Acide periodique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acide periodique
Periodic-acid-3D-balls.pngOrthoperiodic-acid-3D-balls.png
Structure des acides méta- et orthoperiodique.
Identification
Nom IUPAC acide periodique
periodate d'hydrogène
No CAS 10450-60-9
No EINECS 233-937-0
Propriétés chimiques
Formule brute H5IO6  [Isomères]
Masse molaire[1] 227,9406 ± 0,0022 g/mol
H 2,21 %, I 55,67 %, O 42,11 %,
Propriétés physiques
fusion 122 °C
Précautions
Directive 67/548/EEC
Corrosif
C
Comburant
O



SIMDUT[2]
C : Matière comburante
C,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'acide periodique est la molécule HIO4 (acide métaperiodique) ou H5IO6 (acide orthoperiodique). Le nom de la molécule ne provient pas du mot « période », mais de « iode » : acide per-iodique (à comparer avec acide iodique ou acide perchlorique).

En solution diluée, l'acide periodique existe sous la forme d'ions H+ et IO4. En concentration plus élevée, l'acide orthoperiodique, H5IO6, est formé. Celui-ci peut être obtenu sous forme cristalline. L'acide orthoperiodique peut être déshydraté en acide métaperiodique, HIO4. Un chauffage plus accru conduit à la formation de pentoxyde de diiode (I2O5) et d'oxygène. Apparemment l'anhydride heptoxyde de diiodure n'existe pas dans la nature bien qu'il puisse être obtenu par synthèse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. « Acide periodique » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009