Phil Silvers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Silvers.
Phil Silvers
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance
New York (État de New York)
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 74 ans)
Los Angeles, (Century City) Californie
États-Unis
Profession Acteur

Phil Silvers est un acteur américain né le à New York, État de New York (États-Unis) et mort le à Los Angeles (Century City) (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né Philip Silver ou Philip Silversmith le 11 mai 1911 à Brooklyn New York dans le quartier populaire de Brownsville, il est le huitième et le plus jeune enfant des immigrants juifs russes. Ses frères et sœurs sont Lillian, Harry, Jack, Saul, Pearl, Michael et Reuben Silver. Son père, un tôlier, a aidé à construire les premiers gratte-ciel de New York.

Il commence à divertir à l'âge de 11 ans quand il chante dans les théâtres. À l'âge de 13 ans il travaille comme chanteur dans la Gus Edwards Revue, puis travaille dans des vaudevilles et joue des scènes burlesques. Il travaille ensuite dans des courts métrages pour le studio Vitaphone comme Ups and Downs (1937) et à Broadway où il fait ses débuts dans le spectacle éphémère Yokel Boy en 1939.

Phil Silvers a été marié deux fois à Jo-Carroll Dennison et à Evelyn Patrick. Ses deux mariages se sont terminés par un divorce. Il a eu cinq filles, Candace, Cathy, Laurie, Nancey, et Tracey Edythe, toutes avec sa deuxième épouse, Evelyn Patrick[1].

Comme son ami Ernie Bilko, il était un joueur compulsif, Jeu pathologique et souffrait également de Dépression (psychiatrie) chronique. Il a souffert d'une dépression nerveuse en 1962 alors qu'il se produisait en Espagne. Pendant son séjour à Reno au Nevada dans les années 1950, il jouait souvent toute la nuit. Un soir près du Lac Tahoe au Nevada, il passe une nuit entière à jouer au craps jusqu'à ce qu'il perde tout son argent[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Suskin, Steven (2011). The Sound of Broadway Music. Oxford University Press. p. 123. (ISBN 0-19-979084-1).
  2. Moe, Albert Woods. Nevada's Golden Age of Gambling, Puget Sound Books, (2001), (ISBN 0-9715019-0-4).

Liens externes[modifier | modifier le code]