Banc de test

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Banc.

Un banc de test est un système physique permettant de mettre un produit en conditions d'utilisation paramétrables et contrôlées afin d'observer et mesurer son comportement. Le banc de test est largement utilisé dans l'industrie, au point de représenter une part importante du budget de développement d'un produit. Les tests sont essentiellement destinés à vérifier les fonctionnalités du produit à l'état de carte électronique mais aussi sous la forme définitive ("produit fini"), ce sont alors de bancs de tests fonctionnels. Les besoins de test étant très différents selon le format définitif du produit à tester, il est d'usage de développer une interface spécifique pour chaque gamme de produit.

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon le cycle de vie du produit, plusieurs catégories de bancs peuvent être distingués :

  • banc d'essai : en phase de développement, c'est une plate-forme permettant de mesurer les performances d'un système (ou d'un sous-système) et d'en effectuer la mise au point. Le terme est aussi utilisé dans plusieurs disciplines pour désigner un environnement de développement protégé des dangers des expériences. Exemple : essai de choc automobile ;
  • banc de validation (ou banc de recette, d'acceptation) : en phase de production, le banc de test valide entièrement le produit avant sa commercialisation, afin d'assurer que ses performances correspondent aux spécifications ;
  • banc d'endurance (ou banc de maturité et robustesse) : en phase de développement, le banc de test permet de vérifier si le produit respecte le besoin en termes de durée de vie et de fiabilité ;
  • banc de charge pour la maintenance : en phase de maintenance, c'est un outil permettant au technicien de maintenance de réparer le produit défectueux (essentiellement dans le domaine de l'électronique). Le banc mesure les performances du produit, permet de localiser l'origine de la panne et dans certains cas propose le remplacement des pièces défectueuses, de la carte électronique au composant selon le niveau de maintenance visé ;
  • banc GO/NOGO (ou banc de vérification de bon fonctionnement) : banc léger et économique qui vérifie si le produit est en état de marche, sans aller jusqu'à en tester les performances. Les outils de diagnostic utilisés par les garagistes sur les automobiles modernes en sont un exemple ;
  • équipement de test intégré : plus communément appelé BITE pour Built In Test Equipment en anglais. C'est un circuit de test intégré au produit qui indique s'il présente un défaut, comme par exemple les voyants présents sur le tableau de bord d'une automobile.

Les bancs d'essai ou de validation peuvent comporter des tests dans des environnements particuliers :

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le banc de test mesure les performances du produit grâce à des instruments de mesure. Un banc de test semi-automatique guide un opérateur pour réaliser les mesures, alors qu'un banc automatique pilote directement les instruments de mesure et réalise le test en autonomie. À cette fin, la plupart des instruments industriels sont télécommandables. Les bus d'instrumentation les plus utilisés sont les bus GPIB (IEEE 488), RS-232 et USB pour les appareils les plus modernes.

Un logiciel est chargé d’enchaîner les scénarios de test (position du produit par rapport à un instrument, température de test, …), de relever les résultats de mesure, d’effectuer des calculs et d’éditer un fichier de résultat. Le développement du logiciel peut se faire avec des moyens classiques ou avec des outils spécifiques aux bancs de tests (LabVIEW, LabWindows/CVI, …). Dans les grandes entreprises, un banc fait partie d’uns stratégie de test, déployée pour plusieurs produits, plusieurs stades de développement, en interne ou chez des sous-traitants[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Belgnaoui, « Chez Renault : un seul outil logiciel pilote tous les tests », Mesures, no 812,‎ février 2009 (lire en ligne)
  2. gestamatic, « Le banc de test diélectrique », Newsletter technique Gestamatic,‎ janvier 2011 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]