Suc-et-Sentenac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sentenac.

Suc-et-Sentenac
Suc-et-Sentenac
Suc-et-Sentenac
(Suc en altitude, Sentenac au premier plan).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Canton Sabarthès
Intercommunalité Haute-Ariège
Maire
Mandat
Aline Romeu
2014-2020
Code postal 09220
Code commune 09302
Démographie
Gentilé Sucatels et Sentenacois
Population
municipale
51 hab. (2015 en diminution de 7,27 % par rapport à 2010)
Densité 1,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 47′ 00″ nord, 1° 28′ 36″ est
Altitude Min. 752 m
Max. 2 196 m
Superficie 31,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Suc-et-Sentenac

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Suc-et-Sentenac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Suc-et-Sentenac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Suc-et-Sentenac

Suc-et-Sentenac est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Suc et Sentenac sont deux villages distincts, séparés d'un kilomètre environ. Les habitants de Suc s'appellent les Sucatels et les habitants de Sentenac les Sentenacois. Dans le patois local, ils se désignent « les crapaous » (crapauds) pour Suc car ce village compte de nombreuses sources et les « sinsolos » (lézards) pour Sentenac car ce dernier bénéficie d'un large ensoleillement.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune des Pyrénées située dans le Vicdessos, elle fait partie du Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Suc-et-Sentenac[1]
Rabat-les-Trois-Seigneurs Gourbit
Le Port Suc-et-Sentenac Orus
Auzat Vicdessos
Carte de la commune de Suc-et-Sentenac et des proches communes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Femme sauvage du Vicdessos.

L’école de Suc ayant fermé en 1960, Jeanne et Jean Nayrou prennent quelques années plus tard l’initiative d’agrandir et rénover les locaux pour en faire un centre permanent d’accueil de groupes à la découverte de la montagne, notamment des enfants en classes transplantées et en colonie de vacances. Les premiers séjours s’effectuent en 1970.

Le 7 décembre 2003, un avion de transport militaire CASA CN 235 n° 43F s'est écrasé à environ 1800 m d'altitude près du pic du Pioulou. Aucun des 7 membres d'équipage n'a survécu. Une stèle est installée sur la D 18A, à l'entrée de Suc en venant de Sentenac[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2012 en cours Aline Romeu SE Médecin retraitée
2011 2012 André Vergé   Agent DDE
1977 2011 Madeleine Souquet   Enseignante

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 51 habitants[Note 1], en diminution de 7,27 % par rapport à 2010 (Ariège : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9671 1021 1321 0931 2001 2081 2691 3531 387
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2671 2781 3061 2361 2921 2251 1961 1431 050
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 028984928689550424387275205
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
149100898466103656048
2015 - - - - - - - -
51--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Centre de montagne pour l'accueil de groupes (classes de découverte) d'une capacité de 80 lits géré par l'association des pupilles de l'enseignement public de la Vienne.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint Maurice, à Suc
  • Église Saint Georges, à Sentenac
  • Trou Marc ou gouffre du Si Bémol, grotte de 1400 m de longueur et de 297 m de dénivellation.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Aérostèles, lieux de mémoire aéronautique », sur aerosteles.net (consulté le 27 août 2018)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :