Raclette (fromage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raclette (homonymie).
Raclette
Raclette2.jpg
Pays d’origine
Région
Lait
Pâte
Appellation

Le raclette (au masculin) ou la raclette (au féminin[1]) est un fromage à base de lait de vache, à pâte pressée non cuite d'origine du canton du Valais en Suisse. Il est notamment utilisé pour la préparation de la raclette. Des fromages à raclette de type pasteurisé sont aujourd'hui fabriqués dans de nombreuses régions de Suisse, en France dans les régions d'Auvergne, de Savoie, de Franche-Comté et de Bretagne, au Québec et en Australie.

Fromages[modifier | modifier le code]

AOP Raclette du Valais[modifier | modifier le code]

Le Raclette du Valais a obtenu en 2003 en Suisse une AOC limitant la production du Raclette du Valais au seul canton du Valais, fixant un cahier des charges précis pour sa fabrication (lait cru...)[2] et protégeant les termes: Raclette du Valais, à la coupe et à rebibes, ainsi que le terme raclette[3]. Attaquée par un recours déposé auprès du Tribunal fédéral[4] par différents fabricants d'autres cantons produisant une quantité importante de fromages à raclette, la protection du terme seul raclette a été supprimée en 2007, au motif que raclette désigne une préparation culinaire (la raclette) et non un fromage[5],[6]. Les termes Raclette du Valais, à la coupe et à rebibes restent cependant protégés.

Sa période de dégustation optimale s'étale de novembre à février après un affinage de 3 à 6 mois de la tome d'un poids moyen de 6 kg. Il est proposé en de nombreuses variantes, au vin blanc, fumé, au poivre ou encore aux herbes.

Variantes[modifier | modifier le code]

Raclette de Savoie[modifier | modifier le code]

La Raclette de Savoie est un fromage au lait cru.

Le fromage a obtenu une indication géographique protégée (IGP), le [7].

Les opérations de production du lait, de transformation et d’affinage ont lieu dans l’aire géographique délimitée, qui comprend la totalité des communes des départements de Savoie[7] et de Haute-Savoie[7], et quelques communes limitrophes de l’Ain[7] et de l’Isère[7].

Le lait provient essentiellement de vaches de races : Abondance[7], Montbéliarde[7] ou Tarentaise[7]. L’alimentation des vaches repose principalement sur des fourrages verts[7].

Le nombre opérateur en 2016[7] est de : 659 producteurs laitiers ; 6 producteurs fermiers ; 1 transformateur ; 5 affineurs et 8 transformateurs-affineurs.

Sa période de dégustation optimale s'étale d'octobre à décembre après un affinage de 4 à 5 mois, mais il se déguste également d'août à avril.

Raclette de Franche-Comté[modifier | modifier le code]

Le fromage à raclette se fabrique également en Franche-Comté[8] : il s'agit d'un fromage au lait cru[9] ou pasteurisé à pâte pressée non cuite, affiné pendant huit semaines au minimum[10] (cuisine franc-comtoise).

Raclettes d'Australie[modifier | modifier le code]

Deux fromages à raclette sont produits en Australie :

  • Heidi Farm Raclette
  • Maleny Raclette

Raclettes du Québec[modifier | modifier le code]

Du fromage à raclette est produit au Québec.

  • Raclette des Appalaches
  • Raclette Fritz
  • La Raclette d'Oka

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Chapuis, Vers des campagnes citadines, le Doubs (1975-2005), Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté et éditions Cêtre, , 208 p. (ISBN 978-2-84867-168-0, lire en ligne), p. 94
  2. Page "Raclette du Valais AOC" sur Valait
  3. Raclette du Valais: Résumé de la demande d’enregistrement
  4. Arrêt du tribunal fédéral 133 II 429, 15 octobre 2007)
  5. Xavier Filliez, « Appellation «Raclette AOC», l'histoire d'un échec », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  6. Xavier Filliez, « Pour le Tribunal fédéral, «raclette» n'est pas valaisan », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Site de l' Institut national de l'origine et de la qualité : La Raclette de Savoie obtient l'IGP, consulté le 28 janvier 2017.
  8. Guide Vert Michelin, Franche-Comté Jura
  9. ENIL Bio de Poligny (Jura)
  10. Procédés de transformation fromagère

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :