Saint-Gabriel-de-Rimouski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Gabriel-de-Rimouski
Église de Saint-Gabriel-de-Rimouski
Église de Saint-Gabriel-de-Rimouski
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale La Mitis
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Georges Deschênes
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Gabriélois, oise
Population 1 167 hab. (2016)
Densité 9,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 00″ nord, 68° 10′ 00″ ouest
Superficie 12 736 ha = 127,36 km2
Divers
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418
Code géographique 09025
Localisation
Localisation de Saint-Gabriel-de-Rimouski dans La Mitis
Localisation de Saint-Gabriel-de-Rimouski dans La Mitis

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Saint-Gabriel-de-Rimouski

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Gabriel-de-Rimouski

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Gabriel-de-Rimouski

Saint-Gabriel-de-Rimouski, anciennement connue sous le nom de Saint-Gabriel, est une municipalité de la province de Québec, au Canada, situé dans la municipalité régionale de comté de La Mitis, au Bas-Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1998, la municipalité portait simplement le nom de Saint-Gabriel[1]. Saint-Gabriel fut le nom adopté par la paroisse catholique érigée canoniquement en 1873[1]. La municipalité reprit ce nom lors de sa création officielle en 1877[1]. Le nom de « Gabriel » est en l'honneur de l'abbé Gabriel Nadeau (1808-1869) qui fut le premier desservant et le premier curé de la paroisse de Sainte-Luce[1]. Malgré le changement de nom en 1998, les habitants de la région continuent d'appeler la municipalité simplement Saint-Gabriel.

Le bureau de poste local a connu plusieurs noms : Saint-Gobert de 1878 à 1884, Fleurian (prononcé Fleuriau) de 1884 à 1895 et, finalement, Saint-Gabriel-de-Rimouski à partir de 1895[1].

Le gentilé des résidents de Saint-Gabriel-de-Rimouski, adopté en 1986, est Gabriélois ou Gabriéloises[1],[2].

La municipalité de Fleuriault créée en 1952 fusionna avec Saint-Gabriel en 1989 et la nouvelle municipalité conserva le nom de Saint-Gabriel[1]. Le nom de « Fleuriault » était repris du canton de Fleuriault où est situé la municipalité[1]. Ce nom est en l'honneur de Charles-Jean-Baptiste Fleuriau, sieur de Morville, (1686-1732) qui était un homme politique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Saint-Gabriel-de-Rimouski est situé sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 350 km au nord-est de Québec et à 360 km au sud-ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Saint-Gabriel-de-Rimouski sont Mont-Joli à 25 km au nord, Rimouski à 40 km à l'est et Matane à 85 km au nord-est. Le territoire du Saint-Gabriel-de-Rimouski couvre une superficie de 132,10 km2[2].

La municipalité de Saint-Gabriel-de-Rimouski est située dans la municipalité régionale de comté de La Mitis dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent. La paroisse catholique Saint-Gabriel de Saint-Gabriel-de-Rimouski fait partie de l'Archidiocèse de Rimouski.

Transports[modifier | modifier le code]

Saint-Gabriel-de-Rimouski est situé sur la route 234 entre Saint-Marcellin à l'est et Sainte-Angèle-de-Mérici à l'ouest. De plus, la route 298 relie Saint-Gabriel-de-Rimouski à Sainte-Luce en passant par Saint-Donat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les colons commencèrent à arriver dans ce territoire au début des années 1860[1]. La paroisse catholique fut érigée canoniquement en 1873 sous le nom de Saint-Gabriel[1]. La municipalité fut créée officiellement en 1877 et repris le nom de la paroisse[1]. En 1989, la municipalité de Fleuriault fusionne à Saint-Gabriel[1]. En 1998, le nom de la municipalité est changé en Saint-Gabriel-de-Rimouski[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 223 1 208 1 228 1 180 1 167
Distribution de l'âge en 2006

Selon Statistiques Canada, la population de Saint-Gabriel-de-Rimouski était de 1 228 habitants en 2006. Saint-Gabriel-de-Rimouski la seule municipalité de La Mitis à avoir connu un changement démographique positif au cours des dernières années. En effet, sa population était de 1 208 habitants en 2001 ; ce qui correspond à un taux de croissance démographique de 1,7 % en cinq ans[3]. L'âge médian de la population gabriéloise est de 41 ans[3].

Le nombre total de logements privés de la municipalité est de 539. Cependant, seulement 479 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[3]. La majorité des logements de Saint-Gabriel-de-Rimouski sont des maisons individuelles[3].

Statistiques Canada ne recense aucun immigrant à Saint-Gabriel-de-Rimouski[3]. Toute la population de Saint-Gabriel-de-Rimouski a le français comme langue maternelle[3]. 9,5 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada[3].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 19,8 % en 2006[3].

34,7 % de la population âgée de 15 ans de Saint-Gabriel-de-Rimouski n'a aucun diplôme d'éducation. 40,8 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles. 7,1 % de cette population a un diplôme de niveau universitaire[3]. 2 % des diplômés de Saint-Gabriel-de-Rimouski ont effectué leurs études à l'extérieur du Canada<raf name="statistiques"/>. Les deux domaines d'études principaux des Gabriélois sont le « génie, l'architecture et les services connexes » ainsi que le « commerce, la gestion et l'administration publique »[3].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie du village a d'abord été axée principalement sur l'agriculture et l'industrie forestière[1]. Aujourd'hui, l'économie locale est surtout basée sur le tourisme[1]. L'usine de transformation des viandes de l'UPA fut ouverte en 2009.

Culture[modifier | modifier le code]

Saint-Gabriel-de-Rimouski est l'hôte d'un festival western, le Festival-Country Western, qui se déroule annuellement pendant la deuxième semaine d'août. Le festival a 2 millions de dollars de retombées économiques sur la région et a 40 000 visiteurs.

Personnalité connue[modifier | modifier le code]

L'écrivain québécois Jean-Marc Cormier est un résident de St-Gabriel particulièrement attaché au secteur dit des Sept-Lacs.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans et s'effectuent en bloc sans division territoriale[2]. Le conseil municipal est composé d'un maire et de six conseillers.

mandat fonction nom[2]
2013 - 2017 Maire Georges Deschênes
Conseillers
#1 Sylvain Deschênes
#2 Chantal Proulx
#3 Stéphane Deschênes
#4 Réjean Geneau
#5 Fernand Gauthier
#6 Guildo Castonguay


Saint-Gabriel-de-Rimouski
Maires depuis 2002
Élection Maire Qualité Résultat
2002 Jean-Clément Ouellet Voir
2005 Voir
2009 Georges Deschênes Voir
2013 Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

De plus, Martin Normand est le directeur-général et le secrétaire-trésorier de la municipalité[2]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Donat Sainte-Angèle-de-Mérici Rose des vents
Saint-Anaclet-de-Lessard N Sainte-Jeanne-d'Arc
O    Saint-Gabriel-de-Rimouski    E
S
Saint-Marcellin Les Hauteurs

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Saint-Gabriel-de-Rimouski sur Commission de toponymie du Québec, page consultée le 18 septembre 2010
  2. a, b, c, d et e Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Gabriel-de-Rimouski », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 16 février 2011)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées statistiques

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]