Paramour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paramour
Album de Jeanne Balibar
Sortie
Enregistré Studios La Seine, Silver Mine, et Davout
Durée 63'40
Genre Pop-electro
Producteur Sergeï/DBM, Ian Caple
Label Dernière Bande / Wagram music

Albums de Jeanne Balibar

Paramour est le premier album de Jeanne Balibar, sorti le chez Wagram music. Il a été réalisé par Rodolphe Burger.

Historique[modifier | modifier le code]

Après une première expérience de chanteuse en 2002 sur le titre La Putain dans Autour de Serge Reggiani, l'album hommage à Serge Reggiani[1], Jeanne Balibar, actrice de théâtre et de cinéma, participa la même année au concert du Gisti (Groupe d'information et de soutien des travailleurs immigrés) et fit alors la rencontre de Rodolphe Burger qui lui propose quelque temps plus tard de composer pour elle les musiques d'un album dont elle écrit l'essentiel des textes avec Pierre Alféri[2],[3]. Le titre Paramour vient d'un mot issu du vieux français et actuellement exclusivement utilisé en anglais désignant dans son sens contemporain un « amour illicite[4],[5] » qu'il soit de sexe masculin ou féminin[6].

L'album a été accompagné en 2004 d'une tournée française et internationale (Bruxelles, Berlin, Tokyo) de quelques dizaines de dates[7],[8]. À l'occasion de cette tournée, elle fait la rencontre de Dominique A qui décide de lui écrire deux chansons pour son album suivant Slalom Dame réalisé une nouvelle fois avec Rodolphe Burger[9]. La chanson My Blue Eyes est reprise par Erik Marchand et Rodolphe Burger l'année suivante sur leur album commun Before Bach sous le titre Thinking Tonight.

L'album reçoit une bonne critique[1] et surtout se vend à plus de 30 000 exemplaires ce qui surprendra les labels musicaux et favorisera une série de sortie de disques par diverses actrices dans les années qui suivirent telles que Sandrine Kiberlain et Emmanuelle Seigner, ou bien Arielle Dombasle, Victoria Abril, Agnès Jaoui dans un style différent[10].

En 2010, le documentaire cinématographie Ne change rien de Pedro Costa reprend une partie des titres et des concerts issus de cet album et lui emprunte le titre d'une de ses chansons.

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. Le Tour du monde Pierre Alféri / Rodolphe Burger 4'01"
2. Johnny Guitar (d'après la chanson du film Johnny Guitare de Nicholas Ray) Peggy Lee / Peggy Lee et Victor Young 4'08"
3. Pas dupe Pierre Alféri / Rodolphe Burger 3'33"
4. My Blue Eyes (adapté par Pierre Alféri / Rodolphe Burger) Alvin Pleasant Carter 4'02"
5. Hélas (en duo avec Maggie Cheung[11]) Pierre Alféri / Rodolphe Burger 3'44"
6. Lady Your Room (adapté par Jeanne Balibar / Rodolphe Burger) Sylvia Plath 4'31"
7. Orphée Jeanne Balibar / Rodolphe Burger 4'40"
8. Tu dors Pierre Alféri / Rodolphe Burger 6'40"
9. Waiting in the Parlour Jeanne Balibar / Rodolphe Burger 3'48"
10. Safe Place Jeanne Balibar / Rodolphe Burger 5'25"
11. Ne change rien[12] Jeanne Balibar / Yves Dormoy 5'01"
12. These Days Jeanne Balibar / Rodolphe Burger 3'55"
13. Rose[13] Jeanne Balibar / Rodolphe Burger 4'33"
14. Torture (d'après la chanson du film Scorpio Rising de Kenneth Anger) Kris Jenkin ? 2'02"
Once Upon a Time There Was a Pretty Fly (morceau caché, d'après la chanson du film La Nuit du chasseur de Charles Laughton) Kitty White / Walter Shumann et David Grubb

Classements[modifier | modifier le code]

Chart Meilleur
classement
Nombre de semaines
dans le top
Certification
Drapeau de la France France 35[14] 8

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Par amour de Jeanne dans L'Humanité du 3 octobre 2003.
  2. Paramour dans Les Inrocks du 30 septembre 2003.
  3. «Paramour» de Jeanne dans La Libre Belgique du 20 octobre 2004.
  4. (en) Paramour dans le dictionnaire Merriam-Webster.
  5. (en) Paramour sur le Wiktionnaire en anglais.
  6. Cette définition est précisée en seconde de couverture de l'album.
  7. C'est vous qui le dites : Jeanne Balibar au Café de la Danse dans Les Inrocks du 4 mars 2004.
  8. Jeanne Balibar : « C’est ma voix qui me montre ma voie » dans Madame Figaro du 4 novembre 2006.
  9. Jeanne Balibar - Slalom Dame sur le site de RFI le 7 novembre 2006.
  10. Elles connaissent la chanson dans Madame Figaro du 15 octobre 2007.
  11. Qui jouera, en 2004, également le rôle d'une chanteuse, non doublée, dans Clean d'Olivier Assayas.
  12. Ce titre reprend une phrase de Jean-Luc Godard : « Ne change rien pour que tout soit différent. » Cf l'article de L'Humanité en 2003.
  13. Ce titre est une référence au vers « Rose is a rose is a rose is a rose (en) » du poème Sacred Emily (1913) de Gertrude Stein.
  14. Paramour sur chartsinfrance.net