Soulja Boy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Soulja Boy Tell'Em)
Aller à : navigation, rechercher
Soulja Boy
Description de cette image, également commentée ci-après

Souja Boy en 2008.

Informations générales
Surnom Soulja Boy, Soulja Boy Tell'Em, Dre, Lil Dre, S Beezy, King Soulja, King Dre
Nom de naissance DeAndre Cortez Way[1],[2]
Naissance (25 ans)
Chicago, Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur, producteur, acteur
Genre musical Trap, snap, crunk, Dirty South, pop-rap, RnB
Années actives Depuis 2005
Labels SODMG Entertainment, Rich Gang, YMCMB, Universal Music Group
Site officiel souljaboyhd.com/

Soulja Boy, de son vrai nom DeAndre Cortez Way, né le à Chicago, dans l'Illinois, est un rappeur, producteur, entrepreneur et acteur américain. Il connait un grand succès grâce au tube Crank That (Soulja Boy) et à son album Souljaboytellem.com en 2007, certifié disque de platine par la Recording Industry Association of America (RIAA). Cependant, ses deux albums qui se succèdent, iSouljaBoyTellem (2008) et The DeAndre Way (2010) n'atteignent pas le succès commercial du premier album, ce dernier étant écoulé à 100 000 exemplaires[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

DeAndre Way est né à Chicago, et déménage rapidement avec sa mère à Atlanta où il vit dans un quartier défavorisé[4] et où il s'intéresse au hip-hop[5]. À l'âge de 14 ans, alors que ses parents sont séparés, il déménage à Bastesville dans le Mississippi pour rejoindre son père, plus fortuné, qui lui offre alors un ordinateur qui s’avérera très utile pour s'enregistrer plus tard. Cette même année, il rencontre Arab avec qui il crée le groupe Dem 30/30 Boyz. C'est à ce moment-là que DeAndre s'intéresse très sérieusement au rap et commence à écrire des textes. Plus tard, alors qu'il n'a que 16 ans, il commence à enregistrer ses premières chansons avec un ordinateur, un simple micro basique et la démo du logiciel FL Studio[6].

Souljaboytellem.com (2007–2008)[modifier | modifier le code]

En 2007, Way publie son premier album indépendant, Unsigned and Still Major: Da Album Before da Album, dont il produit la plupart des chansons. Le single Crank That (Soulja Boy) obtient son premier passage radio et se classe premier au Billboard Hot 100 et aux Hot Rap Tracks[7]. À la même époque, DeAndre rencontre Mr. Collipark et signe un accord avec Interscope Records et Collipark Music.

Son premier album studio, Souljaboytellem.com, enregistré en utilisant simplement la version démo de FL Studio, sort aux États-Unis le . Il atteint la 4e place du Billboard 200 et du Top R&B/Hip-Hop Albums. La chanson Crank That (Soulja Boy) est nommée pour la « meilleure chanson rap » à la 50e édition des Grammy Awards, mais c'est Kanye West qui est récompensé pour Good Life avec T-Pain.

Souljaboytellem.com compte 117 000 exemplaires vendus la première semaine, et le single Crank That (Soulja Boy) est certifié triple disque de platine par la Recording Industry Association of America (RIAA) le [8]. L'album est favorablement accueilli par une partie de la presse spécialisée, comme notamment AllMusic, mais négativement accueilli par d'autres comme Entertainment Weekly[9]. À la suite de ce succès, plusieurs critiques qualifient Soulja Boy de « maître d'une nouvelle tendance dans le hip-hop », tout en spéculant que sa carrière serait sûrement très courte[10],[11].

iSouljaBoyTellem (2008–2009)[modifier | modifier le code]

Le deuxième album du rappeur, iSouljaBoyTellem, publié le , reçoit beaucoup de critiques négatives[12]. Soulja Boy, qui s'attendait une nouvelle fois au succès, est très touché par le peu de ventes de son album. Celui-ci se vend qu'à 50 000 exemplaires. Le premier single, Bird Walk, atteint tout de même la 17e place des Hot Rap Tracks, et la 40e place des Hot RnB/Hip-Hop Songs[7]. Le single Kiss Me Thru the Phone, avec Sammie, qui atteint la première place des Hot Rap Tracks, et la 3e place du Hot 100[7], compte plus de 2 000 000 d'exemplaires sur Internet, devenant donc la deuxième chanson de Soulja Boy à passer la barre des 2 000 000 de téléchargements[13],[14]. Le , publie le troisième single, Turn My Swag On, qui se classe premier aux Hot Rap Tracks, et 19e au Billboard Hot 100[7], se vendant à plus d'un million d'exemplaires sur Internet.

