Intestin grêle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma de l'intestin grêle dans le système digestif

L'intestin grêle est la partie de l'appareil digestif humain située entre l'estomac et le gros intestin (côlon). Il comprend un segment fixe, le duodénum, suivi de deux segments mobiles intrapéritonéaux, le jéjunum puis l'iléon.

Anatomie[modifier | modifier le code]

Morphologie[modifier | modifier le code]

L'intestin grêle présente trois segments successifs :

L'intestin grêle est formé de sorte à amplifier les processus d'absorption :

  • Sa longueur moyenne est 6 m et peut varier de 4 à 7 mètres, selon la technique de mesure utilisée[1]. Ses différentes parties sont le duodénum (« douze » travers de doigt = 0,25 m), le jéjunum (2,5 m), et l'iléum (3,5 m)[2].
  • L'accroissement de sa surface par les valvules conniventes ou valvules de Kerckring, plis de la muqueuse et de la sous-muqueuse recouverte de villosités, elles-mêmes recouvertes de microvillosités (surface d'environ 250 mètres carrés = terrain de tennis).

Vascularisation[modifier | modifier le code]

L'intestin grêle est vascularisé par l'artère mésentérique supérieure, issue de l'aorte abdominale à 3 cm du tronc cœliaque.

Histologie[modifier | modifier le code]

L'intestin grêle est composé de trois couches superposées :

Embryologie[modifier | modifier le code]

Physiologie[modifier | modifier le code]

C'est dans l'intestin grêle que se déroule l'absorption intestinale,

  • Le glucose, les acides aminés, les acides gras à courte chaîne et le glycérol passent de la lumière intestinale aux vaisseaux sanguins.
  • Les acides gras à longue chaîne et les triglycérides (reconstitués par la paroi des entérocytes après digestion des triglycérides alimentaires) passent dans les vaisseaux lymphatiques.
  • L'eau, les sels minéraux et les vitamines quant à eux peuvent passer dans les deux types de vaisseaux.

Exploration[modifier | modifier le code]

L'intestin grêle est un organe complexe à explorer, de par sa longueur.

  • Capsule vidéo-endoscopique : Seul procédé permettant l'exploration complète de l'intestin grêle, analyse et prises de photos par micro-caméra embarquée dans une capsule étanche.
  • Radiographie standard : le cliché d'abdomen sans préparation, réalisé debout et de face, est un examen de débrouillage recherchant principalement des niveaux hydro-aériques, signes d'occlusion.
  • Entéroscanner : grâce à l'ingestion d'un produit de contraste baryté, l'examen permet de visualiser des zones sténotiques, notamment dans la maladie de Crohn.

Pathologie[modifier | modifier le code]

Occlusion intestinale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Occlusion intestinale.

Une occlusion intestinale est un arrêt complet des matières et des gaz. Elle peut avoir une cause mécanique (obstruction, strangulation), fonctionnelle ou mixte.

Maladies inflammatoires chroniques intestinales[modifier | modifier le code]

La maladie de Crohn est une maladie évoluant par poussées, alternant avec des phases dites de rémission, pouvant atteindre une ou plusieurs parties du tube digestif (préférentiellement le côlon, une partie du grêle et/ou l'anus).

Notes et références[modifier | modifier le code]