Sophie Labelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sophie Labelle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (31 ans)
Nationalité
Domicile
Activité
Autres informations
Domaine
Site web

Sophie Labelle est une écrivaine et une militante trans canadienne, originaire de Montréal[1],[2]. Elle a écrit plusieurs ouvrages sur l'identité trans, et elle est surtout connue pour son webcomic Assigned Male (ou Assignée garçon dans sa version française)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Labelle a grandi dans le milieu rural de Québec ; elle est une ancienne institutrice, et elle a coordonné avec d'autres, le camp Gender Creative Kids Canada[3],[4],[2],[5]. Elle est une militante active du mouvement pour les droits transgenres, et elle donne des conférences sur l'histoire trans et le transféminisme[6].

Labelle a écrit de nombreux livres pour enfants sur l'identité de genre et son expression, et elle a écrit la préface du livre de Tikva Wolf : Ask me about Polyamory: The Best of Kimchi Cuddles[7],[5].

Assigned Male (Assignée garçon)[modifier | modifier le code]

Assigned Male (Assignée garçon dans sa version française) est une série de bandes dessinées en ligne abordant les questions de normes de genre et de privilèges. C'est l'histoire de Stéphie, 11 ans, une fille trans qui découvre son genre, et qui se l'approprie[5],[1],[6]. Elle est plus tard rejointe par d'autres personnages, notamment Ciel, enfant qui se définit comme non binaire.

Sophie cite la bédéiste Alison Bechdel comme sa plus grande influence[8].

Le Washington Blade a caractérisé le webcomic d'« hilarant », et a dit qu'il montre que l'humour transgenre pouvait être drôle sans être offensant[9]. Labelle a dit qu'en travaillant avec les enfants transgenres, elle a « remarqué que tout ce que nous leur disons à propos de leur propre corps était négatif, donc j'ai voulu créer un personnage qui pourrait répondre à toutes ces horribles choses que les enfants trans entendent tout le temps »[6]. Elle a fait des guides pédagogiques pour aller avec la bande dessinée, afin de rendre les espaces plus sûrs (« safe ») pour les jeunes trans[6].

Pour la chercheuse Gabrielle Richard, la bande dessinée participe à la normalisation de l'existence des personnes transgenres[10]. Elle compare l'héroïne Stéphie à Mafalda, tout en soulignant le rôle de l’œuvre comme porte d'accès à la sociologie du genre[10].

Avec le succès grandissant de son webcomic, Labelle dit avoir reçu des critiques et des menaces de la part de militants pour le mouvement des droits des hommes (MRA en anglais), de féministes radicales excluant les personnes trans (TERF (en) en anglais), et de la transphobie de la part de personnes gay cis[2]. Le , elle est victime d'une attaque informatique entraînant la disparition de ses œuvres sur le réseau Facebook, et d'un déferlement de messages haineux allant jusqu'à des menaces de mort, aboutissant à l'annulation du lancement de son livre à Halifax et à son déménagement pour raisons de sécurité[11],[12],[13]. Le lancement a finalement eu lieu près d'un an plus tard en banlieue de Halifax[14].

Travail éducationnel[modifier | modifier le code]

Labelle a écrit de la documentation sur l'éducation sexuelle, adressée aux personnes transgenres, pour Trans Student Educational Resources[15].

Publications[modifier | modifier le code]

