Paulhiac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Paulhiac
Paulhiac
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Arrondissement de Villeneuve-sur-Lot
Canton Le Haut agenais Périgord
Intercommunalité Communauté de communes des Bastides en Haut-Agenais Périgord
Maire
Mandat
Marcel Calmette
2014-2020
Code postal 47150
Code commune 47202
Démographie
Gentilé Paulhiacais
Paulhiacaises
Population
municipale
305 hab. (2015 en diminution de 4,09 % par rapport à 2010)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 33′ 45″ nord, 0° 49′ 13″ est
Altitude Min. 83 m
Max. 183 m
Superficie 21,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Paulhiac

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Paulhiac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Paulhiac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Paulhiac

Paulhiac est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département de la Dordogne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Paulhiac[1]
Dévillac Vergt-de-Biron
(Dordogne)
Biron
(Dordogne)
par un quadripoint
Laussou Paulhiac Gavaudun
Monflanquin Montagnac-sur-Lède

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune comprend trois hameaux :

  • Bonnenouvelle
  • Souliès
  • Genibrède

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1987 mars 2014 Marcel Calmette PS Conseiller général du canton de Monflanquin depuis le 27 mars 2011
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 305 habitants[Note 1], en diminution de 4,09 % par rapport à 2010 (Lot-et-Garonne : +0,69 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
9209209951 0089751 0101 040934820
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
765755711717680636654592578
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
548530448422416424359366297
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2015
298242206215225257304299305
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église est datée du XVe et du début du XVIe siècles. Orientée nord-sud, elle est de style gothique. Le chœur est située à l'emplacement où fut découverte une statue miraculeuse. L'église était alors un lieu de pèlerinages. L'église est décorée d'une litre funéraire avec le blason des seigneurs de Fumel du XVIIe siècle. Elle comprend un portail du XVIe siècle et des colonnes torsadées à l'intérieur. Elle a subi des destructions au cours des guerres de Religion. La totalité de l'église a été classée au titre des Monuments historiques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]