Y a-t-il un flic pour sauver le président ?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Y a-t-il un flic pour sauver le président ?
Titre québécois L'agent fait la farce 2½ : L'Odeur de la peur
Titre original The Naked Gun 2½: The Smell of Fear
Réalisation David Zucker
Scénario Jerry Zucker
Pat Proft
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie policière
Durée 85 minutes
Sortie 1991

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Y a-t-il un flic pour sauver le président ? ou L'agent fait la farce 2½ : L'Odeur de la peur (au Québec et Nouveau-Brunswick) (The Naked Gun 2½: The Smell of Fear) est un film comique américain réalisé par David Zucker en 1991.

C'est la suite du film Y a-t-il un flic pour sauver la reine ? (1988).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trois ans après, séparé de Jane (qui n'est pas venue à leur mariage), Frank Drebin continue sa traque des malfaiteurs et, en raison de ses états de service, il est accueilli à la Maison-Blanche pour un dîner organisé par le président au cours duquel doivent être abordées les questions énergétiques. Il retrouve Jane qui est devenue l'assistante du professeur Meinheimer mais cette dernière s'est fiancée à Quentin Hapsburg. Ce dernier trempe dans de sombres histoires dans lesquelles le professeur Meinheimer est impliqué bien malgré lui.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ce film fait partie de la série des Y a-t-il un flic... :
    1. Y a-t-il un flic pour sauver la reine ? (The Naked Gun: From the Files of Police Squad!)
    2. Y a-t-il un flic pour sauver le président ? (The Naked Gun 2½: The Smell of Fear)
    3. Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood ? (Naked Gun 33 1/3: The Final Insult)
  • C'est le seul film de la saga dans lequel le prénom Jane est prononcé Jeanne dans la version française, les deux autres volets respectant la prononciation originale.
  • On peut constater une petite erreur dans la VF : Lorsqu'il démarre sa narration, Frank Drebin précise qu'il est sergent puis par la suite lieutenant de la brigade spéciale. Or le grade de sergent est censé être inférieur à celui de lieutenant.
  • Dans les scènes où Leslie Nielsen effectue des mouvements plus physiques, l'acteur se retrouve les cheveux décoiffés. Pourtant, à chaque changement de plan, il se retrouve soudainement avec une coiffure impeccable.
  • Robert Goulet, qui interprète Quentin Hapsburg, a joué dans un épisode de la série Police Squad. Il interprète ici un homme qui séduit Priscilla Presley. Elvis Presley avait un jour tiré dans sa télévision après avoir vu Goulet à l'écran.
  • La chanteuse Coleen Fitzpatrick, plus connue sous le pseudonyme de Vitamin C, apparait dans le rôle d'une chanteuse de bar pour dépressifs, le Blue Note.
  • À l'origine, le film devait se terminer sur la célébration du mariage de Frank et Jane. On les voyait s'embarquer dans la voiture écologique, que Hapsburg avait présenté à ses associés au début du film, en emportant Nordberg, resté accroché aux boîtes de conserves attachées au pare-choc. La scène fût finalement coupée au montage mais certains rushes seront utilisés lors d'un retour en arrière dans le troisième volet.

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

  • Le générique de début se termine par Zsa Zsa Gabor qui sort de sa voiture et frappe le gyrophare. Il s'agit d'une référence à la gifle qu'elle a donné à un policier de Beverly Hills en 1989.
  • La séquence où Frank et Jane font de la poterie est une parodie du film Ghost (film réalisé par Jerry Zucker).
  • Quand Jane demande au pianiste du Blue Note, de jouer leurs chansons, à elle et à Frank, il s'agit d'un clin d’œil à Casablanca. Le pianiste (qui lui-aussi se prénomme Sam) commence par chanter Ding Dong! The Witch Is Dead, une des chansons du film Le Magicien d'Oz.
  • Lorsqu'Earl Hacker traverse la fenêtre avec son fauteuil électrique, il vole par la suite en passant devant la lune tout comme le vélo d'Elliott dans E.T. l'extra-terrestre.
  • Lors de la fusillade sur le toit de l'immeuble, le son de l'arme d'Ed est celui du 44 magnum de l'inspecteur Harry.

Liens externes[modifier | modifier le code]