Monastère de Cetinje

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Monastère de Cetinje
Image illustrative de l'article Monastère de Cetinje
Présentation
Nom local Цетињски манастир
Culte orthodoxe serbe
Type monastère
Rattachement Métropole du Monténégro et du littoral
Fin des travaux 1701-1704
Géographie
Pays Monténégro Monténégro
Coordonnées 42° 23′ 00″ N 18° 55′ 00″ E / 42.383333, 18.91666742° 23′ 00″ Nord 18° 55′ 00″ Est / 42.383333, 18.916667  

Géolocalisation sur la carte : Monténégro

(Voir situation sur carte : Monténégro)
Monastère de Cetinje

Le monastère de Cetinje (en serbe cyrillique : Цетињски манастир) est un monastère orthodoxe serbe situé au Monténégro (ex-Yougoslavie). Il est le siège de la Métropole du Monténégro et du littoral, une subdivision de l'Église orthodoxe serbe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monastère de Cetinje doit son nom à Saint Pierre de Cetinje. Dans sa configuration actuelle, il a été fondé entre 1701 et 1704 par le prince-évêque Danilo Ier. Il a été construit sur le site d'un monastère fondé par Ivan le Noir le 4 janvier 1485 et consacré à la Naissance de la Vierge Marie. En 1692, lors de la Guerre de Morée, il a été détruit par les troupes de la République de Venise.

Tombeaux et reliques[modifier | modifier le code]

L'actuel monastère de Cetinje abrite plusieurs reliques, dont celles de Saint Pierre de Cetinje et de Petar II Petrović-Njegoš ; de même, la main droite de Saint Jean Baptiste ainsi que l'icône originale de la Vierge de Philerme (Panaghia tes Phileremou), initialement détenus par les Chevaliers de Malte[1] à Rhodes, Malte, en Russie, en Yougoslavie puis aujourd'hui au Monténégro.

Icône originale de Notre Dame de Philerme

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]