Rallye routier moto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Rallye routier moto est la plus ancienne discipline du sport motocycliste[1].

C'est la course dans sa plus simple expression : une moto peu ou pas préparée (une moto de tous les jours convient parfaitement), un parcours routier en boucle (à parcourir plusieurs fois) ou linéaire indiqué par roadbook, entrecoupé par des épreuves spéciales chronométrées sur routes fermées (parfois sur circuit comme au Rallye de la Sarthe).

Description[modifier | modifier le code]

Championnat de France des rallyes routiers[modifier | modifier le code]

Source[2].

  • Rallye des Garrigues
  • Rallye de la Sarthe
  • Rallye de Corse
  • Rallye des Ardennes
  • Rallye de l'Ain
  • Rallye du Dourdou[3]

Rallyes hors championnat[modifier | modifier le code]

  • Rallye des volcans
  • Rallye des ch'tis givrés[4]
  • Normand's ice rallye

Autres rallyes[modifier | modifier le code]

  • Dark Dog Moto Tour

Catégories[modifier | modifier le code]

En championnat de France, les catégories sont soumises aux modifications, mais la liste suivante représente globalement les grandes catégories du rallye routier moto.

  • 125 cm3 (4-temps)
  • Sport (motos jusqu’à 200 cm3 (2-temps) et jusqu’à 400 cm3 monocylindre (4-temps) ou 650 cm3 bicylindre 4-temps)
  • Mono (autres monocylindres)
  • TopSport (autres multicylindres)
  • Classique (motos homologuées entre 1955 et 1987)
  • Side-cars

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le rallye routier moto consiste à parcourir les liaisons à une vitesse moyenne de 60 km/h dans le respect du code de la route afin de rejoindre les épreuves spéciales (route fermée ou circuit).

Les liaisons sont ponctuées par des points de contrôle horaire (CH), afin de vérifier que le pilote respecte la vitesse moyenne imposée, et de point de passage (CP), afin de vérifier que le pilote emprunte bien le chemin indiqué sur les roadbooks (il peut arriver qu'un raccourcit puisse permettre de ne pas parcourir une partie du tracé prévu. Un pilote de la région ou qui a reconnu le parcours pourrait alors gagner du temps. C'est une zone très prisée pour la mise en place d'un CP).

À noter qu'en championnat, le PSR (Peloton de sécurité routière) assure le contrôle du respect des règles du code de la route sur les liaisons. Un pilote contrôlé en infraction se verra non seulement infliger une contravention au titre de son infraction mais aussi des pénalités dans l’épreuve.

Le CH est une zone balisée et indiquée sur le roadbook, deux panneaux indiquant le CH (souvent représentant un chronomètre), un jaune et un rouge délimitent une zone tampon d'environ une centaine de mètres. Cette zone permet au pilote arrivant en avance sur l’horaire prévu de patienter pour pointer dans sa minute sans risquer une pénalité. Le pointage se faisant sur les rallyes de championnat par le passage de la moto sur un tapis électromagnétique qui enregistre les informations du transpondeur fixé sur la moto.

Un pilote étant parti du départ à h 0 et ayant à parcourir une liaison de 43 km devrait se présenter au premier CH entre h 43 min 0 s et h 43 min 59 s.

Une fois sa moto passée sur le tapis, une étiquette de pointage (imprimée, tamponnée ou manuscrite) est accolée sur le carton de pointage du pilote. Le CP est une zone balisée non indiquée sur le roadbook où le pilote se voit tamponner (ou inscrire) une confirmation de passage.

L’épreuve spéciale se court sur une route fermée à la circulation ou sur un circuit de vitesse (sur le circuit Bugatti au Rallye de la Sarthe). Les pilotes s'y élancent un par un toutes les minutes (30 secondes sur certains rallyes). Le but de l’épreuve spéciale étant de parcourir la spéciale le plus vite possible.

Finalement, le pilote vainqueur sera celui qui aura parcouru l'ensemble des liaisons dans le temps imparti (ni trop lentement et sans se perdre) et qui aura accumule le moins de temps pour parcourir l'ensemble des épreuves spéciales. Des points sont attribués par catégories, le cumul de toutes les épreuves donnant le classement du championnat[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qu'est-ce qu'un rallye routier ? », sur www.rallyedelasarthe.com (consulté le 8 avril 2016)
  2. « Championnat de France 2016 », sur Championnat de France des rallyes routiers (consulté le 8 avril 2016)
  3. Rallye du Dourdou
  4. « Rallye des ch'tis givrés », sur www.desmotwin-5962.com (consulté le 8 avril 2016)
  5. « Classement du Championnat de France », sur Le Rallye du Dourdou

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]