Phalaris (tyran)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Phalaris.

Phalaris était un tyran d'Agrigente (~570 – ~554) Il assura la prospérité de sa ville[1]. Il prit le pouvoir avec une telle cruauté qu'il a laissé la légende du taureau d'airain où il faisait rôtir ses victimes.

« Pérille s'adressa à lui, et lui offrit un taureau d'airain auquel le feu mis dessous, rôtissait les pauvres patients qu'on y enfermait : Mais par le commandement du Tyran, ce gentil ouvrier porta premier la peine du tourment qu'il voulait faire aux autres endurer. Le peuple aussi ne pouvant plus souffrir la trop inhumaine cruauté de Phalaris, lui courut après, l'ayant enclos dans ce taureau, après lui avoir premièrement coupé la langue, lui firent tout vif consommer les derniers jours de sa vie. »

— Maurice de La Porte, Les Épithètes, 1571.

Selon Valère Maxime, il fut lapidé par son peuple[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Werner Jaeger, Paideia, La formation de l'homme grec, Gallimard, coll. Tel, 1988, p. 271.
  2. Valère Maxime, Actions et paroles mémorables, III, 3, 2.