Red Bull Salzbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec SV Austria Salzbourg (2005).
Red Bull Salzbourg
Logo du Red Bull Salzbourg
Généralités
Nom complet Fussballclub Red Bull Salzburg
Noms précédents SV Austria Salzbourg (1933-1946)
TSV Austria Salzburg (1946-1950)
SV Austria Salzburg (1950-1973)
SV Gerngroß A. Salzburg (1973-1976)
SV Casino Salzburg (1978-1997)
SV Wüstenrot Salzburg (1997-2005)
Fondation 1933[1]
Couleurs Rouge et blanc
Stade Red Bull Arena
Wals-Siezenheim, Autriche
(31 100 places)
Siège Stadionstraße 1/3
5071 Wals-Siezenheim
Championnat actuel Bundesliga
Président Drapeau : Autriche Rudolf Theierl
Entraîneur Drapeau : Allemagne Marco Rose
Joueur le plus capé Drapeau : Autriche Christoph Leitgeb (310)
Meilleur buteur Drapeau : Espagne Jonathan Soriano (172)
Site web (en) www.redbulls.com
Palmarès principal
National[2] Championnat d'Autriche (12)
Coupe d'Autriche (5)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat d'Autriche de football 2018-2019
0

Le Red Bull Salzbourg (FC Salzbourg pour les compétitions européennes, l'UEFA ne permettant pas le nom d'un sponsor dans le nom du club[3]) est un club autrichien de football basé à Wals-Siezenheim dans le district de Salzbourg. Il est fondé en septembre 1933 sous le nom de SV Austria Salzburg puis, à la suite du rachat en 2005 de sa licence par le groupe Red Bull, est renommé FC Red Bull Salzburg.

Le club a remporté douze titres de champion d'Autriche et cinq Coupes d'Autriche. Il est le seul club autrichien de l'histoire à avoir réalisé quatre doublés Coupe - championnat consécutifs, entre 2014 et 2017. En 1994, il atteint la finale de la Coupe UEFA mais perd face à l'Inter Milan.

L'équipe dispute ses rencontres à domicile à la Red Bull Arena qu'il partage avec le FC Liefering, l'autre club autrichien du groupe Red Bull.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancien logo du club avant son rachat en 2005 par le groupe Red Bull.
La Red Bull Arena inaugurée en 2003.
Jonathan Soriano, meilleur buteur de l'histoire du club, et Kevin Kampl en 2013.
Marc Janko, ancien joueur emblématique du club, ici en 2009.
Christoph Leitgeb est le joueur ayant disputé le plus de matchs sous les couleurs du Red Bull Salzbourg.
Supporters de Salzbourg.

SV Austria Salzbourg (1933-2005)[modifier | modifier le code]

Le club est fondé le 13 septembre 1933 sous le nom de SV Austria Salzburg par la fusion du FC Rapid Salzburg et le FC Hertha Salzburg. Il est connu comme SV Casino Salzbourg entre 1979 et 1997 puis en tant que SV Wüstenrot Salzbourg en 1998.

Longtemps dans l'ombre des clubs viennois (Rapid Vienne, Austria Vienne, First Vienna), connu un premier succès à l'aube des années '70 en terminant pour la première fois la place de vice-champion d'Autriche, à seulement un point du Wacker Innsbruck. Dans la foulée, sur le plan européen, les Salzbourgeois remportèrent deux Coupe Intertoto consécutives en 1970 et 1971. Toujours en 1971, ils atteignent la finale de la défunte Coupe Mitropa, battu 1-3 par les Yougoslaves du NK Celik Zenica.

Il faudra attendre une vingtaine d'années pour voir le club écrire la plus belle page de son histoire : 1993-1997. Durant ces quatre saisons, Salzbourg remporte ses trois premiers titres nationaux (1994, 1995, 1997), trois super coupes (1994, 1995, 1997) et atteint la finale de la Coupe UEFA en 1994, battu deux fois 0-1 en match aller-retour par l'Inter Milan.

Rachat par le groupe Red Bull[modifier | modifier le code]

En juin 2005, à la suite du rachat par Red Bull de la licence en Bundesliga du SV Austria Salzbourg, le club est renommé "FC Red Bull Salzburg". Le nom, le logo et les couleurs du club sont redéfinis. Kurt Jara, ancien entraîneur du Hambourg SV et du FC Kaiserslautern, est nommé à la tête d'une équipe renforcée par l'arrivée de l'attaquant international allemand Alexander Zickler.

