Vol 5719 Northwest Airlink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vol 5719 Northwest Airlink
Un British Aerospace Jetstream de Northwest Airlink, similaire à celui impliqué dans l'accident
Un British Aerospace Jetstream de Northwest Airlink, similaire à celui impliqué dans l'accident
Caractéristiques de l'accident
Date1 décembre 1993
TypeCollision avec le sol (controlled flight into terrain)
CausesErreurs de pilotage, manque de coordination de l'équipage et perte de repères
SitePrès d'Hibbing, Minnesota, États-Unis
Coordonnées 47° 25′ 21″ nord, 92° 53′ 59″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilBritish Aerospace Jetstream 31
CompagnieNorthwest Airlink
No  d'identificationN334PX
Lieu d'origineAéroport international de Minneapolis-Saint-Paul, Minnesota, États-Unis
Lieu de destinationAéroport régional de Range, Hibbing, Minnesota, États-Unis
PhaseApproche
Passagers16
Équipage2
Morts18
Survivants0

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
localisation

Le vol Northwest Airlink 5719 était un vol reliant l'aéroport international de Minneapolis-Saint Paul à l'aéroport international de Falls, à International Falls, dans le Minnesota, avec une escale intermédiaire à l'aéroport de Chisholm-Hibbing à Hibbing (Minnesota). Le 1er décembre 1993, le Jetstream 31, exploité par Express Airlines II sous le nom de Northwest Airlink, est entré en collision avec un groupe d’arbres dans une forêt lors de son approche finale sur Hibbing et s’est écrasé juste à l’est de l'aéroport tuant les 16 passagers et les deux pilotes présents à bord [1],[2].

Passagers et équipages[modifier | modifier le code]

Il y avait 16 passagers à bord du Jetstream 31, un turbopropulseur bimoteur fabriqué par British Aerospace, pour un vol de l'aéroport international de Minneapolis-Saint Paul, dans le Minnesota, avec une escale à l'aéroport de Chisholm-Hibbing (aéroport de Range), à Hibbing. L’avion était piloté par deux pilotes : le commandant de bord était Marvin Falitz, 42 ans et l'officier pilote de ligne était Chad Erickson, 25 ans. Au moment de ce vol, le copilote Erickson comptait 65 heures d'expérience dans ce type d'avion. Le commandant Falitz pilotait l'avion au moment de l'accident. Il avait échoué à des contrôles de compétence en 1988, 1992 et plus tôt en 1993, mais avait réussi le test le plus récent en novembre 1993.

Accident[modifier | modifier le code]

Le vol 5719 a décollé avec 40 minutes de retard au départ de l'aéroport de Minneapolis-Saint Paul. Cela était dû à une arrivée tardive lors du vol précédent et au remplacement des ampoules d'indication de sortie du train d’atterrissage une fois à l'aéroport. L’avion a été encore retardé en raison de la surcharge de poids au moment du départ, ce qui a nécessité le retrait d’un passager de l’avion.

Jusqu'à quelques instants avant l'accident, le vol 5719 s'était déroulé sans incident et aucune urgence n'avait été déclarée [3]. L’avion a été autorisé à atterrir sur la piste 31 à Hibbing, mais les pilotes ont demandé une approche sur la piste 13, car il y avait un vent arrière à l’approche de la piste 31, qui était également recouverte de précipitations. Les pilotes ont entamé la procédure d’approche en rejoignant l’arc de l'équipement de mesure de distance (DME) depuis le VOR d'Hibbing et en interceptant le localizer de l'ILS à 8 000 pieds (2 400 mètres) au-dessus du niveau de la mer. Cela a retardé le début de la descente de l'avion, ce qui a nécessité un taux de descente excessif, l’appareil descendant à plus de 2 000 pieds / min.

Le Jetstream 31 n'était pas équipé d'un système d'alerte de proximité du sol (GPWS) qui avait déjà été rendu obligatoire pour les gros aéronefs, mais était toujours absent de nombreux petits avions régionaux à l'époque.

