Slobozia (Ialomița)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Slobozia
ROU IL Slobozia CoA.jpg
Slobozia - Catedrala episcopala.jpg
Basilique de l'Ascension à Slobozia (Biserica „Înălțarea Domnului”).
Nom local
(ro) SloboziaVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Slobozia (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Capitale de
Superficie
132,87 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
20 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Slobozia in the Ialomița County.svg
Démographie
Population
45 891 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
345,4 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Municipalité de Roumanie (en), Chef-lieu de județ (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Adrian-Nicolae Mocioniu (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Slobozia (d), Bora (d), Slobozia Nouă (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages
Silistra, Vélès (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
920003–920096Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
0243Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Slobozia est une ville roumaine qui s'élève sur les rives de la rivière Ialomița, dans la plaine danubienne du Bărăgan, en Munténie, région de Valachie. Elle est située à environ 120 km à l'est de Bucarest et à 150 km à l'ouest de Constanța. Il existe de nombreuses localités portant le nom de Slobozia en Roumanie et république de Moldavie : ce toponyme est l'équivalent du nom français « Villefranche ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Slobozia s'est développée au temps de la principauté de Valachie (une des deux Principautés danubiennes), à partir du XVe siècle, comme étape sur la route entre Bucarest et le port danubien de Târgu de Floci. Dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle Slobozia devient un grand marché céréalier. Durant la Première guerre mondiale, elle fut occupée par les troupes allemandes et austro-hongroises en campagne contre la Roumanie, qui y établirent un camp de prisonniers français parmi lesquels se distingua héroïquement un pharmacien nommé Mohamed Gherainia, soldat des tirailleurs algériens surnommé « le prince arabe », qui fut tué le 14 octobre 1918 peu avant la retraite allemande. Durant la Seconde guerre mondiale, Slobozia fut l'enjeu de combats entre les armées roumaine et soviétique en lutte contre la Wehrmacht.

Comme toute la Roumanie, Slobozia a subi les régimes dictatoriaux carliste, fasciste et communiste de février 1938 à décembre 1989, mais connaît à nouveau la démocratie depuis 1990. La ville fut sévèrement endommagée lors du tremblement de terre de 1977. C'est pourquoi son architecture est en grande partie moderne. Depuis 1980, elle est le chef-lieu du județ de Ialomița.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2011, 90 % de la population se déclarent roumains et 2,8 % comme roms (7 % ne déclarent pas d'appartenance ethnique)[1].

Politique[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 2016[2]
Parti Sièges
Parti social-démocrate (PSD) 9
Parti national libéral (PNL) 5
Parti Mouvement populaire (PMP) 2
Union nationale pour le progrès de la Roumanie (UNPR) 2
Alliance des libéraux et démocrates (ALDE) 2
Indépendant 1

Personnalités[modifier | modifier le code]

Stèle à la mémoire du pharmacien Mohamed Gherainia
  • Mohamed Gherainia, pharmacien français algérien, y fut tué par l'occupant allemand en 1918.
  • Mircea Dinescu, poète et journaliste, est né à Slobozia en 1950.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Slobozia est jumelée avec[3] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]