Certains groupes de supporters tentent alors de s'opposer à ces changements, mais après cinq mois de protestations et de discussions entre les nouveaux propriétaires et ces groupes, aucun compromis n'est trouvé. Les opposants reforment donc l'Austria Salzbourg qui redémarre à l'échelon local et abandonnent le flambant neuf EM Stadion, renommé Red Bull Arena en 2008.

Toutefois, un compromis eut lieu entre supporters et dirigeants concernant l'historique du club: Le Red Bull Salzbourg fait marche arrière et adopte le passé du SV Austria Salzbourg [4], ratifiée par la Ligue fédérale autrichienne[5] et l'UEFA[6]

Le groupe Red Bull investit alors d'importants moyens sur le marché des transferts. Kurt Jara est remplacé par Giovanni Trapattoni, qui sera assisté de Lothar Matthäus. Le club recrute des joueurs internationaux expérimentés comme le tchèque Vratislav Lokvenc, le croate Niko Kovač, le suisse Johan Vonlanthen ou les japonais Alex Santos et Tsuneyasu Miyamoto.

Les résultats ne se font pas attendre, puisque le Red Bull Salzbourg remporte largement le championnat 2006-2007, cinq journées avant son terme. L'équipe parvient également à remporter son premier match de Ligue des champions en contre le FC Zurich, mais est éliminée au tour préliminaire suivant par le Valence CF, puis par les Blackburn Rovers à la suite de son repêchage en Coupe UEFA.

Lors de la saison 2007-2008, Trapattoni, parti entraîner l'Irlande, est remplacé par Co Adriaanse, ancien entraîneur de l'Ajax Amsterdam et du FC Porto. Le Red Bull Salzbourg ne parvient pas à conserver son titre et finit à six longueurs du Rapid Vienne. En Coupes d'Europe, le club est battu par le FC Chakhtior Donetsk en Ligue des champions puis par l'AEK Athènes FC en Coupe UEFA.

En 2008-2009, le club choisit l'expérimenté Huub Stevens comme nouvel entraîneur en avril et remporte son second titre de champion. En Coupe UEFA, l'équipe bute sur le FC Séville aux portes des poules.

La saison 2009-2010 confirme l'éclosion du club alpin. L'équipe, renforcée par l'arrivée du brésilien Alan, conserve son titre de champion et termine la phase de poules de Ligue Europa avec six victoires contre la Lazio Rome, Villarreal et le Levski Sofia. Le Standard de Liège met un terme à ce parcours en seizième de finale. Avec un total de 81 buts sous les couleurs du Red Bull Salzbourg, Marc Janko quitte le club en tant que meilleur buteur de son histoire.

En 2010-2011, le Red Bull Salzbourg remplace Huub Stevens par Ricardo Moniz, promu en interne. Le club recrute Jonathan Soriano en provenance du FC Barcelone, mais abandonne son titre au Sturm Graz pour trois points. En Ligue des champions, l'équipe parvient à passer les deux premiers tours préliminaires contre le HB Tórshavn et l'Omonia Nicosie, mais chute en barrages face à l'Hapoël Tel-Aviv. Repêché en Ligue Europa, le club ne parvient pas à sortir d'une poule relevée composée de la Juventus, de Manchester City et de Lech Poznań.

En 2011-2012, le club remporte son quatrième titre de champion et sa première Coupe d'Autriche. Le club parvient également à se qualifier pour les poules de la Ligue Europa, dans laquelle il se qualifie en compagnie de l'Athletic Bilbao et au détriment du PSG et du Slovan Bratislava. Malheureusement, le club échoue dès le seizième de finale face au Metalist Kharkiv.

Malgré le remplacement de Ricardo Moniz par l’entraîneur allemand Roger Schmidt, la saison 2012-2013 est un échec. Le club abandonne son titre à l'Austria Vienne et chute d'entrée en Ligue des champions face au club luxembourgeois de Dudelange.

