Blocus de l'aéroport de Soukhoumi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'aéroport de Soukhoumi-Dranda en 2009.

Le blocus de l'aéroport de Soukhoumi-Dranda est un des événements de la bataille de Soukhoumi en , pendant la guerre d'Abkhazie. Quatre avions de ligne Tupolev appartenant à deux compagnies aériennes géorgiennes ont été détruits par les forces indépendantistes abkhazes. Un total de 136 personnes ont péri dans les attaques.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le 16 septembre, un cessez-le-feu est brisé par les indépendantistes abkhazes qui à partir du 20 septembre arrivent à couper les lignes de communications de l’armée géorgienne qui se retrouve assiégée à Soukhoumi. L'aéroport servant également de base aérienne subit des attaques. Le 27 septembre, la ville tombe entre leurs mains conduisant à l'exode une grande part de la population d'origine géorgienne[1].

Attaques sur l'aéroport[modifier | modifier le code]

20 septembre[modifier | modifier le code]

Un Tu-134 de l'Orbi Georgian Airways similitaire à celui détruit en 1993.

L'aéroport de Soukhoumi-Dranda subit des bombardements d'artillerie abkhazes détruisant un Tu-134A de l'Orbi Georgian Airways au sol. Aucun mort n'est à déplorer[2].

21 septembre[modifier | modifier le code]

Le Tu-134A abattu le 21 septembre aux couleurs de l'Aeroflot en 1992.

Un Tu-134A de la Transair Georgia arrivant de Sotchi est touché lors de sa phase d'approche de l'aéroport par un missile sol-air courte portée à guidage infrarouge tiré depuis un bateau. L'avion s'écrase dans la mer Noire, tuant les 5 membres d'équipage et les 22 passagers[3]

22 septembre[modifier | modifier le code]

Un Tu-154B opéré par la branche géorgienne d'Aeroflot.

Un Tu-154 de la Transair Georgia en provenance de Tbilissi (transportant probablement des soldats géorgiens[4]), est abattu également par un missile tiré depuis un bateau[5] après avoir tenté d’atterrir à l'aéroport de Soukhoumi et s'écrase sur la piste, tuant 108 des 132 personnes à bord[6].

23 septembre[modifier | modifier le code]

Des tirs de mortier ou d'artillerie abkhazes frappent l'aéroport de Soukhoumi alors que des passagers embarquent d'un Tupolev 134A de la Transair Georgia. Ce dernier prend feu, tuant un membre d'équipage[7].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Georgia/Abkhazia: Violations of the laws of the laws of war and russia's role in the conflict », sur Human Rights Watch, (consulté le 23 juillet 2014).
  2. (en) « Criminal Occurrence description », sur Aviation Safety Net (consulté le 23 juillet 2014).
  3. (en) « Criminal Occurrence description for September 21 shootdown », sur Aviation Safety Network (consulté le 23 juillet 2014).
  4. (ru) Mihail Zhirohov, « Авиация в абхазском конфликте (Aviation dans le conflit abkhaze) » (consulté le 18 juillet 2014).
  5. (en) « SHOWDOWN IN MOSCOW; 80 Are Reported Killed in Downing of a 2d Jet Over Georgia », sur The New York Times, (consulté le 23 juillet 2014).
  6. (en) « Criminal Occurrence description for September 22 shootdown », sur Aviation Safety Network (consulté le 23 juillet 2014).
  7. (en) « Criminal Occurrence description for September 23 fire », sur Aviation Safety Network (consulté le 28 juillet 2014).