Hyper Tension

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hyper Tension
Titre québécois Crinqué
Titre original Crank
Réalisation Mark Neveldine
Brian Taylor
Scénario Mark Neveldine
Brian Taylor
Acteurs principaux
Sociétés de production Lakeshore Entertainment
Lionsgate Films
RadicalMedia
GreeneStreet Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Thriller
Durée 88 minutes
Sortie 2006

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hyper Tension ou Crinqué au Québec et au Nouveau-Brunswick (Crank) est un film américain réalisé par Mark Neveldine et Brian Taylor, sorti en 2006.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tueur à gages, Chev Chelios apprend que son rival Verona lui a injecté un poison qui bloque les récepteurs d'adrénaline. Pour survivre, Chev doit être en perpétuel mouvement, car si son taux d'adrénaline diminue trop, son coeur risque de s'arrêter.

Dès lors, Chelios entame une course contre la montre afin de trouver l'antidote et se lance dans les stratagèmes les plus farfelus pour rester en vie. Il va boire des cocktails plus ou moins sûrs afin de conserver son rythme effréné et son taux d'adrénaline au plus haut. Lorsqu'il ne peut ingurgiter des produits excitants en tous genres, on va pouvoir le voir tour à tour en train de courir partout, voler une moto de policier, rouler à toute allure dans les rues de Los Angeles, partir en pur délire junkie dans un ascenseur ou encore avoir un rapport sexuel en pleine rue a Chinatown , etc.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Crank
  • Titre français : Hyper Tension
  • Titre québécois : Crinqué
  • Réalisation et scénario : Mark Neveldine et Brian Taylor
  • Musique : Paul Haslinger
  • Direction artistique : Chris Cornwell
  • Décors : Jerry Fleming
  • Photographie : Adam Biddle
  • Son : Ezra Dweck, Ken S. Polk
  • Montage : Brian Berdan
  • Production : Michael Davis, Tom Rosenberg, Gary Lucchesi, Richard S. Wright et Skip Williamson
Production déléguée : Michael Paseornek, Peter Block, Eric Reid et David Scott Rubin

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie en salles, Hyper Tension obtient un accueil positif, mais modéré, de la part des critiques professionnels : 61 % des 92 commentaires collectés du site Rotten Tomatoes sont favorables, pour une moyenne de 610[10], tandis qu'il obtient un score de 57100 sur le site Metacritic, pour 19 commentaires[11].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 27 838 408 $[3] 7
Drapeau de la France France 199 161 entrées[12] 9

Monde Total mondial 42 931 041 $[3] -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre 2006 et 2007, Hyper tension a été sélectionné 4 fois dans diverses catégories et a remporté 2 récompenses[13].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Prix Schmoes d'or Golden Schmoes Awards 2006 :
    • Film le plus sous-estimé de l'année,
    • Film le plus trippant de l'année.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le scénario du film se base sur le principe de l'évolution d'un personnage dans un jeu vidéo : il se déplace toujours en courant, affronte des ennemis et parfois des boss, doit trouver un moyen de restaurer sa santé… Par ailleurs, en clin d'œil, des œuvres de pixel art et des Space Invaders sont disséminés un peu partout dans les décors du film.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Classification États-Unis : Les enfants de moins de 17 ans doivent être accompagnés d'un adulte - « Classé R pour violence intense, langage envahissant, sexualité, nudité et consommation de drogue. »
  2. Classification CNC France : « La Commission a proposé son interdiction aux mineurs de moins de douze ans en raison de scènes violentes quelquefois associées à la drogue. »
  3. Taurus - Prix mondiaux des cascades : « Le personnage principal tourne en rond sur une moto pour échapper à la police. Après s'être échappé, il se tient sur la moto et est finalement éjecté et s'écrase dans un café en plein air. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Hyper Tension - Société de Production / Sociétés de distribution » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  2. « Casting du film Hyper Tension », sur Allociné (consulté le ).
  3. a b et c (en) « Budget et Box Office du film Crank », sur Box Office Mojo.com (consulté le ).
  4. (en) « Hyper Tension - Spécifications techniques » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  5. (en) « Hyper Tension - Dates de sortie » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  6. a et b « Crinqué », sur cinoche.com (consulté le ).
  7. (en) « Hyper Tension - Guide Parental » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).
  8. « Visa et Classification - Fiche œuvre Hypertension », sur CNC (consulté le ).
  9. « Hyper tension - Guide Parental » sur Allociné (consulté le ).
  10. (en) « Crank (2006) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  11. « Crank » [vidéo], sur metacritic.com (consulté le ).
  12. « Hyper tension », sur JP's Box Office (consulté le )
  13. (en) « Hyper tension - Distinctions » sur l’Internet Movie Database (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]