Béquille latérale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

KLE 500 rear.jpg
Cercle rouge 50%.svg

La béquille latérale est un dispositif qui permet de maintenir droit un véhicule à deux roues à l'arrêt (motocyclette, bicyclette).

Il s'agit d'une simple patte métallique repliable vers l'arrière, fixée à une partie basse du véhicule, généralement à mi-longueur du véhicule, parfois à l'arrière.

Lorsqu'elle est dépliée, la béquille latérale procure un troisième point d'appui au véhicule, moyennant une légère inclinaison.

Béquille latérale adaptable de vélo

Historique[modifier | modifier le code]

La béquille latérale est probablement d'invention ancienne, mais sa généralisation sur les motocyclettes semble dater de la fin des années 1960, alors que les vélos ont encore plus tardé à l'adopter, et de nombreux modèles n'en possèdent pas.

Technologie[modifier | modifier le code]

La béquille latérale est un accessoire des véhicules à deux roues et doit être à mème de remplir sa fonction mème par vent fort (rigidité, solidité, fixation, etc.).

Il existe des béquilles intégrées à la construction (patte soudée au cadre) ou adaptables, soit sur une zone prévue à cet effet du cadre (cas de nombreux vélos) soit au moyen d'une pièce de jonction.

Sur les motocyclettes, la principale différence provient du rappel, qui peut être automatique (la béquille se replie dès que le véhicule est redressé) ou non.

Les béquilles latérales non rabattables automatiquement, sont reliées à un coupe-circuit (petit capteur situé sur le haut de la béquille) qui évite un démarrage de la moto lorsqu'une vitesse est enclenchée et que la béquille est déployée.

Il existe souvent un dispositif destiné à provoquer le repliement de la béquille en roulant, par exemple une languette de caoutchouc qui dépasse.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Bien que relativement simple, l'utilisation correcte d'une béquille latérale nécessite un minimum de savoir-faire, car une mauvaise utilisation peut entraîner une chute coûteuse du véhicule[1]:

  • penser à bien déplier la béquille jusqu'à la butée ;
  • éviter de garer le véhicule dans une zone en pente si la pente est côté béquille (risque de basculer par dessus la béquille), du côté opposé (risque que le véhicule ne soit pas assez incliné) ou l'avant dans le sens de la descente (risque que la béquille se replie toute seule si le véhicule se met à avancer) ;
  • ne jamais actionner le démarreur électrique d'une moto sur la béquille latérale lorsque le moteur est en prise. ;
  • penser à replier la béquille avant de rouler.

Avantages-inconvénients[modifier | modifier le code]

Comparée à la béquille centrale, la béquille latérale est plus facile à utiliser (ne nécessite aucun effort), plus légère, moins coûteuse, et pénalise moins la garde au sol.

En revanche, elle ne doit pas être utilisée pour les opérations de maintenance (démontage de roue par exemple).

L'inclinaison du véhicule le rend plus encombrant, par exemple pour un deux-roues devant partager un garage avec une voiture. De plus, si plusieurs deux-roues doivent être garés côte-à-côte, il est impératif qu'ils le soient dans le même sens sous peine de gêne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Béquillage: conseil pour béquiller sans problème, sur moto-gt.fr, consulté le 23 août 2016.

Articles connexes[modifier | modifier le code]