Qui veut tuer Homer ?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Qui veut tuer Homer ?
Saison 14 Épisode no 6

Titre original The Great Louse Detective
Titre québécois Qui veut la peau de Homer Simpson ?
Code de production EABF01
1re diffusion aux É.-U. 15 décembre 2002
1re diffusion en France 10 novembre 2003
Tableau noir Aucun
Gag du canapé Après s'être assis sur le canapé, Homer change de chaîne. Il se retrouve alors avec sa famille à l'époque préhistorique. En changeant à nouveau de chaîne, ils arrivent à l'époque romaine puis, en changeant une dernière fois de chaîne, ils se retrouvent à l'époque actuelle.
Scénariste John Frink
Don Payne
Réalisateur Steven Dean Moore
Chronologie
Listes
Liste des épisodes de la saison 14
Liste des épisodes des Simpson

Qui veut tuer Homer (France) ou Qui veut la peau de Homer Simpson (Québec) (The Great Louse Detective) est le 6e épisode de la saison 14 de la série télévisée d'animation Les Simpson. À partir de cet épisode, tous les épisodes des Simpson seront animés numériquement.

Épisode[modifier | modifier le code]

La famille Simpson est invitée à passer un week-end dans un centre de thalassothérapie. Alors qu'Homer se trouve dans le sauna, un mystérieux inconnu bloque l'entrée afin de l'empêcher de sortir. Krusty le Clown ouvre la porte, ce qui sauve la vie d'Homer. Il va porter plainte auprès du Chef Wiggum qui va demander à un criminel « qui sait comment pense un tueur » d'aider Homer à retrouver son agresseur. Tahiti Bob s'installe donc chez les Simpson pour suivre Homer et mener son enquête. Homer se rend compte que les personnes qui lui veulent du mal sont en fait plus nombreuses que prévu, et il ne se pose pourtant pas de question quand il se fait élire Roi du Carnaval. Il va devoir faire le tour de la ville perché sur un char, alors que son tueur est toujours dans les parages.

Tahiti Bob se rend compte que le moteur du char ne fait pas de bruit et comprend que les freins ont été sabotés. Il se remémore tous les indices depuis le début de l'épisode et arrive à la conclusion que le tueur est Frank Grimes Junior et qu'il désire venger son père. Bob sauve Homer et tous deux se mettent à la poursuite de Frank Grimes Junior. Ils finissent par le coincer dans un cul-de-sac et il se fait arrêter par la police.

La mission de Bob est finie mais au lieu de retourner en prison, il parvient à se faire enfermer dans la chambre de Bart, afin d'accomplir son éternelle vengeance. Pourtant, au moment de le tuer, il se rend compte qu'il s'est habitué à lui et préfère le laisser en vie afin de continuer à réfléchir à la façon de le tuer, ce qui semble être son but dans la vie.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Le titre original fait référence au film The Great Mouse Detective de Walt Disney.
  • Le titre en version québécoise fait référence au film Qui veut la peau de Roger Rabbit?.
  • La personne qui masse Bart dans le centre a le même chapeau que le Chat Chapeauté.
  • Au début de l'épisode, Homer trie son courrier avec la « trieuse de George Foreman », qui fait un steak avec le courrier. C'est une référence aux barbecues que George Foreman a inventé.
  • Les prisonniers de Springfield montent la comédie musicale Don Quichotte de la Manche.
  • Lorsqu'Homer fait la liste des gens susceptibles de vouloir le tuer, on assiste à de multiples références à de nombreux épisodes: Le Pire du Soleil-Levant avec l'empereur du Japon, Deux mauvais voisins avec le président Georges Bush, L'Ennemi d'Homer avec Frank Grimes, et Folie Homérique avec l'état de Floride.
  • Les châtiments électriques que reçoit Tahiti Bob sont une référence à l'Expérience de Milgram.
  • La visite de la prison de haute sécurité pleine de fous meurtriers rappelle Le Silence des Agneaux - ainsi que l'hypothèse émise par le chef Wiggum, selon laquelle "il faut un tueur en série pour coincer un autre tueur en série...".
  • Le gag du sauna fermé de l'extérieur et surchauffé (thermostat sur "broil" (court-bouillon), puis sur "murder" (meurtre)) rappelle le film Opération Tonnerre, avec Sean Connery.
  • Marge adopte au yoga la position "american tax-payer" (contribuable américain : prosternée, et postérieur surélevé présenté en attitude de soumission...)- et la mimique du professeur de yoga (il fait mine de taper avec un club de golf dans une balle posée dans le sillon fessier de Marge) rappelle aux téléspectateurs américains un présentateur TV très connu chez eux : David Letterman.
  • Lorsque Homer et Tahiti Bob poursuivent le fils Grimes, on entend la musique de Les Rues de San Francisco. Référence fréquemment utilisée dans la série.
  • La chanson que Bob chante à Bart lorsqu'il a décidé de l'épargner (pour cette fois) est dérivée de "I've grown accustomed to his face" ("Je commence à m'habituer à sa figure") de la célèbre opérette My Fair Lady; d'ailleurs Homer frappe au mur et crie "Bart, arrête cette comédie musicale, et dors !".

Notes[modifier | modifier le code]

  • On apprend que Lenny est natif de Chicago.
  • Il s'agit du premier épisode réalisé numériquement.

Erreurs[modifier | modifier le code]

  • Quand Homer et Tahiti Bob se lancent à la poursuite de Frank Grimes Jr, ce dernier fait tomber sa cape. Mais dans la scène d´après, la cape revient comme par magie. Dans la scène suivante, la cape disparaît de nouveau.
  • Quand Moe casse son bocal, plusieurs photos d'eux sont affichés. L'une d'elle affiche Moe en Égypte, et quelques secondes plus tard, elle affiche Moe à la plage

Chanson[modifier | modifier le code]

Tahiti Bob :
Je crois que je me suis habitué à son visage.
À l'envie de lui arracher les yeux,
Habitué à ma haine, à mes plans pour le lacérer,
L'étriper, l'entendre hurler.
Ma seule de raison de vivre'
Est de comploter pour le voir mourir.
Homer :
Bart arrête tout de suite cette comédie musicale et dors!
Tahiti Bob :
Je sais que ce chenapan a fait de ma vie un enfer.
Si je bois son sang, j'aurais la paix. Pourtant...
Bart :
Tu t'es habitué à mon visage.
Tahiti Bob :
Ce n'est pas un duo.
Bart :
Pardon
Tahiti Bob :
Je me suis habitué à ta peur,
Habitué à la vengeance,
Habitué à... ton visage.