Appendice iléo-cæcal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diagramme indiquant la position de l'appendice par rapport au colon et au cæcum
L'appendice est en bas à gauche sur ce diagramme.
Diagramme détaillé montrant l'irrigation de l'appendice
Irrigation et position de l'appendice.

En anatomie, l’appendice iléo-cæcal (aussi appelé appendice vermiculaire ou appendice tout court) est une petite excroissance du cæcum.

L’inflammation de l’appendice est appelée appendicite ; l’ablation de l’appendice est appelée appendicectomie.

Description de l’appendice[modifier | modifier le code]

L’appendice est un diverticule creux appendu à la surface médiane du cæcum, 3 cm au-dessous de l’abouchement iléal. Sa taille est variable : de 6 à 12 cm de longueur sur 4 à 8 mm de diamètre. Elle est vascularisée par l’artère appendiculaire, provenant de l’artère ileo-bicæco-appendiculo-colique, et suit le bord libre du mésocôlon. C’est une vascularisation terminale.

Rôle de l’appendice[modifier | modifier le code]

Jusqu’en , on pensait qu’il n’avait pas vraiment de rôle dans le fonctionnement du corps. Cependant, William Parker, du centre médical de l’université Duke (Durham, Caroline du Nord, États-Unis) a émis l’hypothèse qu’il serait une « réserve protégée pour bactéries amies » [1]. D'autre part, bien que l'appendicectomie ait un effet protecteur dans la rectocolite hémorragique, le rôle de l'appendice dans cette pathologie n'est pas connu[2].

Situation et rapports anatomiques de l’appendice[modifier | modifier le code]

L'appendice en situation pelvienne.

La situation et les rapports de l’appendice dans l’abdomen sont très variables et l’on ne peut à proprement parler de situation anatomique « normale. » Cette situation peut être :

  • rétro-caecale (dans 65 % des cas) ;
  • pelvienne (dans 31 % des cas) ;
  • para colique (en arrière du caecum) ;
  • méso-cœliaque : vers la grande cavité péritonéale.

Il existe deux points de projection cutanée au niveau de la paroi abdominale antérieure :

  • point de Mc Burney, habituellement, sur une ligne allant de l’épine iliaque antérosupérieure droite à l’ombilic, à la jonction du tiers externe et du tiers moyen ;
  • point de Lanz (de)[3], dans la conformation pelvienne, à l’union du tiers droit et des deux tiers gauches d'une ligne unissant les deux épines iliaques antérosupérieures[4],[5].

Anomalies congénitales du cæcum[modifier | modifier le code]

La position du cæcum est le résultat de la rotation du bourgeon cæcal qui occupe successivement : les hypocondres gauches, droit puis la fosse iliaque droite. La migration peut s’arrêter prématurément ou se poursuivre dans le pelvis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l’article de Futura sciences ou directement (en) [l’article sur le site de l’université Duke http://www.dukemednews.org/news/article.php?id=10151].
  2. Carbonnel F, Jantchou P, Monnet E, Cosnes J, Gastroenterol Clin Biol. 2009 Jun;33 Suppl 3:S145-57[1].
  3. (en) van Gulik TM, Brummelkamp WH, « Otto Lanz, surgeon and art collector », Neth J Surg, vol. 40, no 2,‎ , p. 31-6. (PMID 3287222) modifier
  4. (de) Otto Lanz, « Der McBurney’sche Punkt », Zentralblatt für Chirurgie, Leipzig, 1908, 35: 185-190.
  5. (en) Article « Point de Lanz » sur le site anglophone « Who Named It? »

Articles connexes[modifier | modifier le code]