10e cérémonie des Razzie Awards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La 10e cérémonie des Golden Raspberry Awards a eu lieu le 25 mars 1990 à l'hotel Hollywood Roosevelt pour désigner le pire de ce que l'industrie cinématographique a pu offrir en 1989.

À l'occasion de cette cérémonie, des prix spéciaux furent décernés pour désigner les pires interprétations des années 1980. Contrairement aux autres années, aucune récompense ne fut décerné à la Pire révélation.

La liste des nominés est ci-dessous, avec en gras celui qui a reçu le titre.

Pire film[modifier | modifier le code]

Star Trek 5 : L'Ultime Frontière (Star Trek V: The Final Frontier) (Paramount), produit par Harve Bennett

Pire acteur[modifier | modifier le code]

William Shatner dans Star Trek 5 : L'Ultime Frontière (Star Trek V: The Final Frontier)

Pire actrice[modifier | modifier le code]

Heather Locklear dans Le Retour de la créature du lagon (The Return of Swamp Thing)

Pire second rôle masculin[modifier | modifier le code]

Christopher Atkins dans Listen to Me

Pire second rôle féminin[modifier | modifier le code]

Brooke Shields (dans son propre rôle) dans Cannonball III (Speed Zone!)

Pire réalisateur[modifier | modifier le code]

William Shatner pour Star Trek 5 : L'Ultime Frontière (Star Trek V: The Final Frontier)

Pire scénario[modifier | modifier le code]

Harlem Nights, écrit par Eddie Murphy

Pire chanson "originale"[modifier | modifier le code]

"Bring Your Daughter to the Slaughter" de L'Enfant du cauchemar (A Nightmare on Elm Street 5: The Dream Child), écrit par Bruce Dickinson

Pire film de la décennie[modifier | modifier le code]

Maman très chère (1981, Paramount)

Pire acteur de la décennie[modifier | modifier le code]

Sylvester Stallone, pour Cobra, Haute Sécurité (Lock Up), Le Bras de fer (Over the Top), Rambo 2 : La Mission (Rambo: First Blood Part II), Rambo 3, Rocky 4, New York Cowboy (Rhinestone) et Tango et Cash

Pire actrice de la décennie[modifier | modifier le code]

Bo Derek pour Bolero et Tarzan, the Ape Man

Pire révélation de la décennie[modifier | modifier le code]

Pia Zadora pour The Lonely Lady et Butterfly

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]