Áedan de Dalriada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Áedán mac Gabráin est roi de Dalriada de 574 à 608.

Origine[modifier | modifier le code]

Empreinte de pied, utilisée lors des cérémonies d'intronisation des rois de Dal Riada à Dunadd

Né vers 532/533, Aidan est, selon les généalogies galloises, le fils de Gabrán mac Domangairt et de Luan, fille du roi breton Brychan de Gododdin. Le règne du nouveau roi vers 574 à 606/608 a laissé de nombreuses traces dans les chroniques du fait de sa grande activité guerrière contre ses voisins pictes, bretons et angles de Bernicie, nouveaux venus dans la région :

Avant d'être roi, Aidan aurait combattu à la Bataille d'Arfderydd [1], allié de Morgant et de Gwenddolew ap Ceidio (560-573) roi de Galloway (qui y perdit la vie), contre Rhydderch Hael, roi de Strathclyde et Urien, roi de Rheged. Il semble qu’à cette époque, le Dalriada irlandais était vassalisé par Báetán mac Cairill (572-581), roi du Dál Fiatach et « rig h-Erenn & Alban », à qui il devait payer un tribut[2].

Règne[modifier | modifier le code]

Après la mort du roi scot Conall mac Comgaill en 574[3], son fils et successeur Dunchad est tué dans une bataille à Delgon dans le Kintyre, soit lors d’un combat contre les Pictes ou dans une guerre civile contre ses cousins du Cinel nGabráin qui « périrent nombreux dans la rencontre » (576[4]).

L’abbé Colomba usa de son influence pour couronner roi à Iona Áodhan (Áedan mac Gabráin), fils du prédécesseur du roi défunt, en conformité avec les règles de la tanistrie pratiquées dans les royaumes irlandais, mais au détriment des droits d’Eòganán mac Gabráin, le pieux fils aîné de Gabhran, écarté de la royauté par le saint qui lui était pourtant favorable à la suite de l’intervention d’un ange[5].

En 575[6], le roi, accompagné de saint Colomba, participe au concile de Druim Ceat (Comté de Derry), en Irlande, où le Dalriada écossais est reconnu indépendant par Áed mac Ainmerech du Cenél Conaill des O’Neill du Nord, le futur ard ri Érenn, sous réserve qu’il le soutienne toujours dans les conflits purement irlandais. Ensuite, selon les annales, Aedan participa également à des expéditions dans l’île de Man (581/582[7]) sans doute consécutives à la dispartition de Báetán mac Cairill et aux Orcades[8].

Saint Adomnan rapporte qu’un jour, le roi des Scots demanda à saint Colomba lequel de ses trois fils aînés, Artuir, Eochaid Find ou Domangart, devrait selon lui succéder à sa mort. L’évêque répondit qu’aucun d’eux ne régnerait jamais car ils seraient tous tués au combat. Le saint demanda alors au roi de faire venir ses plus jeunes fils et lorsque Eochaid Buide, quatrième héritier mâle, se présenta devant lui, il le bénit et déclara à son père : « Voilà celui qui te survivra ! »[9].

L’auteur précise ensuite que « c’est ainsi qu’il en est survenu en son temps, comme prévu » et qu’Artuir et Eochaidh Find trouvèrent la mort peu après, lors d’une bataille contre les Maetae ou Miathis[10], et que Domangart fut tué en « Saxonia », c'est-à-dire en Lothian[11]. Il semble en fait que ce dernier prince mourut en 596[12] avec un autre de ses frères, Bran, dans la plaine de Circinn, en luttant contre des Irlandais et qu’Artuir périt à la bataille de « Camlanna » en luttant contre les Angles et un parti de Bretons qui avait franchi le Mur d'Antonin. Pour certains auteurs modernes, la mort de cet « Artuir » historique pourrait être l’un des prototypes de celle du mythique roi Arthur à la bataille de Camlann.

