Adonis Stevenson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adonis Stevenson
Fiche d’identité
Nom complet Adonis Stevenson
Surnom Superman
Nationalité Drapeau du Canada Canada - Drapeau d'Haïti Haïti
Date de naissance 22 septembre 1977
Lieu de naissance Port-au-Prince, Haïti
Taille 1,8 m (5 11)
Catégorie Poids moyens à mi-lourds
Palmarès
  Professionnel
Combats 25
Victoires 24
Victoires par KO 20
Défaites 1
Titres professionnels Champion du monde poids mi-lourds WBC (2013-)

Champion d'Amérique du Nord NABA des super-moyens (2011)

Champion du Canada poids supers-moyens (2007)
Dernière mise à jour : 24 mai 2014

Adonis Stevenson est un boxeur haïtiano-canadien né le 22 septembre 1977 à Port-au-Prince, Haïti, et vivant à Greenfield Park, Québec. Il est l'actuel champion du monde des poids mi-lourds de la WBC[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Chez les amateurs, il a été champion du Québec des poids moyens en 2004, puis s'est emparé du titre canadien en 2005 et 2006. En mars 2006, il remporte la médaille d'argent aux Jeux du Commonwealth en Australie.

Passé professionnel en septembre 2006, il s'empare du titre canadien des super-moyens l'année suivante et enchaîne 13 victoires en autant de combats mettant KO ou KO technique Mike Funk, Ferenc Lakonde, Bonnie Joe McGee, Eduardo Calderon, Étienne Whitaker, Carl Cockerham, Marcus Thomas, Alvaro Enriquez, Marlon Hayes, David Whittom et Dhafir Smith.

Le 1er août 2008, au Casino de Montréal du Canada, Stevenson a vaincu Anthony Bonsante par KO au 1re round. Anthony Bonsante lança la première attaque, mais quelques instants après l'assaut, Stevenson envoya une main gauche qui propulsa Bonsante au sol. Bonsante resta étendu sur le ring avec les yeux fermés, pendant que l'arbitre atteingna le nombre de six avant d'arrêter le combat. Mais Bonsante commençait également à se lever au compte de six, mais il était trop tard. Laissant Bonsante furieux de la décision et pourchassant l'arbitre autour du ring dans le but de protester contre cette décision, mais en vain. Il a également remporté un TKO au 5e round contre Jermain Mackey, le 25 septembre 2009.

Le 17 avril 2010, il subit sa première défaite en étant stoppé au 2e round par Darnell Boone. Boone a été mis au sol à 2 reprises au 1er round. Au 2e round, Adonis se rue vers Boone sans maintenir sa garde : il se fait alors toucher d'un solide coup l'envoyant à terre pour la première fois de sa carrière amateur et professionnelle. Stevenson se remet sur pieds avant la fin du compte mais l'arbitre décide de mettre fin au combat ne jugeant pas le Canadien apte à poursuivre.

Malgré ce revers, il renoue avec les Promotions G.Y.M et remporte le titre nord-américain NABA le 8 avril 2011 aux dépens de Derek Edwards par KO au 3e round. Adonis enchaine par une victoire au 1er round contre Dion Savage le 17 septembre 2011 ; conserve son titre face à Aaron Pryor Jr. le 10 décembre 2011 par arrêt de l'arbitre au 9e round puis fait un saut de la 15e à la 2e position pour le titre IBF en remportant par KO au 1er round son duel l'opposant à Jesus Gonzales le 18 février 2012 avec un knock-out percutant[2],[3],[4].

Il combat ensuite Noe Gonzalez en avril 2012 et remporte le combat après 1 minute et 40 secondes dans le deuxième round. Le combat suivant était initialement prévu contre Don George afin de ravir la première position au titre IBF. Ce devait être un événement en sous carte de l'affrontement entre Jean Pascal et Tavoris Cloud le 11 août 2012 mais en raison d'une blessure subie par Jean Pascal, il a été annulé. Le combat de Stevenson a été reprogrammé le 17 août 2012 et a été réservé par le diffuseur ESPN pour l’évènement ESPN Friday Night Fights. Mais quelques jours avant le duel, Stevenson se blesse à la main gauche et doit finalement reporter le combat au 12 octobre 2012. Ce soir là, il envoie Don George au sol à deux reprises dans le cinquième round et encore une fois dans la sixième reprise avant de l’emporter par KO technique au 12e round après avoir renversé Don George encore deux fois au dernier round.

Quelques jours après cette victoire, Adonis Stevenson apprend une terrible nouvelle. Le récipiendaire du Temple de la renommée International ainsi que du Temple de la renommée Mondial, l'entraîneur Emanuel Steward, meurt le 25 octobre 2012 à l'âge de 68 ans après avoir contracté un virus dans l'un des hôpitaux de la région de Chicago dans lequel il s'était rendu pour subir une intervention chirurgicale (pourtant réussie) afin de guérir d'une diverticulose. Toutefois, Adonis reste fidèle à la famille du Kronk Gym en poursuivant sa formation avec le neveu d'Emanuel Steward, Jayvan Hill, et son assistant Derrick Coleman.

Adonis Stevenson se venge de sa seule défaite le 22 mars 2013 au Centre Bell en battant au 6e round Darnell Boone. Il contraint Boone à mettre un genou au sol après avoir reçu un puissant crochet droit aux côtes au début de ce round avant de finir le combat par une combinaison uppercut du gauche suivi d'un direct du gauche.

Adonis Stevenson (19-1, 16 KO), monte de catégorie pour faire face à Chad Dawson (31-2, 17 KO) pour le championnat WBC des mi-lourds au Centre Bell de Montréal le 8 juin 2013. Stevenson vainc Dawson par KO à 76 secondes du premier round et devient ainsi champion du monde. Par la suite, le 28 septembre de la même année, Stevenson met sa ceinture en jeu pour la première fois face à Tavoris Cloud. Après avoir été dominé tout au long du combat, résultant en une coupure à l'œil gauche dès les premiers rounds, Cloud est sévèrement coupé à l'œil droit au septième engagement, ce qui l'oblige à se retirer du combat. Stevenson défend donc sa ceinture avec succès pour une première fois.

Le 30 novembre 2013, il défend son titre contre l'anglais Tony Bellew à Québec, combat qu'il remporte par arrêt de l'arbitre à la 6e reprise. Selon la firme Nielsen Media research, le duel Stevenson-Bellew attira une moyenne de 1,305 million de téléspectateurs, avec une pointe à 1,358 million, sur les ondes de HBO.

Adonis Stevenson conserve à nouveau sa ceinture WBC le 24 mai 2014 en s'imposant aux points contre Andrzej Fonfara.

Références[modifier | modifier le code]



Lien externe[modifier | modifier le code]