Đurđevi Stupovi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Đurđevi Stupovi (Berane)
Monastère de Đurđevi Stupovi
Image illustrative de l'article Đurđevi Stupovi
Le monastère de Đurđevi Stupovi
Présentation
Nom local Ђурђеви Ступови
Đurđevi Stupovi
Culte Église orthodoxe serbe
Type Monastère
Rattachement l'éparchie de Ras-Prizren
Début de la construction Seconde moitié du XIIe siècle
Protection Monument culturel d'importance exceptionnelle
Site web www.stupovi.rs
Géographie
Pays Serbie Serbie
Région Serbie centrale
District Raška
Commune Vrbolazi, près de Novi Pazar
Coordonnées 43° 09′ 59″ N 20° 29′ 54″ E / 43.166417, 20.49843643° 09′ 59″ Nord 20° 29′ 54″ Est / 43.166417, 20.498436  

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Monastère de Đurđevi Stupovi

Đurđevi Stupovi (en serbe cyrillique : Ђурђеви Ступови) ou, en français, le monastère de la région de Saint-Georges (souvent, à tort, traduit par des piliers de Saint-Georges) est un monastère orthodoxe de Serbie, situé près de Novi Pazar, dans la région du Sandžak. Il dépend de l'éparchie de Ras-Prizren et figure sur la liste des monuments d'importance exceptionnelle du pays[1].

Érigé au sommet d’une colline, il offre une vue dégagée sur la vallée et la ville de Novi Pazar.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monastère a été fondé en 1168 par le grand żupan de Rascie Stefan Nemanja, près de la capitale serbe médiévale de Ras. Le monastère comprend encore les ruines du réfectoire, des dortoirs, des citernes et les murs de la tour d’entrée. L’ensemble date du XIIe siècle.

Le déclin du monastère a commencé avec l’occupation ottomane de la Serbie. Il s’est accompli avec les destructions dues à la Première Guerre balkanique de 1912.

Le monastère abrite des fresques du XIIIe siècle, notamment dans la chapelle Saint-Georges. Ces fresques sont très endommagées et la plupart ont été transférées au Musée National à Belgrade.

Une campagne de restauration a été engagée entre 1960 et 1982. La reconstruction systématique du monastère a commencé en 2001 et l’évêque Artemije a envoyé trois moines Đurđevi Stupovi pour superviser les travaux.

En 1979, Đurđevi Stupovi a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, en même temps que Stari Ras et le monastère de Sopoćani.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]