Afin de briser l’offensive des Angles, qui avaient écrasé les royaumes brittoniques du nord, Aedan s’était allié aux Bretons contre le conquérant Ethelfrith de Northumbrie (593-617). Les Annales irlandaises mentionnent en 600[13] une bataille « des Saxons » perdue, mais où le frère du roi des Angles « Ainfrith » aurait été tué par Máel Umai mac Báetáin de Dál nAraidi. Il semble que le même événement soit évoqué par la Chronique anglo-saxonne en 603[14]. Quant à Bède le Vénérable, pour la même année, il précise que ce combat eu lieu à « Degsastan » et nomme Théodbald le frère du roi des Angles tué avant de conclure que « depuis cette époque jusqu’au temps présent aucun roi des Scots de Bretagne ne se risqua plus en Bretagne pour faire la guerre au peuple des Angles[15] ».

Aedan serait mort après un règne de 28 ans, âgé d’environ 75 ans, un 17 avril 606[16] ou 607[17], mais plus vraisemblablement 608, sans doute après avoir abdiqué.

Descendance[modifier | modifier le code]

Le Senchus Fer n-Alban lui accorde une postérité totale de sept fils[18].

  • Eochaid Find † en 594[19] père de Failbe mac Eochaid tué en 629[20].
  • Eochaid Buide
  • Tuathal
  • Bran † en 594/596 [21].
  • Baithme
  • Conaing mac Aedain mac Gabrain mort noyé en 622[22]. Il est le père de Rigullan mac Conaing tué en 629[23].
  • Gartnait, qui serait un fils aîné (?) d’Aedan, né d'une princesse picte (?), il aurait régné sur les Pictes de 584 jusqu’à sa mort en 599[24] comme successeur de son oncle Brude mac Malechon tué au combat d’Asreith en Circinn en luttant contre les pictes du sud révoltés (584)[25].

Par ailleurs:

Adomnan dans sa vie de Saint Colomban attribue au roi deux fils aînés supplémentaires:


Notes[modifier | modifier le code]

  1. Annales Cambriae: AC 573
  2. C.f Tract on the tributes paid to Baedan King of Ulster Ms Trin. Coll. Dublin Livre de Leinster.
  3. Annales d'Ulster U574.2,Annales de Tigernach T575.1, Annales des quatre maîtres M572.3
  4. Annales d'Ulster U576.3 & Annales de Tigernach T576.1
  5. Vie de Colomba par Adomnan Livre III,Chapitre VI.
  6. Annales d'Ulster: AU 575.1
  7. Annales de Tigernach: AT582.1 & Annales d'Ulster: AU 582.1
  8. Annales d'Ulster: AU 580.2 & AU 581.3
  9. Vie de Colomba par Adomnan Livre I,Chapitre VIII
  10. nom donné dans l'antiquité tardive aux Pictes du Sud
  11. Vie de Colomba par Adomnan Livre I Chapitre VII & VIII
  12. Annales d'Ulster: AU 596.3 & Annales de Tigernach: AT 596.2
  13. Annales d'Ulster U600.1 & Annales de Tigernach T600.2
  14. Chronique Anglo-Saxonne AD603
  15. Histoire eccclésiastique du peuple anglais Livre Premier chapitre XXXIV
  16. Annales de Tigernach U606.2
  17. Annales de Cambrie AC607
  18. Ce document ne connait pas Artuir (considéré comme un fils de Conaing) et Domangart (tué en 596 avec Bran) qui sont pourtant tous deux reconnus comme des fils d'Áedan dans la Vie de Saint Colomba et dans les Annales de Tigernach
  19. a et b Annales de Tigernach: AT 594.2
  20. AU 629.1 & 629.3
  21. a et b Annales de Tigernach: AT 594.2 & Annales d'Ulster: AU 596.3
  22. Annales d'Ulster: AU 622.2
  23. a et b AU 629.1 & AU 629.3
  24. Annales de Tigernach: AT 599.2
  25. Annales de Tigernach: AT 752.4 (recte 584)

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) James E.Fraser From Caledonia to Pictland, Scotland to 795 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press 2009 (ISBN 9780748612321).
  • (en) Anne Williams, Alfred P. Smyth and DP Kirby A biographical dictionary of Dark Age Britain SEABY 1991 (Londres) ISBN 1-85264-047-2
  • (en) Marjorie Ogilvie Anderson « Aedán [Áedan, Aidan] mac Gabrán (c.535–609?) » Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]