Rosteig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rosteig
La pierre pointue.
La pierre pointue.
Blason de Rosteig
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Saverne
Canton Ingwiller
Intercommunalité C.C. de Hanau-La Petite Pierre
Maire
Mandat
Jean-Luc Rinie
2014-2020
Code postal 67290
Code commune 67413
Démographie
Population
municipale
571 hab. (2014)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 01″ nord, 7° 20′ 27″ est
Altitude Min. 225 m – Max. 407 m
Superficie 7,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Rosteig

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Rosteig

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rosteig

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rosteig

Rosteig est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace. Elle fait partie du Parc naturel régional des Vosges du Nord. Ce village montagnard est aussi surnommé « d'klän Schweiz » (la petite Suisse).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rosteig
Volksberg Soucht et Meisenthal (Moselle)
Rosteig
Puberg Zittersheim Wingen-sur-Moder

Écarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Johannesberg

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Probablement du germanique rot, « rouge » + steig, « chemin escarpé, sentier ».
  • Rostey en 1519 et en 1793[1].
  • Rostai[2] et Roschtai en francique rhénan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Rosteig

Les armes de Rosteig se blasonnent ainsi :
« Coupé : au premier d'or au lion couronné de sable, lampassé de gueules, au second de sable plain. »[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Charles Schwenk    
mars 2008 en cours Jean-Luc Rinie[4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 571 habitants, en diminution de -0,87 % par rapport à 2009 (Bas-Rhin : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
296 252 311 327 487 571 610 631 656
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
657 686 688 707 718 696 664 667 898
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
724 744 789 725 760 736 786 806 729
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
717 677 672 621 616 566 569 593 571
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean-Adam Stenger (1684 - 1737)[modifier | modifier le code]

Entrepreneur de la verrerie du Kahlenberg à Rosteig, Jean-Adam Stenger fonde en 1715 la verrerie du Hochberg[8],[9],[10],[11],[12],[13]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le documentaire « Und ewig lockt der Gugelhupf - Von Elsässern und anderen Leuten »[14] réalisé en 2004 dévoile un ans de vie du village.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Geoplatt
  3. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009)
  4. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Les sites verriers du pays de La Petite Pierre », sur www.cc-paysdelapetitepierre.fr (consulté le 23 février 2016)
  9. « Base mérimée - verrerie du Hochberg », sur http://www.culture.gouv.fr
  10. http://www.carreblanc.fr/public_files/prodyn_img/wingen-m-chap5.pdf
  11. Jean-Frédéric Aufschlager, L'Alsace, J.-H. Heitz, (lire en ligne)
  12. « Découvrez le savoir faire des verriers de la région ! », sur blog.au-cheval-blanc.fr (consulté le 23 février 2016)
  13. « Généalogie berndev - Arbre de STENGER Jean Adam (1684 - 1737) - Walscheid(57742), Guntzviller(57280) - Geneatique.net », sur geneatique.net (consulté le 23 février 2016)
  14. Friedrich Bohnenkamp et Karen Bohnenkamp, Und ewig lockt der Gugelhupf - Von Elsässern und anderen Leuten, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]