Acide perchlorique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
acide perchlorique
Perchloric-acid-2D-dimensions.pngPerchloric-acid-3D-vdW.png
Structure de l'acide perchlorique.
Identification
Nom IUPAC acide perchlorique
perchlorate d'hydrogène
No CAS 7601-90-3
No EINECS 231-512-4
Apparence liquide incolore, d'odeur acre[1]
Propriétés chimiques
Formule brute HClO4  [Isomères]
Masse molaire[2] 100,459 ± 0,003 g/mol
H 1 %, Cl 35,29 %, O 63,71 %,
pKa ≈ −8
Propriétés physiques
fusion -112 °C[1]
ébullition (décomposition) : 19 °C[1]
Solubilité dans l'eau : miscible[1]
Masse volumique 1,76 g·cm-3 à 22 °C[1]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Corrosif
C
Comburant
O



Transport
-
   1873   
NFPA 704

Symbole NFPA 704

SIMDUT[3]
C : Matière comburanteE : Matière corrosiveF : Matière dangereusement réactive
C, E, F,
SGH[4]
SGH03 :SGH05 : Corrosif
Danger
H271, H314,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L’acide perchlorique est un composé chimique de formule HClO4. C'est un oxoacide dont la force est comparable à celle d'acides forts tels que l'acide nitrique et l'acide sulfurique, ainsi qu'un agent oxydant. Il est utilisé notamment pour produire des perchlorates, principalement le perchlorate d'ammonium, qui entre dans la composition de propergols solides très utilisés en astronautique, notamment le PCPA. L'acide perchlorique est très corrosif et forme facilement des mélanges explosifs.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un liquide incolore, un acide fort et un oxydant fort. Ses sels sont appelés les perchlorates. C'est la seule forme du chlore stable vis-à-vis de la dismutation en milieu basique avec l'ion chlorure. Il peut être déshydraté en anhydride perchlorique Cl2O7 très instable.

Synthèse[modifier | modifier le code]

On synthétise les ions perchlorates par oxydation électrochimique des ions chlorates et on obtient l'acide par action de l'acide sulfurique sur ses sels.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Les perchlorates sont des composés importants en pyrotechnie en tant que transporteur d'oxygène dans les mélanges. L'acide perchlorique peut être utilisé comme contre ions en solution car la majorité de ses sels sont solubles dans l'eau ce qui limite les problèmes de précipitation.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Schilt, A.A., 1979. Perchloric Acid and Perchlorates. GFS Chemicals, Inc, Columbus.
  • (en) Kirk-Othmer - Encyclopedia of chemical technology, 5th ed. Vol. 18. Hoboken : John Wiley and sons ; 2006 : 274-284.
  • (en) Budavari S (ed) - The Merck Index, 13th ed. NJ : Merck and Co. Inc ; 2001.
  • (en) Perchloric acid. In : Base de données HSDB. Centre Canadien d’Hygiène et de Sécurité, révision 14.02.2003. Consultable sur le site http://www.tox-net.nlm.nih.gov.
  • (en) Perchloric acid. Fiche n° 14. In: Cheminfo Data Base. Centre Canadien d’Hygiène et de Sécurité, révision 24.03.2003.
  • (en) Fire protection guide to hazardous materials. NFPA (National Fire Protection Agency), 13e éd.
  • (en) Perchloric acid solution. BGIA GESTIS-database on hazardous substances. Consultable sur le site http://www.hvbg.de/e/bia/gestis/stoffdb/index. html.
  • (en) York RG et al. - Refining the effects observed in a developmental neurobehavioral study of ammonium perchlorate administered orally in drinking water to rats. I. Thyroid and reproductive effects. International Journal of toxicology, 2005 ; 24 (6) : 403-418.
  • (en) York RG et al. - Oral (drinking water) developmental toxicity study of ammonium perchlorate in New Zealand White rabbits. International Journal of Toxicology, 2001 ; 20(4) : 199-205.
  • (en) Thuett KA et al. - Effects of in utero and lactational ammonium perchlorate exposure on thyroid gland histology and thyroid and sex hormones in developing deer mice (peromyscus maniculatus) through postnatal day 21. Journal of Toxicology and Environnemental Health A, 2002; 65 (24): 2119-2130.
  • (en) Forsberg K, Mansdorf SZ - Quick selection guide to chemical protective clothing. New York : John Wiley and sons, 4th ed. ; 2002.
  • (fr) Cuves et réservoirs - Recommandation CNAM R 435. Paris : INRS ; 2008.
  • (fr) Leleu J, Triolet J - Réactions chimiques dangereuses. Paris: INRS ED 697; 2003 : 15-18.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e ACIDE PERCHLORIQUE (SOLUTION A 72% ), fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. « Acide perchlorique » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  4. Numéro index 017-006-00-4 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)