Safran Aero Boosters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Safran Aero Boosters
logo de Safran Aero Boosters

Création [1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Philippe Petitcolin, président du directoire de Safran, Ross McInnes, président du conseil d'administration
Forme juridique Société Anonyme
Siège social Herstal
Drapeau de la Belgique Belgique
Direction François Lepot, Administrateur Délégué
Activité Aéronautique, Astronautique
Société mère Safran
Filiales Safran Oils Systems Inc, Safran Test Cells Inc
Effectif 1 547 (2018)
BCE et https://kbopub.economie.fgov.be/kbopub/zoeknummerform.html?lang=fr&nummer=0432618812 0432618812[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
TVA européenne BE0432618812[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web http://www.safran-aero-boosters.com

Chiffre d'affaires 851 millions d'euros (2019)
Résultat net 142 millions d'euros (2018)

Safran Aero Boosters, anciennement Techspace Aero, est une société de techniques avancées qui se situe dans la banlieue liégeoise, dans le parc industriel des Hauts-Sarts. Safran Aero Boosters conçoit, développe et produit des modules, des équipements et des bancs d’essais pour les moteurs aéronautiques et spatiaux.

La société emploie près de 1 800 personnes incluant ses deux filiales aux Etats-Unis. Elle appartient au groupe Safran, issu de la fusion en 2005 de Snecma et Sagem. En 2019, son chiffre d'affaires est de 851 millions d'euros dont 97 % réalisé à l'exportation. Environ 15 % de son chiffre d'affaires est consacré à la recherche, technologies et développement.

Historique[modifier | modifier le code]

logo de 2010 à 2016.

Dès 1949, la FN Herstal fabrique des moteurs à réaction Derwent, conçus par Rolls-Royce, pour des biréacteurs anglais Gloster Meteor de la force aérienne belge. Elle en produira 1 000 entre 1949 et 1954. Elle produira ensuite d'autres moteurs dont ceux des Fouga Magister et des F-104 Starfighter.

En 1964, participant au programme ELDO, elle produira les moteurs-fusées Blue Streak du premier étage de la fusée Europa.

En 1987, FN moteurs devient indépendante de la fabrique d'armes FN Herstal. La Snecma en prend le contrôle en 1989 et la société prend le nom Techspace Aero en 1992. Elle est ensuite intégrée au groupe Safran en 2005, lors de la fusion de Snecma et de Sagem.

En 2016, toutes les sociétés du groupe prennent le nom Safran, et Techspace Aero est renommé Safran Aero Boosters[3].

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Banque-Carrefour des Entreprises, (base de données)Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ », sous le nom SAFRAN AERO BOOSTERS (consulté le )
  3. Bruno Trévidic, « Philippe Petitcolin : « Toutes les sociétés du groupe s’appelleront Safran » », sur www.lesechos.fr, 14 mas 2016