Saint-Aubin-de-Crétot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Aubin-de-Crétot
Saint-Aubin-de-Crétot
La mairie
Blason de Saint-Aubin-de-Crétot
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Intercommunalité Caux Seine Agglo
Maire
Mandat
ABRAHAM Christian
2020-2026
Code postal 76190
Code commune 76559
Démographie
Gentilé Saint-aubinois
Population
municipale
518 hab. (2018 en diminution de 9,91 % par rapport à 2013)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 34′ 12″ nord, 0° 38′ 22″ est
Altitude Min. 80 m
Max. 154 m
Superficie 4,73 km2
Élections
Départementales Canton de Port-Jérôme-sur-Seine
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Aubin-de-Crétot
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Aubin-de-Crétot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-de-Crétot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-de-Crétot
Liens
Site web saint-aubin-de-cretot.fr

Saint-Aubin-de-Crétot est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

{ Saint-Aubin de-Crétot est une commune du Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande, situé à 42 km de la préfecture Rouen, à 42 km du Havre, et à 10 à 12 km de Bolbec, Lillebonne, Fauville-en-Caux, Yvetot et Caudebec-en-Caux. Paris est à 160 km.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme latinisée [in ecc.] Sancti Albini de Cresetot au XIIe siècle.

Saint Aubin est la dédicace d'un grand nombre de communes en Normandie, il s'agit d'un ancien évêque d'Angers au VIe siècle[1].

Crétot, aussi porté comme nom de famille, est un nom de lieu norrois ou anglo-scandinave, dont la finale -tot représente le mot norrois topt « maison, propriété ». Le premier élément apparaît dans divers lieux de Normandie sous diverses formes Cri(s)-, Cres- et n'est pas expliqué[1].

Le lieu-dit Houllebrecque, également patronyme, remonte à l'ancien norrois brekka « déclivité, pente »[2]. Il aboutit régulièrement à [brɛk] en Normandie, généralement noté bre(c)que. Il est ici combiné avec hóll « colline » (ne pas confondre avec hola « trou, cavité » et holr « creux » cf. Houlbec, Houlgate) et que l'on retrouve dans le toponyme normand fréquent Bréholes, Bréhoulles, Bréhoul. Il a pour homonyme Hólabrekka à Höfn en Islande, hóla étant l'accusatif pluriel et le génitif pluriel de hóll.

Remarque : L'élément brekka apparaît presque exclusivement en seconde position, tant dans Houllebrecque que dans ses occurrences toponymiques anglaises : ainsi, Eilert Ekwall rattache à l'ancien norois brekka les noms de Norbreck, Scarisbrick, Warbreck et Haverbrack dans le Westmorland et le Lincolnshire[3],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La terre de Crétot est une ancienne baronnie. Richard de Lucy était Baron Crétot en 1172.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1902   Roger-Léon Anisson-Duperron   Député (1871-1881)
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mai 2020[4] Jacques Lelouard    
mai 2020[5],[6] En cours
(au 10 août 2020)
Christian Abraham   Manager de projet transport logistique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2018, la commune comptait 518 habitants[Note 1], en diminution de 9,91 % par rapport à 2013 (Seine-Maritime : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
377423414388430430422417433
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
407390393328309324349312306
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
340375335274275291281284271
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
229209211374465474511516572
2017 2018 - - - - - - -
522518-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école primaire de Saint-Aubin-de-Crétot.

Un syndicat intercommunal à vocation scolaire (SIVOS) accueille les enfants de la maternelle au CM2 des deux communes voisines de Saint-Aubin-de-Crétot et de Saint-Gilles-de-Crétot. L'école primaire et la cantine scolaire se trouvent à Saint-Aubin-de-Crétot et l'école maternelle à Saint-Gilles-de-Crétot. Un car scolaire assure le transport scolaire entre les deux localités.

Vie associative et sportive[modifier | modifier le code]

La salle des fêtes.
  • Comité des fêtes.
  • L’amicale des anciens.
  • Club de gymnastique.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune compte un monument historique inscrit et un monument répertorié.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Aubin-de-Crétot

Les armes de la commune de Saint-Aubin-de-Crétot se blasonnent ainsi :
D’argent au chevron d’azur chargé d’une coquilles d’or, accompagné en chef de deux maillets de gueules et en pointe d’une rose du même. [14]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, éditions Picard 1979, p. 63- 133.
  2. a et b Dominique Fournier, « Bricquebec » in Wikimanche (lire en ligne)
  3. Eilert Ekwall, The Concise Oxford Dictionary of English Place-names (4th edition), Oxford University Press, Oxford, 1960.
  4. « Saint-Aubin-de-Crétot. Les derniers vœux pour le maire Jacques Lelouard », Le Courrier cauchois,‎ (lire en ligne, consulté le 17 septembre 2020).
  5. « Municipales 2020. Christian Abraham présente sa liste « Unis pour agir et améliorer » à Saint-Aubin-de-Crétot : La liste de Christian Abraham est apolitique et composée d’une équipe citoyenne », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 17 septembre 2020).
  6. « Saint-Aubin-de-Crétot. Le nouveau maire et son équipe déjà au travail », Le Courrier cauchois,‎ (lire en ligne, consulté le 17 septembre 2020).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  11. Notice no PA00101021, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. Notice no IA00021391, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. Jacques Lestrambe, La Normandie Monumentale et Pittoresque, Seine-inférieure, Le Havre, Lemale et Cie, imprimeurs, éditeurs, (lire en ligne), p. 357
  14. GASO - Banque du blason - 76559