Kochersberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carte de l'Alsace avec les régions naturelles.
Le sommet du Kochersberg, emplacement de l'ancien château et du mémorial de la tour de Chappe actuel.
Paysanne du Kochersberg, aquarelle de Charles Emrich (1830), Musée alsacien de Strasbourg.

Le Kochersberg et l’Ackerland sont deux régions naturelles de l'Alsace.

Elles sont localisées entre les vallées de la Zorn au nord, et de la Bruche au sud, le champ de failles de Saverne à l’ouest, et à l’est, le rebord de la terrasse rhénane.

Ces régions sont caractérisées par leurs terres très fertiles (lœss).

La commune de Truchtersheim est considérée comme le chef-lieu du Kochersberg.

Ackerland[modifier | modifier le code]

L’« Ackerland » (en français « terres de labour ») tire son nom du paysage qu’elle offre. Les terres cultivées (céréales, houblon…), riches et fertiles, dominent les plaines tandis que les prés n’occupent que les fonds de vallons vouant les rares pentes plus raides aux vergers et parfois à la vigne.

La brasserie Meteor, installée à Hochfelden, produit une bière appelée Ackerland.

Géologie[modifier | modifier le code]

Au Keuper se forment des lagunes sursalées. Outre le sel gemme de Lorraine, le gypse précipite. On rencontre le gypse à Waltenheim et Willgottheim[1].

Château du Kochersberg[modifier | modifier le code]

La partie de la plaine d'Alsace appelée Kochersberg, doit son nom au mont (de : Berg ou als : Bari) Kochersberg sur lequel un château fut construit au XIIIe siècle et détruit trois siècles plus tard. Le mont Kochersberg s'élève à 302 m (source IGN).

Située sur le territoire de la commune de Neugartheim-Ittlenheim, cette colline est facilement reconnaissable grâce au télégraphe optique de Chappe (aujourd'hui factice) qui était, de 1797 à 1852, le deuxième relais (après celui de Dingsheim) de la ligne Strasbourg-Paris via Saverne et son col.

Maison du Kochersberg[modifier | modifier le code]

La Maison du Kochersberg, à Truchtersheim, réalisation de la Communauté de communes du Kochersberg[Note 1] a pour objectif de recenser et de conserver les richesses du patrimoine local. Elle présente depuis 1982 des expositions à thème et publie deux fois par an la revue « Kocherschbari ».La Maison du Kochersberg est implantée au cœur de la commune de Truchtersheim (4 place du marché). Le nouveau bâtiment l'esKapade, accueille la Maison du Kochersberg, l'office de tourisme, un atelier d'artiste et un restaurant. Les horaires d'ouvertures du musée sont :
- de mai à septembre: du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h, sauf le vendredi 19h. Samedi et dimanche de 14h à 18h.
- d'octobre à avril : du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30, sauf le vendredi 19h. Samedi et dimanche de 14h à 17h.
Possibilité de visites guidées pour un groupe de minimum 10 personnes (6 €) Entrée libre : 4 €, gratuit pour les-16 ans. Renseignement au 03 88 21 46 91

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Anciennement SIVOM du Kochersberg

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Gall, Alsace, des fossiles et des hommes (une histoire géologique de la plaine rhénane et du massif vosgien) Edition La nuée bleue 2005 (ISBN 2-7165-0655-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]