Tonya Harding

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harding.
Tonya Harding
Tonya Harding with fan.jpg
Tonya Harding en 2006.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
David Douglas High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Taille
1,55 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Discipline sportive
Patinage individuel dames (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Tonya Harding, née le 12 novembre 1970 à Portland, est une patineuse artistique américaine. Elle fut la première Américaine à faire un triple axel en compétition. Elle a été condamnée en justice et exclue par sa fédération sportive pour son rôle dans l'affaire Harding-Kerrigan lors des Jeux olympiques de Lillehammer en 1994. Après sa carrière de patineuse, elle se consacre pendant deux ans à la boxe anglaise.

Enfance[modifier | modifier le code]

Tonya Maxene Harding, née le 12 novembre 1970 à Portland, est la fille unique de LaVona Golden (1940-) et de son cinquième mari Albert Gordon Harding (1933–2009)[1]. Elle débute le patinage dès l'âge de trois ans. Sa mère alcoolique la bat et la force à s’entraîner pendant des heures[1].

La première Américaine à réaliser le triple axel[modifier | modifier le code]

Lors des championnats des États-Unis de 1991, Tonya Harding réalise pour la première fois de l'histoire du patinage américain un triple axel, figure consistant à sauter et à faire trois tours et demi en l'air. Tonya Harding reste ainsi dans la légende, pour ce saut d'exception. Elle le réalise également au championnat du monde à Munich en 1991. Elle a également l'audace de le tenter dans le programme court des Jeux olympiques d'Albertville en 1992, en le plaçant dans la combinaison de sauts, mais elle chute.

Affaire Harding-Kerrigan[modifier | modifier le code]

Six semaines avant les Jeux olympiques d'hiver de 1994, Nancy Kerrigan est agressée et blessée au genou avec une barre de fer, la veille de championnats américains qualificatifs pour ces jeux. L'enquête démontre que l'entourage de Tonya Harding, son mari et son agent, sont impliqués. Harding affirme n'avoir été au courant de l'implication de ses proches qu'un mois après l'agression. Elle ne prévient la police que lorsqu'on lui parle des risques courus en cas de faux témoignage[1].

Nancy Kerrigan, moins blessée qu'on a pu le croire, remporte la médaille d'argent durant les Jeux. Durant cette compétition, Tonya Harding, invoquant[2] un problème de lacet avec son patin, a une seconde chance, mais, déconcentrée, elle accroche notamment sur une réception de saut, et ne finit qu'à la huitième place.

À la suite de cette affaire, Tonya Harding est exclue de la fédération américaine de patinage et condamnée à une amende de 110 000 $ et à 500 heures de travaux d'intérêt général pour faux témoignage (pour lequel elle plaide coupable). Elle est par la suite sujet d'un scandale avec la sortie d'une cassette érotique de sa nuit de noces pour laquelle elle nie avoir donné son accord. Elle a joué également dans un film d'action passé inaperçu.

Elle se reconvertit ensuite pendant deux ans à la boxe anglaise, combat notamment à la télévision, dans un programme de télé-réalité Celebrity Boxing en 2002 contre Paula Jones, enchaine les victoires, avant d’arrêter en raison d’un problème d’asthme[3],[4].

D’après un portrait de la patineuse dans The New York Times, elle a aussi travaillé comme soudeuse, et vendeuse dans un grand magasin[4].

Références culturelles[modifier | modifier le code]

Dans le dix-septième épisode de la saison 1 de Les Frères Scott (One Tree Hill), lors d'un tournoi de Pom-pom girls Brooke Davis fait une référence sarcastique à Tonya Harding lorsqu'elle exprime son souhait de se débarrasser d'une concurrente.

Dans le cinquième épisode de la saison 4 de Dr House, Le Syndrome du miroir, House surnomme Amber Volakis Tonya Harding, en référence à son caractère versatile et manipulateur.

Dans le quatrième épisode de la Saison 11 des Simpson, Bart et Homer se retrouvent dans une fusée qui se dirige vers le soleil où l'on retrouve entre autres Tonya Harding parmi un panel peu glorieux de stars américaines.

Dans le quatrième épisode de la saison 7 de Gilmore Girls, Miss Patty compare une de ses ballerines à Tonya Harding, en expliquant comment elle aurait blessé une compétitrice à la jambe pour remporter une compétition.

Dans le cinquième épisode de la saison 1 de la série Brooklyn Nine Nine, elle est citée par Jake comme exemple d'un personne que l'on déteste, mais que l'on trouve malgré tout sexy.

Le film Moi, Tonya est un film biographique sorti en 2017 sur une partie de sa vie. Margot Robbie joue son rôle.

Dans la chanson Stay Frosty Royal Milk Tea de Fall Out Boy, Tonya Harding est évoquée.

Dans le onzième épisode de la saison 4 de la série BoJack Horseman, BoJack dit avoir un rencart avec Tonya Harding et ajoute ne plus se rappeler si c'est elle « la gentille ».

Dans l'épisode 21 de la saison 4 de Modern Family, Phil cite plusieurs grandes rivalités dans l'histoire, notamment Kerrigan et Harding puis il ajoute être Nancy et son rival Tonya.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994
Jeux olympiques d'hiver 4e 8e
Championnats du monde 2e 6e
Championnats des États-Unis 6e 5e 5e 3e 7e 1re 3e 4e 1re[5]
Autres Compétitions 1985/86 1986/87 1987/88 1988/89 1989/90 1990/91 1991/92 1992/93 1993/94
Skate America 2e 1re 1re 3e
Skate Canada 4e
Coupe d'Allemagne[6] 1re
Trophée de France
Trophée NHK 3e 2e 4e
Légende : F = Forfait

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Michael Janofsky, « Always Tonya: As cool as ice but troubled », New York Times,‎ , p. 26.
  2. Elle manque deux sauts au début de son programme. En larmes, elle décide de l'arrêter, invoquant un lacet cassé. Les juges l'autorisent à recommencer après avoir changé de patins. Cf (en) Christine Brennan, Inside Edge: A Revealing Journey Into the Secret World of Figure Skating, Anchor Books, , p. 42.
  3. « From the rink to the ring: Tonya Harding's short-lived boxing career », espnW,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « Moi, Tonya : qu’est devenue Tonya Harding », Premiere.fr,‎ (lire en ligne)
  5. Le titre de championne des États-Unis 1994 lui a été retiré ultérieurement, à cause de son attaque préméditée contre sa rivale Nancy Kerrigan.
  6. À partir de 2003, cette compétition a été remplacée par la Coupe de Chine.

Liens externes[modifier | modifier le code]