The DeAndre Way (2009–2010)[modifier | modifier le code]

Le marque la sortie du premier single, Pretty Boy Swag, du troisième album de Soulja Boy, qui se classe 5e aux Hot Rap Tracks, 6e aux Hot R&B/Hip-Hop Songs et 34e au Billboard Hot 100[15]. Le deuxième single, Blowing Me Kisses, publie le et le troisième, Speakers Going Hammer, le . Ce dernier atteint la 48e place des Billboard Hot RnB/Hip Hop Songs[16]. L'album qui était prévu pour le est repoussé au , puis au , avant de sortir finalement le . Les ventes sont très décevantes, avec seulement 13 000 exemplaire écoulés lors de la première semaine. À ce jour, 100 000 albums ont été vendus aux États-Unis. Soulja accuse son label de n'avoir livré que 18 000 exemplaires dans tout le pays la première semaine[réf. nécessaire].

Mixtapes, EPs et autres projets (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

Soulja Boy en 2012.

Le 22 janvier 2011, Way publie sa première mixtape de 2011, Smooky[17]. Puis le 17 mars 2011, Way publie la mixtape 1up qui s'inspire de l'anime Naruto : il explique : « Si j'étais dans un jeu vidéo, cette mixtape me ferait passer au niveau supérieur avec vie supplémentaire et nouvelle barre de santé[18]. » Le 20 avril 2011, Way publie sa mixtape Juice qui s'inspire du film homonyme. Way explique également prévoir un mini-film accompagnant la mixtape[19]. le 15 juillet 2011, Way publie sa mixtape EP intitulée Bernaurd Arnault EP (Limited Edition)[20]. Puis le 1er août 2011, Way en publie une autre intitulée 21: EP[21]. Le 31 août 2011, Way publie la mixtape The Last Crown[22],[23]. En septembre 2011, Way confirme travailler sur un nouvel album intitulé Promise, prévu pour octobre la même année. Way publie également la liste des titres et la couverture sur Twitter[24]. Le 19 septembre 2011, Way publie la mixtape Supreme, dans laquelle il revient dans un style pop-rap plus traditionnel[25]. Le 30 octobre 2011, Skate Boy (Deluxe Edition) est publié sous format mixtape, contrairement à ce qui a été annoncé[26],[27]. Le 30 décembre 2011, Way publie une autre mixtape, Gold On Deck[28].

Le 9 janvier 2012, Way publie la mixtape 50/13 inspirée de la mixtape Live. Love. ASAP d'ASAP Rocky[29]. Le 24 janvier 2012, Way publie une mixtape collaborative avec le rappeur Young L intitulée Mario and Domo vs. the World qui s'inspire de Super Mario Bros[30]. Puis le 23 mars 2012, Way publie une mixtape intitulée OBEY qui contient le single promotionnel Too Faded[31],[32],[33]. Le 3 juin 2012, Way parle de son futur album, Promise[34]. Le 11 juin 2012, Way publie une autre mixtape collaborative avec le rappeur Vinny Chase intitulée Double Cup City[35]. Le 4 septembre 2012, Way publie une suite de sa mixtape Juice intitulée Juice II[36]. Sa mixtape intitulée Young and Flexin est publiée le 6 novembre 2012[37]. Le 25 décembre 2012, Way publie sa mixtape LOUD, qu'il distribue pour la première fois sur iTunes[38],[39].

