Appendice iléo-cæcal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Diagramme indiquant la position de l'appendice par rapport au colon et au cæcum
L'appendice est en bas à gauche sur ce diagramme.
Diagramme détaillé montrant l'irrigation de l'appendice
Irrigation et position de l'appendice.

En anatomie, l’appendice iléo-cæcal (aussi appelé appendice vermiculaire ou appendice tout court) est une petite excroissance du cæcum.

L’inflammation de l’appendice est appelée appendicite ; l’ablation de l’appendice est appelée appendicectomie.

Description de l’appendice[modifier | modifier le code]

L’appendice est un diverticule creux appendu à la surface médiane du cæcum, 3 cm au-dessous de l’abouchement iléal. Sa taille est variable : de 6 à 12 cm de longueur sur 4 à 8 mm de diamètre. Elle est vascularisée par l’artère appendiculaire, provenant de l’artère ileo-bicæco-appendiculo-colique, et suit le bord libre du mésocôlon. C’est une vascularisation terminale.

Rôle de l’appendice[modifier | modifier le code]

Jusqu’en , on pensait qu’il était une structure vestigiale humaine du cæcum des herbivores et n’avait pas vraiment de rôle dans le fonctionnement du corps. Cependant, William Parker, du centre médical de l’université Duke (Durham, Caroline du Nord, États-Unis) a émis l’hypothèse qu’il abriterait une flore bactérienne bénéfique, antagoniste des bactéries pathogènes qui s'installent. Il tiendrait cette flore en réserve au cas où une grave indigestion et la diarrhée qu'elle provoque évacueraient le biofilm des bactéries mutualistes[1]. D'autre part, bien que l'appendicectomie ait un effet protecteur dans la rectocolite hémorragique, le rôle de l'appendice dans cette pathologie n'est pas connu[2].

Situation et rapports anatomiques de l’appendice[modifier | modifier le code]

L'appendice en situation pelvienne.

La situation et les rapports de l’appendice dans l’abdomen sont très variables et l’on ne peut à proprement parler de situation anatomique « normale. » Cette situation peut être :

  • rétro-cæcale (dans 65 % des cas) ;
  • pelvienne (dans 31 % des cas) ;
  • para colique (en arrière du cæcum) ;
  • méso-cœliaque : vers la grande cavité péritonéale.

Il existe deux points de projection cutanée au niveau de la paroi abdominale antérieure :

  • point de Mc Burney, habituellement, sur une ligne allant de l’épine iliaque antérosupérieure droite à l’ombilic, à la jonction du tiers externe et du tiers moyen ;
  • point de Lanz (de)[3], dans la conformation pelvienne, à l’union du tiers droit et des deux tiers gauches d'une ligne unissant les deux épines iliaques antérosupérieures[4],[5].

Anomalies congénitales du cæcum[modifier | modifier le code]

La position du cæcum est le résultat de la rotation du bourgeon cæcal qui occupe successivement : les hypocondres gauches, droit puis la fosse iliaque droite. La migration peut s’arrêter prématurément ou se poursuivre dans le pelvis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l’article de Futura sciences ou directement (en) [l’article sur le site de l’université Duke http://www.dukemednews.org/news/article.php?id=10151].
  2. Carbonnel F, Jantchou P, Monnet E, Cosnes J, Gastroenterol Clin Biol. 2009 Jun;33 Suppl 3:S145-57[1].
  3. (en) van Gulik TM, Brummelkamp WH, « Otto Lanz, surgeon and art collector », Neth J Surg, vol. 40, no 2,‎ , p. 31-6. (PMID 3287222) modifier
  4. (de) Otto Lanz, « Der McBurney’sche Punkt », Zentralblatt für Chirurgie, Leipzig, 1908, 35: 185-190.
  5. (en) Article « Point de Lanz » sur le site « Who Named It? »

Articles connexes[modifier | modifier le code]