Saint-Alban (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Alban.

Saint-Alban
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Capitale-Nationale
Subdivision régionale Portneuf
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Deny Lépine
2017-2021
Démographie
Gentilé Albanois, oise
Population 1 198 hab. (2016)
Densité 8,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 43′ 00″ nord, 72° 05′ 00″ ouest
Superficie 14 856 ha = 148,56 km2
Divers
Code géographique 34097
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Alban

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Alban

Géolocalisation sur la carte : Capitale-Nationale

Voir la carte administrative de la zone Capitale-Nationale
City locator 14.svg
Saint-Alban

Géolocalisation sur la carte : Capitale-Nationale

Voir la carte topographique de la zone Capitale-Nationale
City locator 14.svg
Saint-Alban

Saint-Alban est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de Portneuf au Québec (Canada), située dans la région administrative de la Capitale-Nationale. Elle est nommée en l'honneur d'Alban de Verulamium.


Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Portneuf

Le vaste territoire de Saint-Alban comprend plusieurs fermes laitières dans sa partie sud traversée par la rivière Sainte-Anne, et est couvert de forêts et de lacs dans sa partie nord. Plusieurs grottes[1] et abris sous roche en font un endroit apprécié des spéléologues.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers colons sont arrivés vers 1830 et la paroisse catholique a été fondée en 1856, détachée de Saint-Joseph-de-Deschambault. En 1918, le village (noyau central) et la paroisse se séparent, comme il était courant à cette époque, pour se refusionner en 1991. L'histoire de Saint-Alban est également marquée par le plus important glissement de terrain qu'ait connu le Canada et qui, le 27 avril 1894[2], déplaça six kilomètres carrés de sol, provoquant ainsi le détournement de la rivière.

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[3].

Saint-Alban
Maires depuis 2003
Élection Maire Qualité Résultat
2003 Deny Lépine Voir
2005 Lynn Audet Voir
2009 Voir
2013 Bernard Naud Voir
2017 Deny Lépine (2) Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 1591 1701 1381 2251 198

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. grotte aux Cascatelles
  2. Alain Gariépy, « 1894 : l’éboulis de Saint-Alban », Cap-aux-Diamants, no 82,‎ , p. 32-33 (lire en ligne)
  3. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  4. Chronologie de Saint-Alban, site de la municipalité.

Publications historiques[modifier | modifier le code]

  • Mariages de St-Alban (comté Portneuf) 1856-1900, compilé par Benoit Pontbriand, agronome, 1965, 63 pages.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Notre-Dame-de-Montauban Rivière-à-Pierre,
Portneuf
Rose des vents
Saint-Ubalde N Sainte-Christine-d'Auvergne
O    Saint-Alban    E
S
Saint-Thuribe Saint-Casimir, Saint-Marc-des-Carrières Saint-Gilbert