Durant l'année 2013, Soulja Boy apparaît sur l'album de Lil Wayne en tant que rappeur, et en tant que producteur. En fin d'année, sa chanson We Made It est repris par l'un des rappeurs les plus populaires du moment, Drake.Début 2014,Il sort sa mixtape intitulée Super Dope qui ne passe pas inaperçu. Trois jours après avoir posté sa mixtape sur iTunes, il arrive 15e du classement Hip Hop/RnB. Depuis la chute de sa popularité, Soulja Boy tente de revenir sur le devant de la scène, enchaînant les projets avec des artistes populaires aux États-Unis comme Chief Keef, Riff Raff ou le trio d'Atlanta, Migos avec qui ils sont d ailleurs amis. En 2014, il rejoint le casting de l'émission de télé réalité américaine Love and Hip Hop Hollywood en compagnie de Ray J, Omarion ou encore Teairra Mari.

En 2015, Soulja Boy publie son cinquième album, après quatre ans sans album. Loyalty, son dernier album est passé pratiquement inaperçu alors que sa mixtape King Soulja 4 est arrivée 83e sur iTunes aux classements hip-hop et RnB avec des titres comme Rick Ross, Whipin My Wrist (dont le clip vidéo compte plus 3 millions de vue sur YouTube), Spend It All ou encore Actavis featuring Migos. Le 30 mai 2016, il annonce sur avoir renvoyé tous les artistes de son label pour prendre un nouveau départ[40].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Supaman
  • 2008 : Live'N Direct
  • 2008 : Teen of the South
  • 2009 : Tellem TV
  • 2009 : Lord of Ringtones
  • 2009 : Gangsta Grillz: Follow Me Edition
  • 2009 : Work on Deck
  • 2009 : My Way of Life
  • 2009 : Cortez
  • 2009 : Dat Piff
  • 2009 : Paranormal Activity
  • 2010 : Teenage Millionnaire
  • 2010 : Legendary
  • 2010 : Death Note
  • 2010 : Cookin Soulja Boy
  • 2010 : Best Rapper
  • 2010 : Pretty Boy Millionnaires (avec Lil B)
  • 2010 : Soulja Society
  • 2010 : A Day in Amsterdam
  • 2011 : Smooky
  • 2011 : 1up
  • 2011 : Juice
  • 2011 : Bernard Arnault EP
  • 2011 : 21 Ep
  • 2011 : The Last Crown
  • 2011 : Supreme
  • 2011 : Skate Boy
  • 2011 : Gold On Deck (avec Lil Keis)
  • 2012 : 50/13
  • 2012 : Domo and Mario Vs. The World (avec Young L)
  • 2012 : Obey
  • 2012 : Double Cup City (avec Vinny Chase)
  • 2012 : Juice II
  • 2012 : Young & Flexin
  • 2012 : Keep Living Keep Playing
  • 2012 : Loud
  • 2013 : Foreign
  • 2013 : Foreign II
  • 2013 : King Soulja
  • 2013 : Cuban Link EP
  • 2013 : Life After Fame
  • 2013 : Gold on Deck
  • 2013 : 23
  • 2013 : The King
  • 2014 : King Soulja 2
  • 2014 : Super Dope
  • 2014 : King Soulja 3
  • 2014 : Young Millionaire
  • 2015 : Swag The Mixtape
  • 2015 : Money and Music
  • 2015 : Plug Talk
  • 2015 : King Soulja 4
  • 2015 : 25 the Movie EP
  • 2015 : S.Beezy

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Crank That (Soulja Boy)
  • 2007 : Soulja Girl (featuring I-15)
  • 2007 : Donk
  • 2007 : Yahh (featuring Arab)
  • 2008 : Bird Walk
  • 2008 : Turn My Swag On
  • 2008 : Kiss Me Thru the Phone (featuring Sammie)
  • 2010 : Pretty Boy Swag
  • 2010 : Blowing Me Kisses (featuring Bei Maejor)
  • 2010 : Speakers Going Hammer