L’avion a poursuivi sa descente jusqu'à l'impact avec le sol. Il a heurté le sommet d'un arbre, a continué sur près de 200 mètres et a frappé un groupe de peupliers. Finalement, l'avion est entré en collision avec une crête et s'est immobilisé sur le dos et à l'envers.

Enquête[modifier | modifier le code]

Au début, le givrage était considéré comme une cause possible de l'accident. Cela a ensuite été écarté comme facteur par le NTSB (conseil national de la sécurité des transports américain) [4].

La cause de l'accident a été attribuée à la perte de la situation et de repères concernant l'altitude, ce qui a empêché les pilotes de maintenir l'altitude minimale de descente lors de l'approche, amenant à l'impact avec des arbres et une crête avant que l'avion n'atteigne la piste [5],[6].

Le commandant Falitz avait la réputation de suivre les procédures de la compagnie et d’être méticuleux avec les checklist, mais trois copilote l’ont accusé d’être délibérément brutal avec les commandes de vol. Un pilote en chef a décrit Falitz comme compétent, mais sujet à des accès de colère et à un comportement intimidant et provocateur avec ses collègues [7],[8]. Falitz a été accusé d'avoir giflé plusieurs fois le casque d'un copilote en vol par colère [9].

La déclaration finale du rapport du NTSB indiquait la cause probable suivante concernant l'accident du vol 5719 de Northwest Airlink [10] :

" Les actions du commandant de bord ont entraîné une perte de la coordination de l’équipage et une perte de conscience de l’altitude de la part de l’équipage lors d’une approche non stabilisée dans des conditions météorologiques de nuit. Contribuant à l’accident : la défaillance de la direction de la compagnie à traiter de manière adéquate les déficiences précédemment identifiées en matière de maîtrise de soi et de la gestion des ressources de l’équipage du commandant ; l'incapacité de la compagnie à identifier et à corriger une pratique répandue et non approuvée au cours des procédures d'approche aux instruments (N.D.A., une descente très rapide pour "éviter" les conditions givrantes) ; et la surveillance insuffisantes du transporteur aérien par la FAA. " [10]

Médias[modifier | modifier le code]

L'accident a fait l'objet d'un épisode dans la série télévisée Air Crash nommé « Attitude mortelle » (saison 17 - épisode 1).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 18 perish in crash of plane », The Spokeman-Review, (consulté le 20 novembre 2019)
  2. (en-US) Don Terry, « Hunt for Clues In Plane Crash That Killed 18 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 16 octobre 2019)
  3. (en) « Pilot didn't send any distress signal », Lakeland Ledger, (consulté le 20 novembre 2019)
  4. (en) « Did icing cause plane crash? », sur Gainesville Sun, (consulté le 20 novembre 2019)
  5. (en-US) Martin Tolchin, « Pilot Blamed For Air Crash In Minnesota », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 16 octobre 2019)
  6. (en) Flight Safety Foundation, « Breakdown in coordination by commuter crew during unstabilized approach results in controlled-flight-into-terrain accident », sur flightsafety.org, (consulté le 20 novembre 2019)
  7. (en) Philip Brasher, « Colleagues: Pilot of fatal flight intimidating », Times Daily, (consulté le 20 novembre 2019)
  8. (en-US) Carl H. Lavin, « The Nation; When Moods Affect Safety: Communication in a Cockpit Means a Lot a Few Miles Up », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 16 octobre 2019)
  9. (en) « PILOT IN FATAL CRASH WAS ABUSIVE, FAILED TESTS, PROBE REPORTS SAY », sur washingtonpost.com, (consulté le 20 novembre 2019)
  10. a et b (en) NTSB, « Aircraft Accident Report - Northwest Airlink Flight 5719 », (consulté le 20 novembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]