Vinciane Despret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vinciane Despret est une philosophe des sciences belge, actuellement en poste à l'Université de Liège.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Vinciane Despret a obtenu le diplôme de Licence en Philosophie avant d'entreprendre des études de Psychologie. Elle découvre les éthologues au cours de ces études et se passionne pour leurs recherches. Elle s'orientera alors vers la philosophie des sciences. Inspirée dans sa démarche par Isabelle Stengers et Bruno Latour, elle se propose de suivre les scientifiques sur leurs terrains, dans leur pratique, et de comprendre comment ils rendent leurs objets d'études intéressants.

En 2015, elle a été élevée au rang de chevalier du Mérite wallon[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Clinique de la reconstruction. Une expérience avec des réfugiés en ex-Yougoslavie, avec Antoinette Chauvenet et Jean-Marie Lemaire, L'Harmattan, 1996
  • Naissance d'une théorie éthologique: la danse du cratérope écaillé, Paris, Les empêcheurs de penser en rond, 1996 (réédition 2004)
  • Ces émotions qui nous fabriquent: ethnopsychologie de l'authenticité, Paris, Les empêcheurs de penser en rond, 1999 (réédition 2001)
  • Quand le loup habitera avec l’agneau, Paris : Le Seuil/ Les Empêcheurs de penser en rond, 2002.
  • Hans, le cheval qui savait compter, Paris, Le Seuil/ Les Empêcheurs de penser en rond, 2004.
  • Les grands singes: L'humanité au fond des yeux, avec Chris Herzfeld, Dominique Lestel et Pascal Picq, Odile Jacob (collection Sciences), 2005
  • Bêtes et Hommes, Paris, Gallimard, 2007.(ouvrage publié à l'occasion de l'exposition éponyme, Grande Halle de la Villette, Paris, 11 septembre 2007-20 janvier 2008)
  • Etre bête, avec Jocelyne Porcher, Actes Sud (collection Nature), 2007
  • Penser comme un rat, Sciences en questions, Versailles, Quae, 2009.(réédition 2016)
  • Les faiseuses d'histoires. Que font les femmes à la pensée?, avec Isabelle Stengers, et l'aide de Françoise Balibar, Bernadette Bensaude-Vincent, Laurence Bouquiaux, Barbara Cassin, Mona Chollet, Emilie Hache, Françoise Sironi, Marcelle Stroobants, Benedicte Zitouni, Paris, La Découverte/ Les Empêcheurs de penser en rond, 2011
  • Que diraient les animaux si... on leur posait les bonnes questions ?, Paris, La Découverte/ Les Empêcheurs de penser en rond,‎ (ISBN 9782707183262)
  • L'animal est une personne, entretien avec Vinciane Despret, in Chiens, chats... Pourquoi tant d'amour?, avec Eric Baratay, Claude Béata et avec Catherine Vincent (réalisation des entretiens), Belin (collection L'atelier des idées), 2015
  • Au bonheur des morts, Paris, La Découverte/ Les Empêcheurs de penser en rond, 2015
  • Woman Who Make a Fuss: The Unfaithful Daughters of Virginia Wolfe (avec Isabelle Stengers), traduction de April Knutson, Univocal Publishing, 2015

Ouvrages dirigés[modifier | modifier le code]

  • Les animaux: deux ou trois choses que nous savons d'eux, direction avec Raphael Larrère et introduction, préface de Guy Courtois, Hermann (collection "Colloque de Cerisy"), 2014 (Actes du colloque Les animaux: deux ou trois choses que nous savons d'eux, juillet 2010)

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Prendre soin du soin, préface à Penser avec les animaux. Sociologie du soin par le contact animalier de Jérôme Michalon (postface d'Isabelle Mauz), Presses des Mines (collection Sciences sociales), 2014

Textes[modifier | modifier le code]

  • Le secret est une dimension politique de la thérapie, in La guerre des psys. Manifeste pour une psychothérapie démocratique, sous la direction de Tobie Nathan, Les Empêcheurs de penser en rond, 2006
  • Rencontrer un animal avec Donna Haraway (Donna Haraway, When Species Meet), in Critique n°747-748 Libérer les animaux?, Minuit, août-septembre 2009
  • Des intelligences contagieuses, in Qui sont les animaux?, sous la direction de Jean Birnbaum, Folio essais, 2010
  • "Toréer sans la mort" ou l'art des conséquences, in Toréer sans la mort, sous la direction de Carlos Pereira et Jocelyne Porcher, Quae, 2011
  • Frontières et hiérarchies: questions de pratiques, in Aux frontières de l'animal. Mise en scène et réflexivité, sous la direction de Annik Dubried, Juliet J. Fall et David Gerber, Librairie Droz (collection Travaux de Sciences Sociales), 2012
  • Penser par les effets. Des morts équivoques, in Etudes sur la mort 2012/2 (n°142) La vie des morts, L'Esprit du temps, 2012
  • Non sheeping sheep, in Ecologie politique. Cosmos, Communautés, Milieux, sous la direction de Emilie Hache, Amsterdam, 2012
  • En finir avec l'innocence. Dialogue avec Isabelle Stengers et Donna Haraway, in Penser avec Donna Haraway, sous la direction de Elsa Dorlin et Eva Rodriguez, PUF (collection Actuel Marx Confrontation), 2012
  • Penser par le milieu, cultiver l'équivocation, in Les pluriels de Barbara Cassin ou le partage des équivoques, sous la direction de Philippe Buttgen, Michèle Gendreau-Massaloux et Xavier North, Le bord de l'eau (collection "Psychanalyse, sciences sociales et politique"), 2014 (Actes de la Décade de Cerisy consacrée à Barbara Cassin, 14-21 septembre 2012)
  • La réflexivité. De la vertu épistémologique aux versions mises en rapports, en passant par les incidents diplomatiques (avec François Thoreau), in Revue d'anthropologie des connaissances 2014/2 (Vol. 8, n°2) Pratiques d'ingénierie, S.A.C, 2014
  • Quand la nature devient morale, in Révolution dans nos origines, sous la direction de Jean-françois Dortier, Editions Sciences Humaines, 2015

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Vinciane Despret | Connaître la Wallonie », sur connaitrelawallonie.wallonie.be (consulté le 3 novembre 2015)