Énergie non renouvelable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une énergie non renouvelable est une source d'énergie qui se renouvelle moins vite qu'on la consomme et de manière négligeable à l'échelle humaine[1], par opposition aux énergies renouvelables.

Description[modifier | modifier le code]

Les principales sources d’énergies non renouvelables sont des produits possédant des propriétés énergétiques intrinsèques (exemple les matières fissiles utilisées dans le nucléaire) ou celles créées à partir de biomasse fossile que le temps a transformé en charbon ou en hydrocarbures (pétrole, gaz et huiles naturelles).

On peut classer les énergies non renouvelables en deux grandes familles distinctes :

  1. les énergies fossiles : notamment le charbon, le gaz naturel et le pétrole dont la vitesse de régénération est extrêmement lente à l'échelle humaine, et leur consommation intensive, d'où les risques d'un épuisement rapide[1] ;
  2. l'énergie nucléaire : dont les gisements d'uranium sont limités. Seule la fusion nucléaire pourrait, à condition d'être industriellement maîtrisée, produire de l'énergie sur le très long terme[1].

Actuellement, pratiquement 80 % de l’énergie totale consommée dans le monde est d'origine non renouvelable[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Les ressources énergétiques non renouvelables, sur le site ecomet.fr, consulté le 16 décembre 2014

Article connexe[modifier | modifier le code]