Eugène Savitzkaya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugène Savitzkaya
Description de cette image, également commentée ci-après
Eugène Savitzkaya au Festival international de géographie 2016.
Naissance
Liège, Belgique,
Drapeau de la Belgique
Activité principale
poète, romancier
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Eugène Savitzkaya est un écrivain belge de langue française né en 1955 à Liège.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eugène Savitzkaya a publié ses premiers poèmes très jeune (en 1972) qui lui ont valu en Belgique et en France une reconnaissance précoce. Il a été pensionnaire de la Villa Médicis à Rome de 1987 à 1989. Il a reçu en Belgique en 1994 le Prix triennal du roman pour Marin mon cœur publié aux éditions de Minuit. On lui doit aussi des textes de théâtre, notamment pour le groupe Transquinquennal.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • Les lieux de la douleur, Liège, Belgique, Éditions Liège des Jeunes Poètes,
  • Le cœur de schiste, Liège, Belgique, Atelier de l'Agneau,
  • Rue obscure, en coll. avec Jacques Izoard, Atelier de l'Agneau, Liège, Belgique, 1975
  • L'empire, dessins de Veličković, Atelier de l'Agneau, Liège, Belgique, 1976
  • Mongolie, plaine sale, Seghers, , 85 p. (LCCN 78361211)
  • Les chambres de Raphaël, Asnières, France, Commune Mesure,
  • Plaisirs solitaires, en coll. avec Jacques Izoard, Atelier de l'Agneau, Liège, Belgique, 1979, 14 p.
  • Les couleurs de boucherie, Christian Bourgois, , 205 p. (ISBN 2267002299)
  • Aigle et poisson, sérigraphies de Bercaval, Les Ateliers du Pré Nian, 1982
  • Sans titre, dessins d'Alain Le Bras, Musée des Beaux-Arts, Nantes, 1984.
  • Bufo bufo bufo, Éditions de Minuit, , 64 p. (ISBN 9782707310729)
  • Veulerie, encre de Chine : Marc Pessin, Le Verbe et l'empreinte, Saint-Laurent-du-Pont, France, 1994
  • Quatorze cataclysmes, dessins d'Alain Le Bras, Ed. Le Temps qu'il fait, Cognac, France, 1985, 40p. (ISBN 2-86853-015-X)
  • Mamouze, Liège, Belgique, Atelier de l'Agneau, (réimpr. 2005) (ISBN 2-930188-06-5)
  • L'été : papillons, ortie, citrons et mouches, dessins d'Alain Le Bras, La Cécilia, 1991
  • Cochon farci, Minuit, , 64 p. (ISBN 9782707315687)
  • Cénotaphe, Liège, Belgique, Atelier de l'Agneau, (réimpr. 2003), 25 p. (ISBN 2-930188-04-9)
  • À la cyprine, Paris, Minuit, 2015, 104 p. (ISBN 978-2-7073-2828-1)[1]

Romans[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Faillite ou les travaux de Hans Weber Evorian, Minuit, , mise en ondes et programmée par la RTBF
  • La Folie originelle, Minuit, , 80 p. (ISBN 9782707313225)
  • Aux prises avec la vie, Le Fram, , 107 p. (ISBN 2-930330-10-4) (reprend « Aux prises avec la vie courante », « Est » et « La femme et l'autiste » )

Divers[modifier | modifier le code]

  • Alain Le Bras, portrait en pied, Atelier de l'Agneau (in mensuel 25), Liège, Belgique, 1987.
  • Portrait de famille, Bruxelles, Belgique, Librairie Tropismes,
  • Alain Le Bras, par Alain Le Bras, Eugène Savitzkaya et Philippe Bordes, L'Atalante, 1993 (ISBN 2905158778)
  • Jérôme Bosch, Flohic Éditions, (ISBN 9782908958676)
  • Saperlotte! Jérôme Bosch, Flohic Éditions, "Musées secrets", (ISBN 9782842340254)
  • Narcisse aux chiens, avec Marie André, 1997, scénario de film (réalisation Marie André, 64 min)
  • Peintures de Robert Ketelslegers, avec Jacques Izoard, Ed. Labor, Bruxelles, Belgique, 1997 (ISBN 2804012085)
  • Technique tectonique, sur Nicolas Kozakis, Yellow now, , 80 p. (ISBN 9782873401801)
  • Lettres à Eugène, correspondance 1977-1987, recueil de sa correspondance avec l'écrivain Hervé Guibert Gallimard, Paris, 2013, 140 p. (ISBN 978-2-07-014087-9)[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Baptiste Liger, « 3 raisons d'être nature avec... Eugène Savitzkaya », sur L'Express, (consulté le 22 mars 2015)
  2. Nicolas Crousse, « Le prix Rossel 2015 décerné à Eugène Savitzkaya, pour son roman «Fraudeur» », sur Le Soir, (consulté le 1er décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]