Sainte-Angèle-de-Mérici

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sainte-Angèle-de-Mérici
Sainte-Angèle-de-Mérici
Paysage de Sainte-Angèle-de-Mérici
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale La Mitis
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Michel Côté
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Méricien, ienne
Population 953 hab. (2016)
Densité 8,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ nord, 68° 05′ ouest
Superficie 10 692 ha = 106,92 km2
Divers
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418
Code géographique 09035
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Sainte-Angèle-de-Mérici
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Angèle-de-Mérici
Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent
Voir sur la carte administrative de la zone Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Sainte-Angèle-de-Mérici
Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent
Voir sur la carte topographique de la zone Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Sainte-Angèle-de-Mérici
Liens
Site web www.municipalite.sainte-angele-de-merici.qc.ca

Sainte-Angèle-de-Mérici est une municipalité du Québec au Canada à vocation agricole située dans la municipalité régionale de comté de La Mitis au Bas-Saint-Laurent. Fondée en 1868, Sainte-Angèle-de-Mérici est la plus ancienne paroisse de la vallée de la Matapédia et est considérée comme sa porte d'entrée à l'ouest. Sainte-Angèle-de-Mérici est surnommée « La petite Suisse » à cause de ses nombreux vallons forestiers et agricoles.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme de Sainte-Angèle-de-Mérici est en l'honneur d'Angèle Drapeau qui fut la seigneuresse de Lepage-et-Thibierge. La sainte patronne à laquelle le toponyme fait référence est Angèle Mérici (1474-1540), une religieuse italienne qui a fondé la congrégation des Ursulines en 1535. Celle-ci fut canonisée en 1907. La région fut appelée par les habitants Sainte-Angèle-de-Rimouski dans le but de différencier le village des autres municipalités du même nom et en faisant référence à la division de recensement à laquelle il appartient. Le bureau de poste porta aussi ce nom à son ouverture[1]. La municipalité est appelée simplement Sainte-Angèle par les habitants de la région.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : La Mitis.

Sainte-Angèle-de-Mérici est située sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 370 km au nord-est de Québec et à 360 km à l'ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Sainte-Angèle-de-Mérici sont Rimouski à 45 km à l'ouest et Mont-Joli à 12 km au nord-ouest. Sainte-Angèle-de-Mérici est située sur la route 132 entre Saint-Joseph-de-Lepage et Saint-Moïse.

La municipalité de Sainte-Angèle-de-Mérici fait partie de la municipalité régionale de comté de La Mitis dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent[2]. La paroisse éponyme de Sainte-Angèle-de-Mérici est située dans l'archidiocèse de Rimouski et, plus précisément, dans la région pastorale de La Mitis[3]. Sainte-Angèle-de-Mérici fait partie de la région touristique de la Gaspésie dans la sous-région touristique de la vallée de la Matapédia.

La rivière Mitis traverse le village de Sainte-Angèle-de-Mérici.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Joseph-de-Lepage Saint-Octave-de-Métis Padoue Rose des vents
Saint-Donat N Saint-Moïse
O    Sainte-Angèle-de-Mérici    E
S
Saint-Gabriel-de-Rimouski Sainte-Jeanne-d'Arc

Histoire[modifier | modifier le code]

Rue de la Vallée, principale avenue de la municipalité
Croix de chemin à l'intersection de la rue Langlais et de la rue de la Vallée

Les premiers colons du territoire de Sainte-Angèle-de-Mérici arrivèrent dans les années 1850 et provenaient de Bellechasse et de Kamouraska. En avril 1864, les travaux de construction de la première chapelle commencèrent. Elle fut inaugurée et bénite solonnellement le . Le , la paroisse catholique de Sainte-Angèle-de-Mérici fut érigée canoniquement. Il s'agit de la première paroisse érigée par Mgr Jean Langevin. Le de la même année, le premier curé résidant, l'abbé Damase Morisset, arriva[1],[4].

Le , la municipalité de paroisse fut fondée officiellement par détachement de Sainte-Flavie et de Saint-Octave-de-Métis[1]. La même année, la première école fut construite. Le , un couvent, dont la construction avait commencé en 1908, des Sœurs de Notre Dame du saint Rosaire fut ouvert[4].

Le , la municipalité de village de Sainte-Angèle fut créée. La municipalité de village de Sainte-Angèle-de-Mérici est créée civilement en 1917 aux côtés de la municipalité de paroisse[1]. En 1960, l'ancien couvent est remplacé par un plus grand qui fut construit sur le site de l'ancien cimetière[4].

En 1989, la municipalité de paroisse et la municipalité de village fusionnèrent pour former la municipalité actuelle de Sainte-Angèle-de-Mérici[1]. Du 24 au , une fête fut organisée pour célébrer le 125e anniversaire de la paroisse[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 1621 0661 068999953
Distribution de l'âge en 2006

La population de Sainte-Angèle-de-Mérici était de 1 068 habitants en 2006 et de 1 064 habitants en 2001. Cela correspond à une décroissance de 0,2 % en cinq ans. 0,94 % de la population de Sainte-Angèle-de-Mérici a l'anglais en tant que langue maternelle tandis que la majorité a le français. De plus, 15,1 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada[5].

42,8 % de la population âgée de 15 ans et plus de Sainte-Angèle-de-Mérici n'a aucun diplôme d'éducation. 42,2 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles. 6,1 % de cette population a un diplôme universitaire. La plupart des habitants de Sainte-Angèle-de-Mérici ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada[5].

L'économie de Sainte-Angèle-de-Mérici tourne principalement autour de l'agriculture[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans et s'effectuent en bloc sans division territoriale.

Sainte-Angèle-de-Mérici
Maires depuis 2003
Élection Maire Qualité Résultat
2003 Henri-Paul Valcourt Voir
2005 Francine Bezeau Voir
n/d Alain Carrier Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Michel Côté Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sainte-Angèle-de-Mérici sur Commission de toponymie du Québec
  2. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Sainte-Angèle-de-Mérici », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 19 février 2011)
  3. « Paroisses de l'archidiocèse de Rimouski » [PDF], sur Archidiocèse de Rimouski (consulté le 21 novembre 2018).
  4. a b c d et e Isabelle Lussier et Caroline Roy, Une histoire d'appartenance : La Vallée-de-la-Matapédia, vol. 9, Sainte-Foy (Québec), Les Éditions GID, , 285 p. (ISBN 2-922668-39-8), p. 43-47.
  5. a et b Saint-Alexandre-des-Lacs sur Statistiques Canada

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Émile Benoist, Rimouski et les pays d'en-bas, Éditions du Devoir, , 193 p.
  • Jos D. Michaud, Notes historiques sur la Vallée de la Matapédia, La voix du lac, , 254 p.
  • Michel Dompierre et Bertrand Leblanc, La Matapédia, Édition MRC de La Matapédia, (ISBN 2-9808660-0-8).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]