Syndrome de malabsorption

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le syndrome de malabsorption intestinale est une pathologie fréquente qui perturbe plus ou moins profondément l'absorption de multiples nutriments, lors de la digestion, suite à une altération de la barrière muqueuse de l'intestin grêle.

Description[modifier | modifier le code]

La malabsorption intestinale est définie par l'incapacité du tube digestif à absorber une grande partie des substances alimentaires du bol alimentaire et qui sont nécessaires au maintien d'une santé correcte[1]. Elle peut être très sélective, ne touchant que certaines substances bien précises (notamment parmi les vitamines, sels minéraux, lipides ou glucides) ou être pratiquement globale, à l'origine d'un amaigrissement potentiellement sévère[2]. On trouve tous les niveaux intermédiaires entre ces deux extrêmes.

Histoire médicale[modifier | modifier le code]

C'est une des maladies évoquées par Molière dans son théâtre[2]. Elle touche l'homme et les animaux, autrefois nommée «lienterie»[3] ou «lienteria»[3]; le mot « lienterie » a notamment été utilisé pour les vers à soie en élevage. La Lienteria était autrefois attribuée à l'ingestion de mauvais aliments[4] ou à d'autres causes, et présentée comme une « [...] espèce de dévotement dans lequel on rend les aliments tels qu'on les a pris »[3].

Chez le ver à soie[modifier | modifier le code]

La lienterie est présentée en 1842 comme « la plus dangereuse et la plus redoutable » des maladies qui peut affecter cet insecte, « due à l'ignorance ou à l'imprévoyance des magnaniers. Les vers à soie peuvent en être atteints à tous les âges, même dès leur naissance après leur premier repas, selon que la feuille qui leur a été donnée, a pu convenir à la délicatesse de leurs organes. C'est une irritation dans les voies intestinales qui les empêche de digérer ; elle passe toujours inaperçue, elle donne naissance au ténesme, à la dissenterie, et prédispose les vers à subir l'influence de toutes les autres maladies déjà connues »[5].

Symptômes[modifier | modifier le code]

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Le diagnostic s'établit par les symptômes et par certains examens complémentaires :

Des biopsies digestives (notamment au niveau du duodénum) sont souvent nécessaires pour confirmer le diagnostic et préciser la ou les cause(s) de la malabsorption.

Étiologie[modifier | modifier le code]

Maldigestion[modifier | modifier le code]

  • Post-entérocytaire: entéropathies exsudatives

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dictionnaire médical : Syndrome de malabsorption », Doctissimo
  2. a b c d et e « Syndrome de malabsorption », La Médecine
  3. a b et c Joseph Nicolas Guyot, Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort, Ferdinand Camille Duchemin de la Chesnaye, « Louveterie », in Le Grand Vocabulaire Francois, Ed. C. Panckoucke, 1768, réédité par Nabu Press, 2010 (ISBN 978-1-1440-8035-6)
  4. MLM David, Dissertation sur la lienterie causée par la faim et les mauvais alimens, 1815
  5. F. Hermentaire Meifredy, Sur les éducations continues des vers-à-soie et sur la découverte d'une maladie qui les affecte, dite lienterie. Mémoire présenté à la société royale d'Agriculture de Turin, Turin, 20 nov 1842 [lire en ligne]
  6. « Syndrome de malabsorption », Société nationale française de gastro-entérologie (SNFGE),

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Malabsorption - Société nationale française de gastro-entérologie (SNFGE)