Singles collaboratifs[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Swing (Remix) (avec Savage)
  • 2008 : Marco Polo (avec Bow Wow)
  • 2009 : Delirious (avec Vistoso Bosses)
  • 2009 : Pronto (avec Snoop Dogg)
  • 2009 : All The Way Turnt Up (avec Roscoe Dash)
  • 2009 : Daze (avec JBar)
  • 2009 : LOL :) (avec Trey Songz et Gucci Mane)
  • 2009 : G Walk (avec Lil Jon)
  • 2010 : Bingo (avec Gucci Mane et Waka Flocka Flame)
  • 2010 : Sponsor (avec Teairra Mari et Gucci Mane)
  • 2010 : I'm a Goner (avec Andrew W.K. et Matt & Kim)
  • 2013 : We Made It (avec Drake)
  • 2014 : Turn It Up (avec Wanessa)
  • 2014 : Yasss Bish (avec Nicki Minaj)
  • 2014 : Brazil We Flexing (avec MC Guime)

Productions[modifier | modifier le code]

Tournées[modifier | modifier le code]

  • 2007 : UCP Tour
  • 2009 : Americas Most Wanted Music Festival
  • 2011 : Who They Want
  • 2014 : We Made It Tour

Filmographie[modifier | modifier le code]

Film
Année Film Rôle Notes
2007 YouTube Live Lui-même Small Role
2008 What's at Stake?' Lui-même Small Role
2009 School Gyrls Lui-même Cameo
2010 Malice N Wonderland Soulja Small Role
2011 Soulja Boy: The Movie Lui-même Documentary on his life
2013 Officer Down Rudy Supporting Role
Television
Année Titre Rôle Notes
2007 The Ellen DeGeneres Show Lui-même
Last Call with Carson Daly Lui-même
2008 Live with Regis Lui-même Apparition mineure
Access Granted Lui-même
My Super Sweet 16 Lui-même
2010 When I Was 17 Lui-même
The Mo'Nique Show Lui-même
Late Night with Jimmy Fallon Lui-même
Lopez Tonight Lui-même
The Tonight Show with Jay Leno Lui-même
2012 The DUB Magazine Project Lui-même
2013 The Bachelorette Lui-même
2014 "Love & Hip Hop: Hollywood"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Soulja Boy Tell’em Ready To Drop Paranormal Activity Mixtape », MTV News (consulté le 25 mars 2014).
  2. (en) « Soulja Boy Burns Calories, Boosts Street Cred With Arrest », E! Online (consulté le 25 mars 2014).
  3. (en) ALLEN JACOBS, « Hip Hop Album Sales: The Week Ending 2/6/2011 », HipHopDX, Cheri Media Group,‎ (consulté le 9 février 2011).
  4. (en) Cyril Cordor, « Soulja Boy Tell Em - Biography », AllMusic,‎ .
  5. (en) « Soulja-Boy's SoundClick page », soundclick.com (consulté le 25 mars 2014).
  6. (en) Jake Paine, « Soulja Boy Comments On Fruity Loops Production », HipHopDX,‎ (consulté le 18 juin 2014).
  7. a, b, c et d (en) « Soulja Boy - Souljaboytellem.com Awards », sur AllMusic (consulté le 16 décembre 2013).
  8. (en) « Soulja Boy - Crank That (Soulja Boy) », sur HipHopDX (consulté le 16 décembre 2013).
  9. (en) Simon Vozick-Levinson, « Music Review: Souljaboytellem.com », Entertainment Weekly, Time,‎ (consulté le 27 décembre 2007), At least he owns a cool domain name. D.
  10. (en) Patrick Robinson, « Soulja Boy - Souljaboytellem.com Review », 411mania.com, LLC (consulté le 27 décembre 2007), ... not a chore to listen to in that sense and Soulja Boy does show some signs of youthful enthusiasm.
  11. (en) Griff, « Soulja Boy - Souljaboytellem.com », Okayplayer.com (consulté le 27 décembre 2007), This one's definitely geared for the kiddies ... does an excellent job of catering to current industry trends with ringtone themes ... and dance moves galore ... Despite all the criticism that he's received from hip-hop purists, it'd be naive to think Soulja Boy hasn't changed the face of hip-hop.
