Saint-Pey-de-Castets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castets.
Saint-Pey-de-Castets
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Libourne
Canton Les Coteaux de Dordogne
Intercommunalité Communauté de communes Castillon-Pujols
Maire
Mandat
Liliane Poivert
2014-2020
Code postal 33350
Code commune 33460
Démographie
Gentilé Saint-Peyais
Population
municipale
632 hab. (2014)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 48′ 42″ nord, 0° 04′ 02″ ouest
Altitude Min. 1 m – Max. 96 m
Superficie 11,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Pey-de-Castets

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Saint-Pey-de-Castets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Pey-de-Castets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Pey-de-Castets

Saint-Pey-de-Castets est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes en sont Saint-Magne-de-Castillon au nord, sur la rive droite (nord) de la Dordogne, Mouliets-et-Villemartin au nord-est, Pujols au sud-est, Bossugan au sud, Mérignas au sud-ouest, Sainte-Florence à l'ouest et Civrac-sur-Dordogne au nord-ouest.

Communes limitrophes de Saint-Pey-de-Castets[1]
Civrac-sur-Dordogne Saint-Magne-de-Castillon Mouliets-et-Villemartin
Sainte-Florence Saint-Pey-de-Castets[1]
Mérignas Bossugan Pujols

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune tient son nom du saint patron de la paroisse, l'apôtre Pierre qui se dit Pey en gascon.
Castets vient du mot latin castellum qui définit un « lieu fortifié »[2].

En gascon, le nom de la commune est Sent Pèir de Castèths.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la Révolution, la paroisse de Saint-Pey-de-Castets forme la commune de Saint-Pey-de-Castets[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
maire en 1840  ? M. Ducarpe-Bonnetan   Notaire, conseiller d'arrondissement[4]
1949 mars 1971 Jacques Boyer-Andrivet RI, UDF, PR Maire de Castillon-la-Bataille (1971-1977), conseiller général (1970-1990),
député (1966-1968), sénateur (1971-1980 et 1987-1989)
       
mars 2001 mars 2008 Michel Bordier PS  
mars 2008 en cours Liliane Poivert UMP Conseillère départementale (2015-)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Saint-Peyais[5].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 632 habitants, en augmentation de 1,28 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 005 920 985 882 913 922 837 845 876
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
852 848 835 144 744 699 704 701 751
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
764 724 712 606 637 598 587 584 603
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
519 484 457 520 597 617 607 634 632
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre, d'origine romane (XIe siècle) a été en grande partie rebâtie au XIVe siècle en style gothique puis aménagée vers la fin du XVe siècle ou le début du XVIe ; elle est surmontée d'un faux clocher-mur, celui-ci étant en réalité une tour où sont abritées les cloches ; l'édifice est inscrit, avec les vestiges d'un ancien prieuré attenant, au titre des monuments historiques depuis 1999[10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Saint-Pey-de-Castets sur Géoportail, consulté le 4 mai 2015.
  2. Saint-Pey-de-Castets sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 4 mai 2015.
  3. Historique des communes, p. 57, sur GAEL (Gironde Archives en ligne) des Archives départementales de la Gironde, consulté le 4 mai 2015.
  4. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k203766q/f534.image
  5. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr, consulté le 8 juillet 2014.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Notice MH de l'église Saint-Pierre », notice no PA33000022, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 4 mai 2015.