General Electric GEnx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le General Electric GEnx au Salon du Bourget 2009.

Le GEnx (General Electric Next-generation) de GE Aviation est un turboréacteur basé sur le GE90. Il remplacera la vénérable famille CF6, dont l'origine remonte aux années 1960 (mais avec bien sûr de considérables évolutions) et qui avait trouvé place sous les ailes du C5, du DC-10, des Airbus A300, A310 et A330, du MD-11 et de certains 747.

Il est destiné en particulier au Boeing 787 et au Boeing 747-8.

General Electric détient une part majoritaire dans le projet (64 %), les autres partenaires sont des industriels européens (Avio, Techspace Aero et Volvo Aero) et japonais (Ishikawajima-Harima Heavy Industries et Mitsubishi Heavy Industries). On notera la présence de Snecma par l'intermédiaire de sa coentreprise CFAN.

La plupart des réacteurs d'avion possèdent un prélèvement d'air pour alimenter certains systèmes de bord (Conditionnement d'air, dégivrages des ailes, Démarrage moteur). Le 787 n'en a pas besoin ses systèmes étant « tout électrique », la version du GEnx qui lui est destinée, tout comme le Trent 1000 concurrent (de Rolls Royce), n'auront donc pas ce prélèvement d'air et posséderont donc un meilleur rendement. Cependant, les versions destinées au 747-8 et à l'A350 initial en sont pourvues.

Le Trent 1000 et le GEnx partageront la même interface avion/moteur, ce qui les rendra interchangeables. Il s'agit là d'une petite révolution, jusqu'ici les différents moteurs proposés sur un même avion demandaient toujours des mats d'accrochage différents.

Caractéristiques techniques
Poussée
245 à 311 kN
Diamètre de la soufflante
2,82 m
Taux de dilution
9,5
Taux de compression
42

Variantes[modifier | modifier le code]

Correspondance Variante / Modèle d'avion
Variante Modèle d'avion
GEnx-1B-70 Boeing 787-8
GEnx-1B-74/75 Boeing 787-9
GEnx-1B-76 Boeing 787-10
GEnx-2B-67 Boeing 747-8