Saint-Maurice-Thizouaille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Maurice-Thizouaille
Saint-Maurice-Thizouaille
La mairie-école
Blason de Saint-Maurice-Thizouaille
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Intercommunalité Communauté de communes de l'Aillantais
Maire
Mandat
Alain Thiery
2020-2026
Code postal 89110
Code commune 89361
Démographie
Population
municipale
259 hab. (2018 en stagnation par rapport à 2013)
Densité 133 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 03″ nord, 3° 21′ 43″ est
Altitude Min. 123 m
Max. 195 m
Superficie 1,95 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Auxerre
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Charny
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Saint-Maurice-Thizouaille
Géolocalisation sur la carte : Yonne
Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Saint-Maurice-Thizouaille
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Maurice-Thizouaille
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Maurice-Thizouaille

Saint-Maurice-Thizouaille est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette très petite commune de 195 hectares, à une vingtaine de km au nord-ouest d'Auxerre, est traversée dans le sens nord-sud par la D4, avec Aillant-sur-Tholon à 5 km au nord ; et d'est en ouest par la D219 avec Saint-Aubin-Château-Neuf à 4,7 km à l'ouest et Bleury, un village de la commune de Poilly-sur-Tholon, à 3 km à l'est.

Elle ne comporte que deux hameaux : la Levée et la Couturière, tous deux à l'est du bourg. En limite de commune à l'est, Vieux Pou, autrefois Vieupou et qui fut le siège d'une abbaye renommée, se trouve maintenant principalement rattaché à Poilly ; seuls deux hangars agricoles et une maison récente du hameau sont sur Saint-Maurice-Thizouaille.

Le Tholon y coule du sud au nord, arrosant le village où il est rejoint en rive gauche par son affluent l'Ocre en provenance de Merry-la-Vallée[1].

La section du sentier de grande randonnée GR 13 de Fontainebleau (Seine-et-Marne) à Arcy-sur-Cure (Yonne), passe par Saint-Maurice-Thizouailles[1],[2].
Le sentier de randonnée local « Boucle de Lindry - Saint-Maurice-Thizouaille - Lindry » passe également sur la commune[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Maurice-Thizouaille est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Auxerre, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 104 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[7],[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

"Saint-Maurice" fut le nom donné au château par une famille d'armes. "Thizouailles" vient de l'élevage de moutons, les "ouailles"[9].

Le seigneur de Saint-Maurice-Thizouaille participa à la première croisade[9] (1096 à 1099).

La châtellenie passe dans la famille de Mello lorsqu'Ermengarde de Toucy, dame de Saint-Maurice-Thizouaille, épouse en 1164 Dreux IV de Mello (~1138 - † 03 )[10]. Ce sont eux qui en 1172 donnent au couvent de Vieupou les terres autour de ce dernier[11].

Au XIVe la châtellenie comprenait cinq paroisses : Chassy, Fleury, Saint-Maurice-Thizouailles, Saint-Maurice-le-Vieil et Poilly. Des châtelains vassaux des comtes de Joigny s'y succédèrent, dont certains renommés : la famille de Mello, Jeanne d'Artois (1289 - † après 1350), Bureau III de la Rivière ( - † 16 aout 1400, chambellan des rois Charles V et Charles VI) et Georges de La Trémoïlle (1384 - † 1446, grand chambellan du duc de Bourgogne, époux de Jeanne II d'Auvergne la veuve de Jean de France duc de Berry). Jacques d'Espailly, dit Fortépice, mercenaire et capitaine armagnac d'une Grande Compagnie au service du roi de France Charles VII pendant la guerre de Cent Ans, en fut maître pour un temps dans la première moitié du XVe siècle[9].

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 mars 2008 Jacques RAOUT    
mars 2008 mai 2014 Josette MANOURY[12]    
mai 2014   Alain THIERY[13]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[15].

En 2018, la commune comptait 259 habitants[Note 3], en stagnation par rapport à 2013 (Yonne : −1,17 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
227236256262289313291286319
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
306327339363359354350354310
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
297275257232221211193209207
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
196148151180170210246248264
2018 - - - - - - - -
259--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte IGN de Saint-Maurice-Thizouailles sur geoportail.fr. Hydrographie et limites de communes surlignées.
  2. GR 13 de Saint-Maurice-sur-Aveyron (Loiret) à Saint-Père (Yonne) - 129 km sur gr-infos.com.
  3. « Boucle de Lindry - Saint-Maurice-Thizouaille - Lindry » sur ignrando.fr.
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Auxerre », sur insee.fr (consulté le 5 avril 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  9. a b et c Saint-Maurice-Thizouailles sur le site de l'office de tourisme d'Aillant-sur-Tholon.
  10. Famille de Mello sur racineshistoire.free.fr.
  11. La maison de Mello en Bourgogne, une révision à partir des archives des Chalon. Section A : L'implantation en Auxerrois et les Mello jusqu'au début du XVe siècle ; Ch. I : Dreux de Mello, connétable de France. Dans Annales de Bourgogne, LII, 1980, p. 8. Sur bm-dijon.fr, bibliothèque municipale de Dijon.
  12. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 2 janvier 2014.
  13. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 26 juin 2018.
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. « Le château de Saint-Maurice-Thizouailles », notice no PA00113832, base Mérimée, ministère français de la Culture.