Test respiratoire à l'urée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le test respiratoire à l'urée est une procédure de diagnostic rapide utilisée pour identifier les infections gastriques à Helicobacter pylori, une bactérie spiralée impliquée dans la gastrite, l'ulcère gastrique ou duodénal. Il repose sur la capacité de H. pylori à convertir l'urée en ammoniac et en dioxyde de carbone. Le test respiratoire à l'urée est considéré comme le test non invasif de référence pour la détection de H. pylori avant et après le traitement[1],[2].

Principe et mécanisme[modifier | modifier le code]

Les patients avalent l'urée marquée avec un isotope rare, soit radioactif le carbone 14 ou non radioactif le carbone-13. Au cours des 10 à 30 minutes suivantes, la détection dans l'air expiré de la présence de dioxyde de carbone (CO2) marqué par l'isotope signifie que l'urée a été scindée. Cela indique que l'uréase, enzyme produite par H. pylori pour métaboliser l'urée, est bien présente dans l'estomac, traduisant l'infection gastrique à H. pylori.

Pour les deux formes d'urée différentes, une instrumentation différente est requise. Le carbone 14 est normalement mesuré par scintillation, alors que le carbone 13 peut être détecté par spectrométrie de masse à rapport isotopique ou par spectrométrie de masse. Pour chacune de ces méthodes, un échantillon d'air expiré est requis avant d'avaler l'urée marquée, afin d'être comparé à l'échantillon post-urée, 20 à 30 minutes après. Les échantillons peuvent être envoyés à un laboratoire de référence pour analyse. Une autre solution consiste à effectuer une spectrométrie de masse par corrélation en tant que test en cabinet puisque les échantillons d'air expiré sont collectés en continu et que les résultats sont fournis immédiatement en quelques minutes[3],[4].

La différence entre les mesures faites avant et après l'ingestion de l'urée sert à diagnostiquer et à quantifier l'infection. Cette valeur est comparée à une valeur seuil. Les résultats inférieurs à la valeur sont supposés négatifs, ceux supérieurs à positifs. La valeur seuil elle-même est déterminée en comparant les résultats de patients avec deux méthodes de détection différentes ou plus. La valeur choisie donne la meilleure combinaison de sensibilité et de spécificité.

Le test diagnostique une infection active à H. pylori. Si les antibiotiques réduisent la quantité d'H. pylori ou si le liquide gastrique est moins acide que la normale, la quantité d'uréase présente sera réduite.

En conséquence, le test ne doit être effectué avant le 14ème jour suivant l’arrêt de tout traitement réduisant les sécrétions d'acide gastrique (inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP) et le 28ème jour suivant l’arrêt du traitement antibiotique. Certains cliniciens croient qu'un réservoir d'H. pylori dans la plaque dentaire pourrait affecter le résultat[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chey, William, Wong et Practice Parameters Committee of the American College of Gastroenterology, « American College of Gastroenterology Guideline on the Management of Helicobacter pylori Infection », Am J Gastroenterol, vol. 102, no 8,‎ , p. 1808–1825 (PMID 17608775, DOI 10.1111/j.1572-0241.2007.01393.x, lire en ligne)
  2. Malfertheiner, P, Megraud, O'Morain et Bazzoli, « Current concepts in the management of Helicobacter pylori infection: the Maastricht III Consensus Report », Gut, vol. 56, no 6,‎ , p. 772–781 (PMID 17170018, PMCID 1954853, DOI 10.1136/gut.2006.101634)
  3. Shirin, H, Kenet, Shevah et Wardi, « Evaluation of a novel continuous real time 13C urea breath analyzer for Helicobacter pylori », Aliment. Pharmacol. Ther., vol. 15, no 3,‎ , p. 389–394 (PMID 11207514, DOI 10.1046/j.1365-2036.2001.00926.x)
  4. Israeli, E, Ilan, Meir et Buenavida, « A novel 13C-urea breath test device for the diagnosis of Helicobacter pylori infection: continuous online measurements allow for faster test results with high accuracy », J Clin Gastroenterol, vol. 37, no 2,‎ , p. 139–41 (PMID 12869884, DOI 10.1097/00004836-200308000-00009)
  5. « Clinical significance of oral urease in diagnosis of Helicobacter pylori infection by [13C]urea breath test », Dig Dis Sci, vol. 46, no 8,‎ , p. 1772–8 (PMID 11508681, DOI 10.1023/A:1010626225949)

Liens externes[modifier | modifier le code]