Quatzenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quatzenheim
Quatzenheim
Blason de Quatzenheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Saverne
Intercommunalité Communauté de communes du Kochersberg
Maire
Mandat
Jacky Wagner
2020-2026
Code postal 67117
Code commune 67382
Démographie
Gentilé Quatzenheimois [1]
Population
municipale
772 hab. (2020 en diminution de 2,89 % par rapport à 2014)
Densité 251 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 37″ nord, 7° 34′ 25″ est
Altitude Min. 156 m
Max. 193 m
Superficie 3,07 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Furdenheim
(banlieue)
Aire d'attraction Strasbourg (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bouxwiller
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quatzenheim
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quatzenheim
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Quatzenheim
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Quatzenheim
Liens
Site web www.quatzenheim.fr

Quatzenheim (prononcé [kvat͡sənajm][2]) est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Les armes de Quatzenheim se blasonnent ainsi :
« de sable au léopard lionné d'argent, lampassé de gueules, couronné d'or. »[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est traversée par une ancienne voie romaine allant de Strasbourg à Saverne, aujourd'hui nommée « route des Romains ».

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Quatzenheim est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6]. Elle appartient à l'unité urbaine de Furdenheim, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[7] et 2 096 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[8],[9].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Strasbourg (partie française) dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 268 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (86,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (90,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (86,1 %), zones urbanisées (13,9 %)[12].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[13].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 1995 Freddy Kern[14]    
mars 2001 mars 2008 Jean-Claude Dartevelle    
mars 2008 juillet 2017 Sylvain Waserman[15] MoDem[16] Conseiller régional
Élu député en juin 2017
Juillet 2017 Juin 2020 Christian Libert    
juin 2020 En cours Jacky Wagner DVG[17]  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[19].

En 2020, la commune comptait 772 habitants[Note 3], en diminution de 2,89 % par rapport à 2014 (Bas-Rhin : +3,17 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
312289278464420585590636684
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
670715745725704743730710667
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
652672625580573523512530469
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
484467499540557710717750824
2014 2019 2020 - - - - - -
795782772------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Profanation du cimetière juif[modifier | modifier le code]

Emmanuel Macron et le grand-rabbin Korsia au cimetière juif de Quatzenheim le 19 février 2019.

Dans la nuit du 18 au 19 février 2019, quatre-vingt seize tombes du cimetière juif de Quatzenheim sont profanées. Les tombes ont été marquées de croix gammées bleues ou jaunes. Une sépulture porte l’inscription Elsassisches Schwarzen Wolfe (sic), ce qui signifie « Les loups noirs alsaciens »[22].

Le président de la République Emmanuel Macron, accompagné du grand rabbin de France Haïm Korsia et du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner se recueillent le jour même devant les tombes[23].

Événements et fêtes à Quatzenheim[modifier | modifier le code]

  • Le premier weekend du mois d'octobre : messti du village.
  • En mai, généralement le premier dimanche du mois, se déroule le marché aux puces[24].
  • Le 2e samedi de décembre ont lieu « les fermes de Noël » : exposants, artistes, soupe aux pois et soupe du soleil.
  • En juin a lieu le « Trail du Kochersberg » : randonnées et courses nature de 17 et 26 km ; concert rock, tartes flambées.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/bas-rhin-67
  2. « Localisation et prononciation des noms de lieux d'Alsace commençant par P ou Q », elsasser.free.fr.
  3. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le ).
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Unité urbaine 2020 de Furdenheim », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  8. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  9. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Strasbourg (partie française) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  14. http://arphotos.dna.fr/pdf/2010/2010.0721/ARFSC.01.0171.DNA-835283.pdf Article Dernières Nouvelles d'Alsace
  15. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  16. « Composition du nouveau bureau exécutif du Mouvement Démocrate », sur Mouvement démocrate (consulté le ).
  17. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  22. « Bas-Rhin : 96 sépultures d'un cimetière juif profanées », RTL 19 février 2019.
  23. « Cimetière profané à Quatzenheim : "on prendra des lois" déclare Macron », sur Vosges matin, .
  24. « Mairie de Quatzenhheim », sur Mairie de Quatzenhheim.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Daltroff, « Les polémiques soulevées par la construction de la nouvelle école communale israélite de Quatzenheim sous le Second Empire » in Kochersbari, 1988, p. 48-52
  • Jean Daltroff, « Histoire et approche pédagogique du cimetière israélite de Quatzenheim », in Kochersbari, 2007, no 55, p. 17-22
  • Christian Jeunesse, « Nouvelles données sur la nécropole du Néolithique ancien de Quatzenheim (Bas-Rhin) », in Cahiers alsaciens d'archéologie, d'art et d'histoire, 2005
  • Albert Lorentz, « Baptême forcé en l'église de Dossenheim pour Marie née le 25 décembre 1790 d'une mère juive de Quatzenheim », in Kochersbari, 2015, no 72, p. 51-54
  • Mémoires vivantes de Quatzenheim : témoignages des aînés du village de Quatzenheim, Quatzenheim, Commune de Quatzenheim, 2016, 90 p. (ISBN 9782746687677)
  • Roland Muller, La nature à Quatzenheim : les oiseaux, mammifères, insectes et la flore autour du village, Quatzenheim, Commune de Quatzenheim, 2016, 119 p. (ISBN 9782955911204)
  • Josiane Ritz Bruppacher , L'Usage social de la terre : étude de trois communes en Alsace, Quatzenheim, Eguisheim, Wolfersdorf, Université Strasbourg 2, 1981, 402 p. (thèse de 3e cycle de sociologie)
  • (de) Arthur Stieber, « Ein neolithisches Dorf bei Quatzenheim »', extrait de Strassburger Neueste Nachrichten, 26 août 1936
  • Arthur Stieber, « Quatre nouvelles tombes du cimetière néolithique à céramique rubanée de Quatzenheim », impr. Monnoyer, 1955, Le Mans, tiré à part de Congrès préhistorique de France, Extrait du compte rendu de la XIVe session, Strasbourg-Metz, 1953, p. 594-606

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :