Salt (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salt.
Salt
Réalisation Phillip Noyce
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Espionnage, action
Durée 100 minutes
Sortie 2010

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Salt est un thriller politique d'action américain réalisé par Phillip Noyce, écrit par Kurt Wimmer et Brian Helgeland et sorti en 2010. Remplaçant Tom Cruise initialement pressenti, Angelina Jolie en assure la vedette, en ayant reçu un cachet de 20 millions de dollars .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Evelyn Salt (Angelina Jolie) est un agent considéré au sein de la CIA. Et quand la CIA veut interroger un nouveau transfuge des services secrets russes, elle choisit naturellement Salt.

Mais tout s'emballe quand l'ex-agent russe, Orlov (Daniel Olbrychski) dénonce Evelyn Salt comme agent double à la solde de la Russie, et qu'elle est impliquée dans un projet imminent d'assassinat du président des États Unis d'Amérique.

Menacée par son propre supérieur et pourtant ami, Ted Winter (Liev Schreiber) assisté de son collègue William Peabody (Chiwetel Ejiofor), Evelyn Salt ne voit plus d'autre choix que s'enfuir, afin de démontrer finalement qu'elle est une patriote[1],[2].

Salt, dans sa fuite en avant, va faire appel à tous ses talents de terrain pour dénouer la machination. Mais l'agent Salt, est-elle réellement ce qu'elle prétend être ?

Résumé[modifier | modifier le code]

Prologue : Corée du Nord[modifier | modifier le code]

Evelyn Salt est agent de la CIA, où elle fait partie de la division « Russie ». Capturée et torturée en Corée du Nord, elle a été libérée à la suite d'un échange de prisonniers. Puis elle a épousé son ami Michael Krause, un entomologiste arachnologue allemand qui a œuvré à sa libération.

Washington, D.C.[modifier | modifier le code]

Deux ans plus tard, lors de son anniversaire de mariage, elle se trouve avec son chef, Ted Winter, dans un bâtiment de la CIA maquillé en entreprise commerciale. Tous deux s'apprêtent à partir, lorsqu'on leur annonce l'arrivée inopinée d'un transfuge russe. En sa qualité de spécialiste de la Russie, Evelyn Salt est chargée de l'interroger.

Le Russe, qui s'appelle Orlov, raconte à Salt l'histoire de Jour X, un complot soviétique pour détruire les États-Unis en utilisant des agents anglophones formés dès la naissance. L'agent KA-12, affirme-t-il, doit tuer le président russe Boris Matveyev, venu à New York pour assister aux obsèques du vice-président américain décédé récemment. Coup de théâtre : Orlov révèle que KA-12 s'appelle Evelyn Salt.

L'interrogatoire tourne court et on emmène le transfuge russe. Mais dans l'ascenseur, il parvient à se libérer de ses gardiens et disparaît. Pendant ce temps, Salt appelle son mari, qui ne répond pas. Elle se rend compte qu'il est aussi en danger, alors que dans le doute, Winter et son collègue Peabody décident de la détenir. Evelyn Salt réussit à s'enfuir, ce qui éveille instantanément la suspicion de ses chefs. Elle parvient à rejoindre son domicile, où des indices laissent à penser que son mari a été enlevé. Elle récupère ses armes et une des araignées de Krause et échappe encore une fois à ses poursuivants. Elle monte dans un bus pour New York, prend une chambre dans un hôtel, où elle extrait du venin de l'araignée et imprime les plans d'une église.

Salt se remémore également son histoire avec Krause : il était sa couverture pour entrer en Corée du Nord, bien qu'il soit dans l'ignorance en ce temps-là. Ils se sont rencontrés dans un jardin botanique, où ils sont tombés amoureux.

New York[modifier | modifier le code]

Le lendemain, elle s'introduit dans la crypte de l'église où le président russe s'apprête à prononcer l'oraison funèbre du disparu. Au moyen d'explosifs, Salt provoque l'effondrement du plafond de la crypte, tire sur le président russe, puis se laisse capturer sans tirer sur Peabody alors qu'elle le pouvait. La mort du président russe étant constatée, elle est emmenée par la police, et ne réagit pas quand Winter, enragé, lui promet qu'elle va pourrir en prison. Elle réussit une fois de plus à s'échapper durant son transfert, en neutralisant ses gardiens.

Salt rejoint Orlov, le transfuge russe, sur une péniche sur le fleuve Potomac. Ce dernier se révèle être un « super-espion » de l'ex-KGB et rêvant de rétablir la puissance de l'ex-URSS. Un flash-back nous éclaire alors sur le passé de l'héroïne : c'est ce même Orlov qui l'a formée deux décennies plus tôt, ainsi qu'une série de jeunes Russes destinés à devenir des taupes occupant des positions-clés dans la société américaine. Une opération de chirurgie esthétique leur a donné l'apparence de vrais enfants américains, soigneusement choisis. Ils vont leur être substitués, tandis que leurs parents seront abattus de façon à rendre toute identification impossible.

Le jour X, il est prévu que ces taupes agissent de concert pour anéantir l'Amérique. Et ce jour est arrivé.

Dans le but de tester sa fidélité, Orlov liquide froidement sous les yeux de la jeune femme son mari allemand qu'il avait fait enlever. Salt ne bronche pas. Le Russe lui dévoile alors la suite de son plan machiavélique, où il est prévu qu'elle intervienne activement en tuant le président des États-Unis. Mais dès que Salt est en possession de ces informations, elle liquide Orlov, ainsi que tous les autres membres présents sur la péniche, qui avaient été formés avec elle.