  12. (en) Darryl Sterdan, « Reviewing the final new CDs of 2008; Soulja Boy Tell Em », Winnipeg Sun (Manitoba),‎ , p. It isn't easy being Soulja. Everybody from Ice-T to LeBron James has been hating on the 18-year-old rapper and his hit Crank That. But before you feel sorry for him, crank his second CD. Then again, don't. Between the tossed-off shallowness of his tracks and the monotony of his repetitive vocals, you might decide that the only thing worse than being Soulja Boy is listening to him.
  13. (en) Paul Grein, « Week Ending May 17, 2009: Three Days Is Plenty For Green Day] Yahoo Music Blog », sur Yahoo (consulté le 29 mai 2009).
  14. (en) Paul Grein, « Week Ending Aug. 23, 2009: Over 50 And Still On Top », Yahoo! Music (consulté le 26 août 2009).
  15. (en) « Soulja Boy Charts History », sur aCharts.US (consulté le 16 décembre 2013).
  16. (en) RealTalkNY, « BET Hip Hop Awards Performances: Rick Ross, Dipset, J. Cole, Antoine Dodson and More | RealTalkNY », Realtalkny.uproxx.com,‎ (consulté le 7 mai 2011).
  17. (en) « Soulja Boy - Smooky // Free Mixtape @ », Datpiff.com (consulté le 7 mai 2011).
  18. (en) « New Music: Soulja Boy – ‘1UP’ [Mixtape] », Rap-Up,‎ (consulté le 7 mai 2011).
  19. (en) « Soulja Boy: 'I'm Headed for Greatness' with 'Juice' Mixtape, Mini-Movie - The Juice », Billboard.com (consulté le 7 mai 2011).
  20. (en) « Soulja Boy - Bernard Arnault EP (Limited Edition) Hosted by SODMG », DatPiff.
  21. (en) « Soulja Boy - 21: EP Hosted by SODMG », DatPiff.
  22. (en) Andrew Noz, « Soulja Boy's The Last Crown Mixtape », The FADER
  23. (en) « Soulja Boy - The Last Crown Hosted by SODMG », DatPiff.
  24. (en) Angelo, « Soulja Boy – Skate Boy (Album Cover) | HipHop-N-More », Hiphop-n-more.com,‎ (consulté le 24 novembre 2011).
  25. (en) « Soulja Boy (S.Beezy) - Supreme Hosted by SODMG », DatPiff.
  26. (en) « Soulja Boy - Skate Boy (Deluxe Edition) Hosted by SODMG, Ocean Gang, Rich Kingz, Alien Team, », DatPiff
  27. (en) « Soulja Boy - Skate Boy », LiveMixtapes
  28. (en) « Soulja Boy - Gold On Deck », DatPiff.
  29. (en) « Soulja Boy - 50/13 Hosted by SODMG Ent. », DatPiff.
  30. (en) « Soulja Boy and Young L - Mario & Domo Vs. The World Hosted by SODMG Ent. », DatPiff.
  31. (en) « Soulja Boy - Obey Hosted by SODMG », DatPiff
  32. (en) Naomi Zeichner, « Download Soulja Boy's Obey Mixtape », The FADER
  33. (en) « Too Faded (featuring The Game) - Single by Soulja Boy », iTunes, Apple (consulté le 5 novembre 2011).
  34. (en) « Soulja Boy Discusses His Upcoming Album "Promise" », YouTube,‎ .
  35. (en) « Soulja Boy & Vinny Cha$e - Double Cup City Hosted by SODMG », DatPiff.
  36. (en) « Soulja Boy - Juice II Hosted by SODMG », DatPiff.
  37. (en) « Mixtape Release Dates: Master P, Fashawn, Gunplay, Mickey Factz » (consulté le 5 novembre 2012).
  38. (en) « Soulja Boy - LOUD Hosted by SODMG // Free Mixtape @ », Datpiff.com,‎ (consulté le 22 mai 2013).
  39. (en) « iTunes - Music - Loud by Soulja Boy Tell 'Em », iTunes,‎ (consulté le 22 mars 2013).
  40. (en) « Soulja Boy Says He Dropped Every Artist From His SODMG Label », sur HotNewHipHop,‎ (consulté le 2 juin 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]