Années 560 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -560)
Aller à : navigation, rechercher

VIIe siècle av. J.-C. | VIe siècle av. J.-C. | Ve siècle av. J.-C.

../.. | Années 580 av. J.-C. | Années 570 av. J.-C. | Années 560 av. J.-C. | Années 550 av. J.-C. | Années 540 av. J.-C. | ../..


Événements[modifier | modifier le code]

Tête attribuée au pharaon Amasis.
Frise des Panathénées, Parthénon, v. 445435 av. J.-C., British Museum
  • 570-526 av. J.-C. : Règne en Égypte du pharaon Amasis.
    • Les Libyens (berbère) font appel au pharaon contre les colons grecs de Cyrène. Craignant d’engager ses mercenaires grecs, Apriès envoie une armée égyptienne commandée par Amasis, qui se fait battre. À son retour, Amasis, général des armées d’Apriès organise un soulèvement xénophobe contre le pharaon accusé de soutenir les mercenaires grecs et usurpe son trône, aidé de nombreux Libyens égyptiannisés.
  • 568-567 av. J.-C. : Échec d’une expédition de Nabuchodonosor II contre l’Égypte[1]. Le pharaon Amasis repousse l'invasion en utilisant des mercenaires Grecs d’Ionie.
  • 566 av. J.-C. : Réorganisation des Panathénées, fêtes célébrées à Athènes en l'honneur de la déesse Athéna[2]. Elles ont lieu tous les quatre ans et des concours athlétiques sont introduits.
  • 565 av. J.-C. :
  • Vers 565 av. J.-C. :
    • Le pharaon Amasis s’empare de Chypre[5].
    • Amasis concentre tout le commerce grec et phénicien à Naucratis ; l’Égypte exporte des céréales, des papyrus, de l’alun, des faïences, de l’ivoire sculptée et des bronzes ouvragés. Elle reçoit du vin, de l’argent, de l’huile d'olive et des cuirs[6].
  • 562 av. J.-C. :
  • 561 av. J.-C. : Première tyrannie de Pisistrate à Athènes qui s’empare de l’Acropole avec l’aide du dèmos et se proclame tyran d’Athènes. Les chefs du parti aristocratique quittent la ville. Solon abandonne la vie politique. Pisistrate est hassé l'année suivante par la coalition de Lycurgue, chef des Pédiens, et de Mégaclès, chef des Alcméonides, qui instaurent une oligarchie.
  • Vers 561/560 : Athènes colonise la Chersonèse de Thrace. Miltiade l’Ancien, membre du parti aristocratique des Pédiéns hostile à la tyrannie de Piststrate, est encouragé par celui-ci à s’exiler avec ses amis en Chersonèse de Thrace où il exerce la tyrannie jusqu’en 556 av. J.-C..
  • 561-547 av. J.-C. : Règne de Crésus, roi de Lydie à la mort Alyatte II. Il s'empare de l'Anatolie. Il est fabuleusement riche grâce aux sables aurifères du Pactole. Il soumet les cités grecques d’Ionie (v. 560).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. École pratique des hautes études: Sciences historiques et philologiques, Librairie Droz,‎ 1982 (ISBN 9782600053334, présentation en ligne)
  2. Alain Fouchard, Aristocratie et démocratie : Idéologies et sociétés en Grèce ancienne, Presses Univ. Franche-Comté,‎ 1997 (ISBN 9782251606569, présentation en ligne)
  3. Véronique Krings, Carthage et les Grecs c. 580-480 av. J.-C. : textes et histoire, BRILL,‎ 1998 (ISBN 9789004108813, présentation en ligne)
  4. Odile De Bruyn, La compétence de l'Aréopage en matière de procès publics, Franz Steiner Verlag,‎ 1995 (ISBN 9783515066549, présentation en ligne)
  5. Jean Leclant, Gisèle Clerc, Inventaire bibliographique des Isiaca : E-K, vol. 2, Brill Archive,‎ 1972 (ISBN 9789004039810, présentation en ligne)
  6. Violaine Sebillotte Cuchet, Cent fiches d'histoire grecque : (VIIIe-VIe siècles av. J.C.), Éditions Bréal,‎ 2007 (ISBN 9782749506340, présentation en ligne)
  7. Georges Roux, La Mésopotamie, Seuil,‎ 1995 (ISBN 9782020086325, présentation en ligne)