En 2013-2014, le Red Bull Salzbourg assoit sa domination en remportant, dès avril, son cinquième championnat en huit saisons, puis sa deuxième Coupe d'Autriche. C'est aussi une très bonne campagne européenne pour le club autrichien ; malgré son élimination en tour préliminaire de Ligue des champions face à Fenerbahçe, l'équipe réédite l'exploit de 2010 en rendant une copie parfaite en groupe de Ligue Europa, avec six victoires contre le Standard de Liège, Esbjerg, et Elfsborg. Le club élimine même l'Ajax Amsterdam en seizième de finale, mais chute à face Bâle au tour suivant. En fin de saison, Jonathan Soriano bat le record de 81 buts de Marc Janko et devient ainsi le meilleur buteur de l'histoire du club. Il termine aussi meilleur buteur du championnat.

Roger Schmidt quitte alors le club pour s'engager avec le Bayer Leverkusen. Il est remplacé par Adi Hütter, entraîneur du promu SV Grödig qu'il est parvenu à qualifier pour la Ligue Europa. Le technicien autrichien ne découvre pas le Red Bull Salzbourg, puisqu'il y a entraîné l'équipe jeune entre 2007 et 2009.

En 2014-2015, le club réalise son deuxième doublé Coupe-championnat consécutif, le troisième en quatre ans. Jonathan Soriano termine de nouveau meilleur buteur du championnat. Adi Hütter quitte le club en fin saison.

La saison 2015–2016 débute mal pour le nouvel entraîneur Peter Zeidler, ancien entraîneur de Tours et du FC Liefering, l'autre club autrichien du groupe Red Bull. Le club ne remporte aucun de ses trois premiers matchs en championnat et est éliminé au troisième tour préliminaire de Ligue des champions par le club de Malmö, malgré une victoire 2-0 au match aller. Reversé en barrages de Ligue Europa, le club chute face au Dinamo Minsk et ne participe donc pas à la phase de groupes. Peter Zeidler est remplacé par Oscar García Junyent, ancien coach espagnol du Maccabi Tel-Aviv FC et de clubs de deuxième division anglaise. Le club remporte alors son dixième titre de champion et Jonathan Soriano termine meilleur buteur du championnat pour la troisième saison consécutive. Le club remporte également sa quatrième Coupe d'Autriche.

En 2016-2017, le club conserve ses deux titres et devient ainsi le seul club autrichien de l'histoire à réaliser quatre doublés Coupe - championnat consécutifs. Le club échoue cependant de nouveau à dépasser la phase de poule Ligue Europa après son élimination en barrages de Ligue des champions. À la fin de la saison, Oscar Garcia quitte le club pour l' AS St-Etienne et est remplacé par Marco Rose, ancien joueur de Bundesliga sans expérience professionnelle d'entraîneur.

Marco Rose parvient pour sa première saison en tant qu'entraîneur professionnel à conserver le titre de Champion en restant invaincu[7]. Aussi, au bout d'une saison hors-norme, il hisse le RB Salzbourg jusqu'en demi-finales de la Liga Europa. Après une défaite 0-2 au Vélodrome face à l'Olympique de Marseille, l'équipe du RB Salzbourg mène 2-0 au bout du temps réglementaire et accède donc aux prolongations. A la 116' minute, Rolando, défenseur central de l'Olympique de Marseille marque sur un corner litigieux[8] (le ballon fut contré par son coéquipier) et élimine le RB Salzbourg. A l'issue du match, Rudi Garcia, entraîneur de l'Olympique de Marseille qualifie le RB Salzbourg de "très très bonne équipe" mais souligne son "manque d'humilité" en raison de différentes attitudes avant et après le match[9] peu respectueuse pour l'adversaire (notamment une déclaration sur la supériorité physique de son équipe par Marco Rose)[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Personnalités historiques du club[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs internationaux[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Autriche K. Bauer (1933–?)
  • Drapeau de l'Autriche Wache (1945)
  • Drapeau de l'Autriche Anton Janda (1946–?)
  • Drapeau de l'Autriche Ernst Schönfeld (1952)
  • Drapeau de l'Autriche Max Breitenfelder (1953)
  • Drapeau de l'Autriche Karl Sesta (1954–1955)
  • Drapeau de l'Autriche Josef Graf (1955)
  • Drapeau de l'Autriche Gyula Szomoray (1956–1957)
  • Drapeau de l'Autriche Günter Praschak (1957)
  • Drapeau de l'Autriche Franz Feldinger (1958)
  • Drapeau de l'Autriche Karl Humenberger (1959)
  • Drapeau de l'Autriche Erich Probst (1959–1960)
  • Drapeau de l'Autriche Karl Vetter (1960–1961)
  • Drapeau de l'Autriche Ignac Molnár (1962–1963)
  • Drapeau de l'Autriche Günter Praschak (1965–1969)
  • Drapeau de l'Autriche Karl Schlechta (1969–1971)
  • Drapeau de l'Autriche Erich Hof (1971)
  • Drapeau de l'Allemagne Michael Pfeiffer (1972)
  • Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Josip Šikić (1972–73)
  • Drapeau de l'Autriche Günter Praschak (1973–75)
  • Drapeau de l'Autriche Alfred Günthner (1975)
  • Drapeau de l'Allemagne Hans Reich (1976)
  • Drapeau de l'Autriche Günter Praschak (1977)
  • Drapeau de l'Autriche Alfred Günthner (1977–1980)
  • Drapeau de l'Autriche Rudolf Strittich (1980)
  • Drapeau de l'Autriche August Starek (1980–1981)
  • Drapeau de l'Autriche Joszef Obert (1981–1984)
  • Drapeau de l'Autriche Hannes Winklbauer (1984–1985)
  • Drapeau de l'Autriche Adolf Blutsch (1985–1986)
  • Drapeau de l'Autriche Hannes Winklbauer (1986– 1988)
  • Drapeau de l'Allemagne Kurt Wiebach (1988–1991)
  • Drapeau de la Croatie Otto Barić (1991–1995)
  • Drapeau de l'Autriche Hermann Stessl (1995–1996)
  • Drapeau de l'Autriche Heribert Weber (1996–1998)

