30e cérémonie des Victoires de la musique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Victoires de la musique 2015)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

30e cérémonie des Victoires de la musique
Award-star-gold-3d.png Victoires de la musique
Détails
Date
Lieu Le Zénith
Paris
Drapeau de la France France
Présentateur Virginie Guilhaume
Diffusé sur France 2
Site web http://www.lesvictoires.com/
Résumé
Artiste masculin Julien Doré
Artiste féminine Christine and the Queens
Album de chansons Alain Souchon & Laurent Voulzy d'Alain Souchon et Laurent Voulzy
Chanson Un jour au mauvais endroit de Calogero
Chronologie

La 30e cérémonie des Victoires de la musique a eu lieu le au Zénith de Paris et a été présentée par Virginie Guilhaume.

Nominations[modifier | modifier le code]

En , les membres de l'académie des Victoires de la musique ont fait connaître les noms des artistes qu'ils souhaitaient voir nommés dans les différentes catégories. L'absence du groupe Fauve, dont le premier album s'est vendu à près de 100 000 exemplaires, est alors remarquée mais la décision vient du groupe lui-même qui ne souhaite pas apparaître à la télévision, ni concourir pour le moindre prix[1]. Quant à Stromae, sa victoire comme artiste masculin en 2014 l'empêche d'être nommé dans cette catégorie, en 2015.

Les nominations définitives ont été annoncées le [2]. Les cinq nominations de Christine and the Queens, les trois de Calogero et du groupe The Dø en font les grand favoris. Parmi les absents, Kendji Girac suscite la polémique. Malgré ces 700 000 albums vendus[3], les votants ne l'ont pas retenu. Sur LCI, le directeur des Victoires de la musique, Christophe Palatre indique qu'« aux Victoires de la Musique, il y a un parti pris éditorial qui est assez fort. C'est celui de la filière. On est là pour dire : « Nous, on estime qu'au cours de l'année, il y a eu ça de remarquable et on a envie de revenir dessus » »[4]. Interrogé sur le sujet, M Pokora et Serge Lama s'attaquent aux Victoires de la musique en évoquant la quasi absence de chanteurs « populaires » pour l'un[5] et de chanteurs « traditionnels » pour l'autre[6].

Cérémonie[modifier | modifier le code]

Présentée par Virginie Guilhaume, la cérémonie, en direct du Zénith de Paris a rassemblé 2,4 millions de téléspectateurs (14 % de part de marché), sur France 2[7]. Confiée à la société Morgane Production, la soirée se veut plus légère et innovante avec un mur géant d'images amovibles[8].

Pour ouvrir le show, Alain Souchon et Laurent Voulzy offre au public une version revue et corrigée de Rockollection interrompue par divers succès de la chanson française : Vertiges de l'amour d'Alain Bashung repris par Raphael, Week-end à Rome d'Étienne Daho par Julien Doré, J'ai vu de Niagara par Brigitte, pour terminer par une version modernisée et personnelle de Carmen par Stromae[9]. Les artistes nommés se succèdent ensuite sur scène pour interpréter une de leurs dernières chansons.

Virginie Guilhaume assure seule tant la présentation de la soirée que la remise des prix durant une cérémonie qui a duré 211 minutes.

À l'occasion des 30 ans des Victoires de la musique, la soirée est ponctuée d'images d'archives des précédentes cérémonies. On attribue également une victoire des 30 ans par genre musical à un artiste représentant la musique électro (David Guetta), la musique rock (Jean-Louis Aubert), la musique urbaine (IAM) et la musique du monde (Rachid Taha).

Une triple compilation est également publiée en CD célébrant les nommés de l'année et 27 des 29 chansons originales des éditions précédentes[10].

La grande gagnante de ces 30e Victoires de la musique est sans conteste Christine and the Queens. Avec cinq nominations, elle décroche deux Victoires dont celle de l'artiste féminine de l'année. Disque de platine avec son premier album[11], elle était l'artiste la plus nommée de l'année et donc la favorite. Dans ses remerciements, Héloïse Letissier a remercié Christine, pseudonyme qu'elle a choisi pour « aller un petit peu mieux, pour chanter et pour écrire, et pour dire des choses [qu'elle n'osait] pas dire »[12].

Côté masculin, la victoire de l'artiste masculin est attribuée à Julien Doré, pour sa seule nomination de la soirée et sa première nomination dans cette catégorie. Il décroche le prix face à Johnny Hallyday, régulièrement nommé mais rarement récompensé[12], et Calogero.

Ce dernier n'est cependant pas reparti les mains vides puisqu'il remporte la seule victoire attribuée par le public : celle de la chanson de l'année pour Un jour au mauvais endroit, en mémoire au drame d'Échirolles, sa ville natale[13]. Heureux de recevoir le prix pour cette chanson en particulier, il remercie sa compagne, Marie Bastide, auteur des paroles de la chanson (et donc co-lauréate) pour avoir pu « mettre les mots, le soir en 2012, quand le drame est arrivé et [...] su exprimer ce [qu'il] ressentai[t] »[14].

Annoncé de longue date, le nouveau groupe formé par Alain Souchon et Laurent Voulzy se voit décerner une victoire pour leur album. Alain Souchon reçoit ainsi sa dixième victoire, le plaçant en deuxième position des artistes les plus récompensés de l'histoire des Victoires, derrière Alain Bashung[15].

Côté révélation, Indila, dont l'album Mini World fut le plus vendu en France en 2014, décroche la victoire de l'album révélation[16], alors que le chanteur anglo-ghanéen immigré en France, Benjamin Clementine décroche la victoire de la révélation scène, peu de temps après la sortie de son premier album[17].