Labelle a écrit The Genderific Coloring Book et de nombreux magazines en ligne, notamment : A Girl Like Any Other, Ciel at Camp Fabulous, et Gender Euphoria[16],[17].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Dawn Ennis, « Is This Golden Globes Comic in the L.A. Times Transphobic? », The Advocate,‎ (lire en ligne).
  2. a b et c (en) Denique Leblanc, « Author Sophie Labelle: Crushing the patriarchy », sur GayIceland, (consulté le 6 juin 2016).
  3. (en-CA) Sue Smith, « New transgender camp in Quebec », sur CBC Radio One, Canadian Broadcasting Corporation, (consulté le 6 juin 2016).
  4. Jeff Yates, « Sophie Labelle: « Ce n’est pas parce qu’on est en 2015 que c’est réglé » », Métro,‎ (lire en ligne).
  5. a b et c (en) « 8 Comics That Remind Us to Throw Out the Gender Binary », sur Everyday Feminism, (consulté le 6 juin 2016).
  6. a b c et d (en) « Interview with Assigned Male creator: Sophie Labelle », sur Gay Central Valley (consulté le 6 juin 2016).
  7. (en) Tikva Wolf, Ask Me About Polyamory: The Best of Kimchi Cuddles, Thorntree Press LLC, (ISBN 9780996460125, lire en ligne).
  8. « Une bande dessinée destinée aux personnes transgenres », (consulté le 20 avril 2019)
  9. (en) Suzi Chase, « Tracy Morgan’s transphobic Oscar spoof », sur Washington Blade, (consulté le 6 juin 2016).
  10. a et b Gabrielle Richard, « Dessiner les réalités des personnes trans : à quel prix ? », The Conversation,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2017).
  11. « Harcelée par des trolls, une bédéiste trans est forcée de déménager ».
  12. « Menaces haineuses : l'auteure Sophie Labelle annule son lancement à Halifax ».
  13. « Harcèlement en ligne: une bédéiste trans perd ses créations et son logement ».
  14. (en) Nina Corfu, « Transgender author gives Halifax a second chance following death threats », CBC News,‎ (lire en ligne)
  15. (en) « Trans-Centered Sex Ed », sur Trans Student Educational Resources (consulté le 23 juillet 2016).
  16. (en) « Gender-neutral coloring book helps kids understand stereotypes », sur Gay Star News, (consulté le 23 juillet 2016)
  17. (en) « Author: Sophie Labelle », sur Michael C. Weidemann LGBT Library Catalog (consulté le 23 juillet 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles de journaux[modifier | modifier le code]

Travaux universitaires[modifier | modifier le code]

  • Marcy Cook, « The Difference a Gender Makes », Atlantis : Critical Studies in Gender, Culture & Social Justice, vol. 38, no 2, 2017, lire en ligne
  • Tanguy Dufournet, « Intersectionnalité : repenser le concept de configuration », séminaire de recherche : « L’intersectionnalité en sociologie : un paradigme pertinent ? », Lyon, Centre Max Weber, novembre 2015, lire en ligne.
  • Margaret Hobbs et Carla Rice (dir.), Gender and Women's Studies : Critical Terrain, Second Edition, Toronto, Women's Press, CSP Books, 2018, lire en ligne
  • Katelynn Phillips, « Breaking Through Panels: Examining Growth and Trauma in Bechdel's Fun Home and Labelle's Assigned Male Comics », Master of Arts (MA), Bowling Green State University, 2018, lire en ligne
  • Camille Légeron, « Traitement de la transidentité dans Laurence Anyways », mémoire de maîtrise en études cinématographiques, Université de Montréal, avril 2016, lire en ligne
  • Sanna Lindén, « Post-transsexualismens juridiska (o)möjligheter », [Les possibilités juridiques du post-transsexualisme], Université de Göteborg, mars 2015, lire en ligne
  • Laurie Pabion, « Le processus de construction de l'identité collective du mouvement queer montréalais : perspectives militantes francophones », mémoire de maîtrise en science politique, Université de Montréal, février 2016, lire en ligne
  • Jessica Ann Vooris, Life Uncharted: Parenting Transgender, Gender-Creative, and Gay Children, Université du Maryland, thèse de doctorat en philosophie, 2016, lire en ligne
  • Charlie MacNabb, Nonbinary Gender Identities: History, Culture, Resources, Lanham, Rowman & Littlefield, décembre 2017, lire en ligne

Liens externes[modifier | modifier le code]