Effectif professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Effectif du Red Bull Salzbourg pour la saison 2018-2019
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[11] Nom Date de naissance Sélection[12] Club précédent
1 G Drapeau de l'Autriche Stankovic, CicanCican Stankovic 04/11/1992 (25 ans) SV Grödig
31 G Drapeau du Brésil Miguel Coronel, CarlosCarlos Miguel Coronel 29/12/1996 (21 ans) Formé au club
33 G Drapeau de l'Allemagne Walke, AlexanderAlexander Walke Capitaine 06/06/1983 (35 ans) Hansa Rostock
999 G Drapeau de la Suisse Köhn, PhilippPhilipp Köhn 02/04/1998 (20 ans) Suisse -19 ans RB Leipzig
3 D Drapeau de la Suisse van der Werff, JasperJasper van der Werff 09/12/1998 (19 ans) Suisse espoirs FC Saint-Gall
6 D Drapeau du Cameroun Onguéné, JérômeJérôme Onguéné 22/12/1997 (20 ans) VfB Stuttgart
15 D Drapeau du Brésil Ramalho, AndréAndré Ramalho 16/02/1992 (26 ans) Bayer Leverkusen
17 D Drapeau de l'Autriche Ulmer, AndreasAndreas Ulmer 30/10/1985 (32 ans) Autriche SV Ried
22 D Drapeau de l'Autriche Lainer, StefanStefan Lainer 27/08/1992 (26 ans) Autriche SV Ried
25 D Drapeau de l'Autriche Farkas, PatrickPatrick Farkas 09/09/1992 (26 ans) SV Mattersburg
34 D Drapeau de la Croatie Pongračić, MarinMarin Pongračić 11/09/1997 (21 ans) Croatie espoirs 1860 Munich
55 D Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Todorović, DarkoDarko Todorović 05/05/1997 (21 ans) Bosnie-Herzégovine Sloboda Tuzla
4 M Drapeau du Mali Haidara, AmadouAmadou Haidara 31/01/1998 (20 ans) Mali Formé au club
7 M Drapeau de l'Allemagne Yabo, ReinholdReinhold Yabo 10/02/1992 (26 ans) Karlsruher SC
8 M Drapeau du Mali Samassékou, DiadieDiadie Samassékou 11/01/1996 (22 ans) Mali AS Real Bamako
13 M Drapeau de l'Autriche Wolf, HannesHannes Wolf 16/04/1999 (19 ans) Autriche espoirs Formé au club
14 M Drapeau de la Hongrie Szoboszlai, DominikDominik Szoboszlai 25/10/2000 (17 ans) Hongrie espoirs Formé au club
16 M Drapeau de l'Autriche Junuzović, ZlatkoZlatko Junuzović 26/09/1987 (30 ans) Autriche Werder Brême
24 M Drapeau de l'Autriche Leitgeb, ChristophChristoph Leitgeb 14/04/1985 (33 ans) Autriche Sturm Graz
28 M Drapeau de l'Autriche Schmid, RomanoRomano Schmid 27/01/2000 (18 ans) Autriche -19 ans Sturm Graz
42 M Drapeau de l'Autriche Schlager, XaverXaver Schlager 28/09/1997 (20 ans) Autriche Formé au club
45 M Drapeau de la Zambie Mwepu, EnockEnock Mwepu 01/01/1998 (20 ans) Zambie Kafue Celtic FC
9 A Drapeau d’Israël Dabbur, MunasMunas Dabbur 14/05/1992 (26 ans) Israël Grasshopper
11 A Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Prevljak, SmailSmail Prevljak 10/05/1995 (23 ans) Bosnie-Herzégovine RB Leipzig
18 A Drapeau du Japon Minamino, TakumiTakumi Minamino 16/01/1995 (23 ans) Japon Cerezo Osaka
19 A Drapeau de la Corée du Sud Hwang Hee-chan, Hwang Hee-chan 26/01/1996 (22 ans) Corée du Sud Formé au club
20 A Drapeau de la Zambie Daka, PatsonPatson Daka 09/10/1998 (19 ans) Zambie Kafue Celtic FC[13]
21 A Drapeau de la Norvège Gulbrandsen, FredrikFredrik Gulbrandsen 10/09/1992 (26 ans) Norvège Molde FK
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Autriche Walter Gfrerer
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Autriche Herbert Ilsanker