Le chanteur belge Stromae, grand vainqueur des Victoires de la musique 2014, empoche encore un nouveau trophée pour le meilleur concert, alors qu'il triomphe sur scène depuis la sortie de son album Racine carrée[18].

The Dø, nommés à trois reprises, repartiront avec la victoire de l'album rock pour Shake Shook Shaken. Black M, nommé deux fois, repart, lui, les mains vides.

Performances[modifier | modifier le code]

Artiste(s) Chanson(s)
Stromae Carmen
Vianney Pas là
Christine and the Queens
Black M Sur ma route
IAM Petit frère
Rachid Taha & Catherine Ringer Ya Rayah
David Guetta, Sam Martin & Ayọ Medley
Indila Dernière Danse
Alain Souchon, Laurent Voulzy, Julien Doré, Raphael & Brigitte Medley
ALB Whispers under the moonlight
Jean-Louis Aubert
Rivière noire Londres Paris
Calogero Un jour au mauvais endroit
The Dø Despair, hangover and ecstasy
Akhenaton Souris, encore
Féloche Silbo
Alain Souchon & Laurent Voulzy Derrière les mots

Palmarès[modifier | modifier le code]

Les gagnants sont indiqués ci-dessous en tête de chaque catégorie et en caractères gras.

Artiste masculin de l'année[modifier | modifier le code]

Julien Doré, l'artiste masculin de l'année

Artiste féminine de l'année[modifier | modifier le code]

Christine and the Queens, l'artiste féminine de l'année

Album révélation de l'année[modifier | modifier le code]

Révélation scène de l'année[modifier | modifier le code]

Album de chansons de l'année[modifier | modifier le code]

Album rock de l'année[modifier | modifier le code]

Album de musique urbaine de l'année[modifier | modifier le code]

Album de musiques du monde de l'année[modifier | modifier le code]

Album de musiques électroniques ou dance de l'année[modifier | modifier le code]

Chanson originale de l'année[modifier | modifier le code]

Concert de l'année[modifier | modifier le code]

  • Stromae - Racine carrée tour au Zénith, à Bercy et en tournée

Vidéo-clip de l'année[modifier | modifier le code]

Victoires d'honneur[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Nominations multiples[modifier | modifier le code]

Christine and the Queens, l'artiste la plus nommée de l'année

Récompenses multiples[modifier | modifier le code]

Christine and the Queens est la seule artiste à repartir avec deux récompenses : celle de l'artiste féminine et celle du vidéo-clip.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Boris Tampigny, « Victoires de la musique 2015 : pourquoi le groupe Fauve n'y sera pas », sur Metronews, (consulté le 14 février 2015)
  2. Liste des nommés 2015. Sur le site officiel des Victoires de la musique
  3. « Kendji Girac, privé de Victoires de la musique : J'aurais eu ma place... », sur Pure People, (consulté le 14 février 2015)
  4. Joachim Ohnona, « Kendji Girac, privé de Victoires de la Musique : Une absence pas si fortuite ? », sur Pure People, (consulté le 14 février 2015)
  5. Eddy Sabeba, « Victoire de la musique 2015 : M Pokora critique la cérémonie », sur Terrafemina, (consulté le 14 février 2015)
  6. « Serge Lama : "Vous n'avez pas de chance aux Victoires quand vous êtes chanteur traditionnel" », sur Melody, (consulté le 14 février 2015)
  7. « Les Victoire de la musique en panne d'audience », sur Le Figaro.fr, (consulté le 15 février 2015)
  8. « 4 bonnes raisons de regarder les Victoires de la musique sur France 2 », sur Metronews, (consulté le 15 février 2015)
  9. Thierry Coljon, « Victoires de la Musique : Stromae remporte le prix du meilleur concert (vidéo) », sur Le Soir, (consulté le 15 février 2015)
  10. « La compilation officielle des 30 ans des Victoires de la Musique ! », sur Sony Music (consulté le 15 février 2015)
  11. « Un disque de platine pour Christine », sur Oüi FM, (consulté le 14 février 2015)
  12. a et b « Victoires de la musique : Christine and the Queens sur le podium », sur Le Point.fr, (consulté le 14 février 2015)
  13. « Calogero triomphe aux Victoires de la Musique », sur Direct Matin.fr, (consulté le 14 février 2015)
  14. « Victoires de la Musique 2015 : Une Victoire au goût amer, plus jamais ça... », sur Pure People, (consulté le 14 février 2015)
  15. S. C. et M. P. avec AFP, « VIDEOS - Victoires de la musique 2015: palmarès complet et réactions », sur BFMTV, (consulté le 14 février 2015)
  16. « Victoires 2015 : Indila, révélation au bord de la syncope... et du hors-délai ! », sur Pure People, (consulté le 14 février 2015)
  17. Benjamin Chapon, « Victoires de la musique: Benjamin Clementine, une révélation sur la bonne voix », sur 20 minutes, (consulté le 14 février 2015)
  18. Marine Pineau, « Victoires de la Musique 2015 : Stromae et le Racine Carré Tour remportent la Victoire de la Meilleure Tournée », sur Virgin Radio, (consulté le 14 février 2015)
  19. a et b Julia Escudero, « Victoires de la Musique 2015: les noms des premiers noms dévoilés », sur Concert Live, (consulté le 14 février 2015)
  20. Jonathan Hamard, « Victoires de la Musique 2015 : Christine and the Queens part favorite ! », sur Pure Charts, (consulté le 14 février 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]