Un autre flash-back : après sa libération en Corée du Nord, Salt a révélé à Michael Krause qu'elle était espion et qu'il ne serait pas en sécurité avec elle. Mais il lui répondit qu'il ne voulait pas être en sécurité : il voulait être avec elle.

La Maison-Blanche[modifier | modifier le code]

Un peu plus tard, Evelyn rejoint le contact qui lui avait été donné pour la suite de la mission. C'est une autre taupe russe, entre-temps devenu colonel tchèque et agent de liaison de l'OTAN, et ayant de ce fait accès au président américain. Dans le jet qui les emmène, il lui explique qu'ils vont tenter de pénétrer dans le bunker de crise situé sous la Maison-Blanche. C'est là que l'attentat doit avoir lieu.

Déguisée en attaché militaire de son complice, Evelyn Salt assiste au suicide kamikaze de ce dernier. L'explosion déclenche une panique qui instaure automatiquement le niveau d'alerte maximum, et les agents de sécurité amènent rapidement le président américain dans le bunker souterrain de la Maison-Blanche. Winter, le supérieur de Salt, les accompagne.

Evelyn Salt s'introduit dans la cage de l'ascenseur qui est en train de descendre, et les suit. Elle parvient à pénétrer dans le bunker en neutralisant les gardes qu'elle rencontre. Cependant, se croyant sous la menace d'une attaque russe, le chef de l'exécutif américain instaure le niveau d'alerte Defcon 2 et met en alerte les missiles dirigés vers la Russie.

Nouveau coup de théâtre : Winter s'empare d'une arme et tue tous ceux qui se trouvent dans la salle de crise, à l'exception du président américain. Il révèle appartenir au même programme russe que Salt.

Sous la contrainte, le président est forcé de remettre à Winter les codes autorisant le lancement. Mais ce dernier détourne les missiles nucléaires et les braque sur Téhéran et La Mecque. Ainsi, espère-t-il, un milliard de musulmans haïront encore bien davantage les États-Unis.

Avant que ne se produise l'irrémédiable, déployant toute sa séduction, Evelyn tente alors de persuader Winter de la laisser entrer dans la salle de crise. Elle y réussit presque, mais, sur un téléviseur resté allumé, le président russe apparaît en vie. La speakerine explique qu'il n'avait pas été abattu après avoir chuté dans la crypte, mais seulement temporairement paralysé par une injection de venin d'araignée.

Protégé des assauts de Salt, Winter n'a plus qu'à pousser sur le bouton, mais Salt parvient à s'introduire dans la salle blindée. Elle maîtrise la taupe et arrête le lancement, avant d'être capturée à son tour. Au cours d'une dernière scène d'action, elle tue Winter en le garrottant avec des menottes.

Elle est alors emmenée par le FBI en hélicoptère ; Peabody se voit autorisé à interroger Salt. Elle réussit à le convaincre de son innocence. Avec sa complicité passive, elle ouvre la porte et saute dans le fleuve Potomac, puis elle court dans un bois. La voix d'un journaliste lors d'un journal télévisé donne des informations suggérant que le vice-président des États-Unis fait aussi partie du programme. Salt est toujours en cavale...

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

Le DVD Sony Pictures, sorti en France le 5 janvier 2011, propose trois versions différentes du film : la version exploitée au cinéma d'une durée de 1 h 36, une version « Director's cut » de 1 h 40, et une « version longue » de 1 h 37[3].

La version initiale se termine en laissant plusieurs questions en suspens et induit une suite (un Salt 2 est annoncé[4]). Et la version Director's cut ne rajoute pas d'éléments scénaristiques fondamentaux.

En revanche, dans la « version longue », la séquence où Salt trinque avec Orlov est suivie de celle où elle rejoint le colonel tchèque de l'OTAN, sans tuer Orlov ni le reste des occupants de la péniche. À la fin du film, après avoir tué Ted Winter, elle se retrouve dans un hôpital psychiatrique, où Peabody vient l'interroger. Simulant un auto-empoisonnement au cyanure, elle parvient une nouvelle fois à s'échapper. On la retrouve dans le couvent russe servant de centre d'entraînement des enfants, face à Orlov. Elle le blesse, puis le fait disparaître dans le lac voisin lesté d'une pierre. Le générique de fin démarre alors qu'on voit le monastère[5] exploser.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Angelina Jolie pour la promotion du film au Comic-Con de San Diego 2010.

VF : Version française[6] et VFQ : Version francophone québécoise[7] Il y a eu deux versions françaises.

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[8] 293 503 354 $ 12
Drapeau des États-Unis États-Unis[8] 118 311 368 $ 12
Drapeau de la France France[9] 1 474 193 entrées 8

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Michael Fleming, « Jolie replaces Cruise in 'Salt' », Variety, (consulté le 23 mars 2009).
  2. a, b, c et d (en) Borys Kit, « Chiwetel Ejiofor spying on 'Salt' film role », The Hollywood Reporter, (consulté le 23 mars 2009).
  3. Ces durées sont des durées vidéo, avec une vitesse de défilement du film de 25 images par seconde, contre 24 images par seconde en salle. L'écart atteint donc environ 3 minutes pour un film de 1 h 30
  4. http://www.imdb.fr/title/tt1958011/ consulté le 25 juillet 2011
  5. Monastère Makariev, Lyskovo, Oblast de Nijni Novgorod, Russie.
  6. http://www.allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=1245_salt
  7. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=162&idmovie=2995
  8. a et b (en) boxofficemojo.com. Consulté le 24 juillet 2010.
  9. jpbox-office.com

Liens externes[modifier | modifier le code]