Sophie de La Rochefoucauld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Rochefoucauld.
Sophie de La Rochefoucauld
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Actrice, militante politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Autres informations
Parti politique

Sophie Nathalie Catherine Jeanne de La Rochefoucauld[1] est une actrice française, née le à Boulogne-Billancourt en France. Elle est la fille du réalisateur Jean-Dominique de La Rochefoucauld et de la productrice Michelle Podroznik.

Parcours[modifier | modifier le code]

Née dans le milieu du cinéma (son père notamment était l'ancien scénariste de Roberto Rossellini), elle débute en 1983 dans le rôle d'Anne d'Autriche dans Richelieu ou La journée des dupes, aux côtés de Patrick Raynal et de Didier Sandre.

Marion Sarraut l'engage en 1987 pour le feuilleton Le Gerfaut. Elle joue depuis dans de nombreux téléfilms, notamment en 2000 avec le rôle titre dans Mary Lester, en 2005 dans Les Rois maudits, puis en 2006 dans Retrouver Sara, pour lequel elle reçoit le prix d'interprétation féminine au festival des créations télévisuelles de Luchon.

Elle a également joué dans un grand nombre de séries télévisées, dont notamment le rôle principal dans Groupe flag, ainsi que plusieurs apparitions dans PJ ou Les Cordier, juge et flic[2].

Elle est apparue dans des mini-séries comme Tramontane en 1999 sur TF1, Méditerranée en 2001 où elle incarnait Béatrice Valbonne, Garonne en 2002 sur France 2 aux côtés de Pierre Vaneck. En 2001, elle joue également dans Les semailles et les moissons aux côtés de Bernard Yerlès. On l'a aussi aperçue dans la série Plus belle la vie dans le rôle de Caroline Évenot, la mère de Barbara (Léa François) dans le feuilleton, ainsi que dans l'épisode 7 : Charité bien ordonnée commence par soi-même de la Saison 3 de Candice Renoir.

Engagement[modifier | modifier le code]

Sophie de La Rochefoucauld est engagée politiquement à gauche. Elle s'est impliquée dans la lutte contre la réforme du statut d'intermittent du spectacle. Elle a notamment publié plusieurs tribunes dans L'Humanité[3]. En 2004, elle se présente sur la liste Gauche populaire et citoyenne pour les élections régionales en Île-de-France, aux côtés de Marie-George Buffet, secrétaire nationale du Parti communiste français, et de Claire Villiers, fondatrice du réseau de collectifs Agir ensemble contre le chômage (AC!).

En 2007, elle soutient la candidature de Marie-George Buffet à l'élection présidentielle en rejoignant son conseil de campagne[4]. À l'occasion des élections européennes de juin 2009, elle fait partie des nombreux soutiens au Front de gauche.

En 2011, soutien de la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle de 2012, elle rejoint le conseil de campagne du Front de gauche, où elle souhaite s'impliquer « complètement » car « le Front de gauche est le plus à même de répondre aux interrogations du peuple de gauche »[5]. Elle est suppléante du candidat Didier Le Reste dans la 15e circonscription de Paris, qui recouvre le 20e arrondissement, pour les élections législatives françaises de 2012[6],[2]. Leur binôme arrive en troisième position au premier tour, avec 12,4 % des suffrages exprimés.

En novembre 2013, elle annonce publiquement son soutien aux listes « À Paris place au Peuple » conduites par Danielle Simonnet, tête de liste de l'ensemble du Front de gauche (moins le Parti communiste) aux élections municipales à Paris.

En 2015, elle est de nouveau candidate aux élections régionales en Île-de-France sur la liste du Front de gauche.

Soutien de la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle française de 2017, elle est annoncée parmi les 20 premiers candidats du mouvement « La France insoumise » aux élections législatives qui se tiendront dans la foulée[7].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est issue de la branche « ducs de La Roche-Guyon » de la Maison de La Rochefoucauld[8].

Elle a une sœur, Claire, réalisatrice et une autre Sylvie, épouse de Jean-Dominique Bauby.

Elle s'est mariée une première fois en 1997 à Paris avec le chef d'orchestre Jean-Louis Forestier[9]. Ils divorcent fin 2001. En 2005, elle épouse Georges Lechaptois[10],[1].

Juive par sa mère (fille d’immigrés polonais, communistes et juifs), elle s'amuse de la stupéfaction provoquée lorsque les gens le découvrent[2].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Sophie Nathalie Catherine Jeanne de La Rochefoucauld - Arbre généalogique », sur Geneanet
  2. a, b et c Augustin Scalbert, « Sophie de La Rochefoucauld, l’aristo rouge du Front de gauche », sur Rue89,
  3. « Sophie de la Rochefoucauld comédienne », sur L'Humanité
  4. « Composition du conseil de campagne de Marie-George Buffet », sur www.mariegeorge2007.org
  5. Mina Kaci, « Ils et elles votent Front de gauche », L'Humanité,‎ (lire en ligne)
  6. « Le Front de Gauche veut devenir une force incontournable à Paris », sur Maville.com
  7. Rachid Laïreche, « Mélenchon veut 'ouvrir les bras aux millions de personnes qui ne savent plus où elles en sont' », Libération,‎ (lire en ligne)
  8. « Ascendance paternelle de Sophie de La Rochefoucauld », sur genealogics.org
  9. « Biographie », sur uptoweb.com
  10. (en) « Georges Lechaptois », sur IMDb

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]