Microbiote intestinal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Escherichia coli, une des nombreuses espèces de bactéries présente dans la « flore » intestinale.

Le microbiote intestinal, également appelé flore intestinale, est l'ensemble des micro-organismes (archées, bactéries, eucaryotes) qui se trouvent dans le tube digestif des animaux. Cela comprend donc les bactéries de l'intestin et celles de l'estomac. La flore intestinale est un bon exemple de mutualisme : coopération entre différentes sortes d'organismes impliquant un avantage pour chacun.

Description[modifier | modifier le code]

Humain[modifier | modifier le code]

Les avancées en matière de séquençage ont permis d'identifier les espèces dominantes du microbiote intestinal humain, de caractériser l'écosystème correspondant et d'aider au diagnostic de certaines pathologies[1].

Ruminants[modifier | modifier le code]

Les ruminants hébergent une quantité très importante d'espèces symbiotes. La capacité à digérer la cellulose est due à des archées.[réf. nécessaire]

Insectes[modifier | modifier le code]

Certains insectes sociaux pratiquent la trophallaxie — par exemple les fourmis ouvrières, les abeilles et les guêpes ouvrières pratiquent la trophallaxie stomodéale ; d’autres telles que les termites[2] et les blattes du genre Cryptocercus (en) pratiquent la trophallaxie proctodéale —, ce qui a pour effet d’échanger et renouveler en partie leur flore intestinale.

Entretien du microbiote intestinal[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Impact des nouveaux outils de métagénomique sur notre connaissance du microbiote intestinal et de son rôle en santé humaine », Medecine/sciences, vol. 32, no 11,‎ , p. 944 - 951 (DOI 10.1051/medsci/20163211009, lire en ligne, consulté le ).
  2. Alimentation des termites, Encyclopædia Universalis.

Bibliographie[modifier | modifier le code]