Légende

Consultez la documentation du modèle


Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
999 A Drapeau de l'Autriche Djuricin, MarcoMarco Djuricin 12/12/1992 (25 ans) Autriche Ferencváros
37 A Drapeau de la Suisse Oberlin, DimitriDimitri Oberlin 27/09/1997 (20 ans) Suisse FC Bâle
44 D Drapeau du Brésil , IgorIgor 07/02/1998 (20 ans) Wolfsberger AC
11 M Drapeau de l'Allemagne Rzatkowski, MarcMarc Rzatkowski 02/03/1990 (28 ans) New York Red Bulls

Stades[modifier | modifier le code]

Le stade Lehen.
  • FC Rapid-Platz 1933-1944
  • Franz-Josef-Park par intérim après la deuxième guerre mondiale
  • Lehener Sportplatz 1945-1969
  • ASV-Anlage Itzling 1969-1971 par intérim pendant la transformation à Lehen
  • Lehener Stadion 1971-2003 le transformé Lehener Sportplatz
  • Stade Wals-Siezenheim 2003
  • Red Bull Arena (depuis 2003)

Équipe de réserve[modifier | modifier le code]

Le club dispose d'une équipe de réserve évoluant en troisième division.

Compétitions européennes depuis 2007[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupes d'Europe[modifier | modifier le code]

Premiers matchs[modifier | modifier le code]

  • premier match officiel : SV Austria Salzbourg - Heeressportverein Vienne 6:0 (15 septembre 1933)
  • premier match en championnat : SV Austria Salzbourg - Germania Linz 4:4 (17 septembre 1933)

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « site officiel de la Bundesliga autrichienne »
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  3. Ligue Europa : cinq choses à savoir sur Salzbourg, adversaire de l'OM
  4. « Site officiel du Reb Bull Salzbourg, Histoire du Red Bull Salzbourg ».
  5. « Identité du Red Bull Salzbourg par la Bundesliga autrichienne ».
  6. « Palmares européen du FC Red Bull Salzburg (en anglais) dont le terme "Red Bull" est absent sur le nom du club comme sur le logo en tant que publicité ».
  7. Le Phocéen, « Salzbourg se balade en championnat », Le Phocéen,‎ (lire en ligne)
  8. « Salzbourg-OM (2-1): Rose précise que les arbitres ont reconnu leur erreur sur le but de Rolando », Eurosport,‎ (lire en ligne)
  9. Aurélien Léger-Moëc, « OM : Rudi Garcia savoure la qualification... et tacle Salzbourg ! », Foot Mercato,‎ 4 mai2018 (lire en ligne)
  10. « Ligue Europa : l'entraîneur de Salzbourg très confiant avant le choc contre l'OM ! », sur www.maxifoot.fr (consulté le 4 mai 2018)
  11. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  12. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  13. Club situé à Lusaka en Zambie.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]