Pièce d'un dollar Eisenhower

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le dollar Eisenhower est une pièce d'un dollar émise par la United States Mint entre 1971 et 1978. C'est la première pièce de cette valeur émise par la Mint depuis la pièce de 1 dollar américain Peace dont la frappe s'est terminée en 1935. Elle représente le général et président Dwight D. Eisenhower qui apparait sur l'avers. La pièce a été gravée par Frank Gasparro.

Avers de la pièce.
Revers de la pièce.

En 1965, la Mint commence à frapper des pièces en cupronickel au lieu de l'argent, à cause de l'augmentation des prix. Aucune pièce libellée en dollar n'a été frappée depuis 30 ans, et aucune dans ce nouveau métal. En 1969, les parlementaires pensent à réintroduire une pièce d'un dollar dans le commerce. Après la mort d'Eisenhower en mars de cette même année, il y eut de nombreuses propositions pour lui rendre hommage avec une nouvelle pièce. De nombreux débats eurent lieu sur la composition de la pièce. En 1970, un compromis est trouvé : le dollar Eisenhower est frappé en métal commun pour la circulation, et en 40% d'argent pour les pièces de collection. Le président Richard Nixon signe la loi autorisant la nouvelle pièce le 31 décembre 1970.

Bien que la pièce de collection se vende correctement, le nouveau dollar échoue à circuler, sauf à l'intérieur et aux abords des casinos du Nevada, où ils ont pris la place des jetons émis par les casinos. Il n'existe aucune pièce d'un dollar datée de 1975 : les pièces de cette année et de 1976 portent la double date 1776-1976 et un revers spécial de Dennis R. Williams qui commémore le bicentenaire de l'indépendance américaine. En 1977, la Mint pense remplacer le dollar Eisenhower par une pièce de plus petite taille. Le Congrès des États-Unis autorise la pièce de 1 dollar Susan B. Anthony, dont la frappe commence en 1979, mais cette pièce échoue aussi à circuler. Grâce à leur coût modeste et à la courte durée de la série, le dollar Eisenhower devient alors plus populaire auprès des collectionneurs.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le dollar en argent n'a jamais été une pièce populaire, circulant peu, à l'exception de l'Ouest. Il était un moyen de monétiser le métal et restait généralement dans les coffres de banques après la frappe. La pièce de 1 dollar Peace, le dernier dollar en argent n'a pas été frappé après 1935, et pendant le quart de siècle suivant, la valeur de ce dollar en argent n'a pas dépassé 70 centimes de dollars. Au début des années 1960, cependant, le prix de l'argent augmente, et le grand stock de dollars en argent dans les mains du gouvernement et des banques est obtenu par le public grâce aux Silver Certificate. Cela cause une pénurie de dollars en argent dans les États de l'Ouest où les pièces circulaient et une demande pour l'émission de plus de pièces de dollars.

Le 3 août 1964, le Congrès adopte une législation autorisant la frappe de 45 millions de pièces de dollars en argent. Cette législation est adoptée car les pièces ont disparu de la circulation du fait que leur valeur en tant qu'argent est supérieure à leur valeur faciale. Les nouvelles pièces doivent circuler dans les casinos du Nevada et partout ailleurs dans l'Ouest où la « monnaie en dur » est populaire. Les périodiques numismatiques se plaignent que frapper le dollar était du gaspillage de ressources.[1] La loi a été adoptée dans l'urgence par le chef de la majorité au Sénat, Mike Mansfield (Démocrate–Montana), qui représente un État qui a fortement utilisé le dollar en argent.[2] Malgré les efforts de la directrice de la Mint Eva Adams et de son équipe pour le persuader, le Sénateur Mansfield refuse d'envisager une annulation ou délai et le 12 mai 1965, la Mint de Denver commence à frapper les pièces de 1 dollar Peace 1964-D[3] (La Mint a obtenu l'autorisation du Congrès pour continuer à frapper des pièces datées de 1964 en 1965.) [4]

Une annonce publique des nouvelles pièces a été faite le 15 mai 1965,[5] ce qui suscita de nombreuses critiques. Le public et de nombreux membres du Congrès voient cette annonce comme une mauvaise utilisation des ressources de la Mint pendant des sévères pénuries de pièces.[6]

Création[modifier | modifier le code]

Peace dollar 1964-D produit non officiellement, frappé par un organisme privé sur un dollar argent original.

En 1969, la directrice de la Mint sous l'Administration Nixon Mary Brooks repense à la question de la pièce d'un dollar. À ce moment, le prix croissant du lingot menace l'utilisation de l'argent dans le demi-dollar Kennedy, mais Brooks espère continuer son utilisation.

Le 28 mars 1969, l'ancien président Dwight D. Eisenhower (surnommé « Ike »), ancien général de la Seconde Guerre mondiale, décède. Peu après sa mort, la représentante républicaine du New Jersey Florence Dwyer suggère que la nouvelle pièce d'un dollar porte son effigie. Une proposition est faite par le membre du Congrès Robert N. Giaimo pour autoriser le dollar Eisenhower à être frappé, sans argent. Giaimo pense que la pièce serait utile dans les casinos, qui frappaient leurs propres jetons en l'absence de pièce de dollar circulantes.

Le 3 octobre 1969, le House Banking Committee adopte la législation pour un dollar Eisenhower. Bien que la Chambre des représentants décide que le dollar sera en métal, le Sénat vote un amendement pour que la pièce soit composée de 40% d'argent.

En mars 1970, les deux chambres du Congrès atteignent un compromis où 150 dollars seront frappés en 40% d'argent pour les collectionneurs. Cependant, le dollar amené à circuler ne sera pas composé d'argent et sera frappé en de plus grandes quantités.[7],[8]



Apparence[modifier | modifier le code]

L'insigne de la mission Apollo 11 a servi de base pour le revers du dollar Eisenhower.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]